Archives de mots clés: jardin

Mécénat : participez à la renaissance des jardins essonniens !

Logo de la Fondation Essonne MécénatÀ l’occasion des Journées européennes du patrimoine, la Fondation Essonne Mécénat, récemment créée par le Département sous l’égide de la Fondation du patrimoine, lance une grande collecte de fonds pour restaurer les joyeux culturels et environnementaux en Essonne. L’objectif : redonner sa splendeur d’antan aux jardins essonniens et enrichir ainsi l’offre culturelle de demain.

« Parrainée par Stéphane Bern, la Fondation Essonne Mécénat a pour vocation de trouver des partenaires susceptibles d’aider le Département à sauvegarder son patrimoine public, à savoir les domaines départementaux de Méréville, Chamarande et la maison-atelier Foujita à Villiers-le-Bâcle » explique François Durovray, Président du Département de l’Essonne.

Logo Département Essonne (91)
Parmi les premiers joyeux patrimoniaux que la Fondation souhaite restaurer grâce à cette collecte de fonds, on trouve le jeu de l’oie grandeur nature du Domaine départemental de Chamarande et le Pont aux Boules d’or du Domaine départemental de Méréville.

Une case de jeu de l’oie à votre nom ?
Le domaine de Chamarande, classé au titre des Monuments Historiques, est le plus grand jardin public de l’Essonne. Labellisé « Jardin remarquable », il comprend notamment un jeu de l’oie grandeur nature qui doit être restauré. Frédéric Sichet, paysagiste et historien des jardins, a imaginé pour le Département un nouveau projet, contemporain et respectueux de l’histoire avec notamment l’installation de soixante-trois cases gravées aux noms des futurs donateurs. (suite…)

Inscriptions pour le Symposium international sur les jardins à but thérapeutique

5eme Symposium international de Jardins et Santé, Paris, novembre 2017
L’association Jardins & Santé organise un 5ème symposium les 13 et 14 novembre 2017 à Paris. Il sera consacré aux jardins thérapeutiques en milieu hospitalier et médico-social. Les inscriptions sont ouvertes.

Ces journées d’information et d’étude sur les jardins à but thérapeutique se déroulent sur un jour et demi à l’ASIEM, 6 rue Albert de Lapparent à Paris. Chaque conférence sera développée par une table ronde sur le même sujet.

Le programme (sous toute réserve de modifications)
Lundi 13 novembre 2017

  • 13h Accueil des participants – café de bienvenue
  • 13h30 Ouverture par Anne Chahine, Présidente de Jardins et Santé
  • 13h45 Politiques publiques et réglementations en UK concernant les jardins thérapeutiques (jabt)
    Annie Pollock, architecte paysagiste (GB), Dementia Centrer HammondCare.
  • 14h15 Table ronde : Convergences et divergences des politiques publiques et réglementations en France et en Europe.
    Annie Pollock – Teresa Di Peso, psychologue, Université Catholique de Milan – Jöelle Marmouset, directrice d’EHPAD – Arnaud Kowalczyk (à confirmer)
  • 15h15 Mise en œuvre et pérennisation d’un projet en co-participation.
    Hilde Verbeek, docteur en psychologie, maître de conférence à l’université Maastricht, (PB).
  • 15h45 Table ronde : Mise en œuvre et pérennisation d’un projet en co-participation.
    Hilde Verbeek – John Riddel, président de l’association du Jardin des Vents – Tatiana Theys, Directrice de la Communication et du Mécénat des Hôpitaux universitaires Saint-Louis, Lariboisière, Fernand-Widal.
  • 16h45 Pause et présentation du livre Jardins & Santé
  • 17h15 Conception et mise en place d’un jabt en gériatrie : les freins et les leviers.
    Olivier Coupry gérontologue, chargé de mission senior, Pôle Soutien à la recherche et à l’innovation sociale.
  • 17h45 Table ronde : Conception et mise en place d’un jabt en gériatrie.
    Olivier Coupry – Jérôme Pellissier, écrivain, docteur et chercheur en psychologie – Stéphanie Personne, docteur écophysiologie végétale, formatrice en établissement agricole, co-dirigeante de Terr’Happy – Dr. Isabelle Tournier chercheur en gérontologie et psychologie Université du Luxembourg.
  • 18h45 Clôture 1ère journée

(suite…)

Une touche de rouge sur tapis vert

Zinnia, plectranthus et patate douce, massif d'été, Paris (75)Le rouge et le vert sont deux couleurs complémentaires qui se renforcent mutuellement et se mettent en valeur. Démonstration côté jardin avec ce trio de patate douce, plectranthus et grand zinnia.

3 plantes généreuses pour une plate-bande ou une grosse potée dans un emplacement très chaud et ensoleillé. Le plectranthus et la patate douce ont un développement rapide et puissant. Il faut veiller à ce qu’il n’étouffe pas le pied de zinnia tant qu’il n’est pas bien développé.

Le Jardin du Luxembourg voit rouge !

Parterre de fleurs d'été à dominante rouge, Jardin du Luxembourg, Sénat, Paris 6e (75)
Une dominante rouge a été choisie pour les fleurs d’été et les feuillages décoratifs qui composent les grands parterres du Jardin du Luxembourg. Sous le soleil parisien, l’effet est torride !

Si vous n’aimez pas le rouge, inutile de continuer à regarder les photos car cette couleur chaude est vraiment partout, avec des mariages d’espèces et de variétés végétales variées. Parterre de fleurs d'été à dominante rouge, Jardin du Luxembourg, Sénat, Paris 6e (75) (suite…)

Bleu ceratostigma

Ceratostigma plumbaginoides, fleur bleue, dentelaire, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Le bleu gentiane des fleurs de la dentelaire de Larpent (Ceratostigma plumbaginoides) compte parmi le plus beau bleu des fleurs d’été. Plus la belle saison s’avance, plus la plante devient spectaculaire, les feuilles se teintant plus ou moins d’or et de rouge, contrastant avec la floraison azurée.

Ceratostigma plumbaginoides, fleur bleue, dentelaire, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75)
Quand la fin de l’été s’approche, cette petite plante vivace chinoise prend un bel aspect multicolore, le rouge s’intensifiant avec l’arrivée de l’automne.

Ceratostigma plumbaginoides, fleur bleue, dentelaire, Jardin d'acclimatation, Paris 16e (75) (suite…)

Les moineaux aiment les graines de tournesol

Moineau se gavant de graines de tournesol dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Les tournesols d’ornement géants qui ont été plantés dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris font le bonheur des moineaux qui viennent s’empiffrer avec les graines disponibles en grande quantité.

Moineau se gavant de graines de tournesol dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
C’est un ballet incessant d’une tête de tournesol à l’autre, dans toutes les positions et avec parfois quelques chamailleries. Tout en ayant un oeil sur les promeneurs qui passent très près. La grosseur des graines ne semblent pas un obstacle pour ces petits passereaux gourmands.

Moineau se gavant de graines de tournesol dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Les graines de tournesol sont très riches. Les oiseaux peuvent faire des réserves pour pouvoir affronter la mauvaise saison.