Menthe verte, menthe douce, menthe marocaine

/, plante aromatique, potée ou jardinière/Menthe verte, menthe douce, menthe marocaine

Menthe verte, menthe douce, menthe marocaine

Potée de menthe verte ou menthe marocaine, Mentha spicata 'Nanah'

Les premières fortes chaleurs de l’été rendent souvent les pieds de menthe plus sensibles aux attaques d’oïdium qui blanchit le feuillage rapidement et le rend inutilisable pour la cuisine. Le printemps frais et humide suivi d’un début d’été tout aussi peu ensoleillé fait le bonheur de cette plante aromatique, notamment de la menthe verte (Mentha spicata ‘Nanah’) qui pousse à vue d’oeil.

Je raffole de la menthe du Maroc au parfum mentholé si puissant et agréable. Je l’utilise pour les taboulés, les salades de concombre avec ou sans fromage blanc, les thés bien sûr, mais aussi avec les nems accompagnés de feuilles de salade croquantes. Je vous recommande aussi la tourte au chèvre frais et à la menthe fraîche, un régal de fraîcheur et de parfum pour les déjeuners ou dîners d’été.

Le saviez-vous ?

  • Si vous n’arrivez pas à conserver de la menthe marocaine chez vous parce que les étés dans votre région sont trop chauds et secs, tentez la variété ‘Vintimille’, plus résistantes aux températures estivales élevées. Elle est cependant un peu moins parfumée que la menthe du Maroc.
  • Les menthes sont des plantes vites envahissantes qui envoient leurs racines en tous sens, même quand elles sont en pot. Si vous les multipliez par division, vous obtiendrez des pieds aussi prolifères et drageonnants. Il est préférable de bouturer la menthe verte pour atténuer un peu son caractère expansif.

By |2012-07-11T22:11:28+00:00juillet 12th, 2012|balcon et terrasse, plante aromatique, potée ou jardinière|1 Comment

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

One Comment

  1. berthille 22 juillet 2012 at 8 h 29 min

    C’est également ma préférée. Je l’utilise aussi pour parfumer un poulet rôti.
    Je découvre que le bouturage permet d’obtenir une plante moins conquérante. Très intéressant !

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui