Archives de mots clés: potée

Longue floraison de l’Impatiens stenantha

Impatiens stenantha en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Mon petit pied d’Impatiens stenantha acheté à la fin de l’été s’est bien adapté à mon balcon et ne cesse de fleurir, L’automne et les premières fraicheurs ne le ralentissent pas, les fleurs sont encore nombreuses.

Impatiens stenantha en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Belle croissance de mon Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’

Chamaecereus silvestrii 'El Gigante' en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)En photographiant régulièrement les plantes de mon balcon parisien, je peux mieux me rendre compte de leur développement. Deux photos prises à six mois d’intervalle de mon pied de Chamaecereus silvestrii ‘El Gigante’ montrent combien ce cactus s’est développé en six mois. Belle croissance !

Chamaecereus silvestrii 'El Gigante' sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Le cactus occupe tout le pot désormais, le balcon lui offre des conditions optimales pour son développement. Tant mieux, j’ai toujours aimé cette espèce aux nombreuses variétés. Il y en avait des grosses potées chez ma grand mère paternelle et c’est un des tous premiers cactus que j’ai cultivés. Quelques décennies plus tard, je lui suis toujours fidèle.

Pour l’instant je le laisse sur la rambarde du balcon où le soleil du matin vient le réchauffer. Dès que les premiers froids seront annoncés, je le protègerai en l’installant à l’arrière du balcon, contre le mur de l’appartement et au sec.

Floraison tardive du chrysanthème ‘Goshoma Haru’ sur mon balcon

Chrysanthemum 'Goshoma Haru' en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Le petit pied de chrysanthème que j’ai acheté l’automne de l’année dernière est devenu une belle et grande plante formant un petit buisson à l’angle de mon balcon parisien. Et depuis quelques jours, il a commencé à fleurir, avec ses curieuses fleurs ébouriffées.

Chrysanthemum 'Goshoma Haru' en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Polystichum setiferum ‘Herrenhausen’ sur mon balcon

Polystichum setiferum 'Herrenhausen', fougère persistante, plante vivace, en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Je suis revenu des dernières Journées des Plantes de Chantilly avec deux superbes fougères rustiques à feuillage persistant que j’ai vite installée sur mon balcon parisien. Polystichum setiferum ‘Herrenhausen’ se distingue par un port ample et bien étalé.

Polystichum setiferum 'Herrenhausen', fougère persistante, plante vivace, en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Cosmos chocolat au balcon

Cosmos chocolat (Cosmos atrosanguineus) en automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le petit pied de cosmos chocolat que j’ai planté en début d’été a bien poussé et depuis plusieurs semaines, il me gratifie d’une belle floraison rouge foncé qui semble ne pas vouloir s’arrêter malgré l’automne déjà bien avancé.

Il s’agit de la variété ‘Chocamocha’, plus compact que l’espèce type. Le feuillage a un port plus compact, les fleurs sont portées par des hampes florales plus courtes. Mais la floraison reste quand même assez aérienne. La couleur rouge bordeaux est bien marquée. Quant au parfum chocolaté, il faut vraiment mettre son nez dans la fleur pour le sentir.

Mais où sont les petits pots ?

Petits pots en plastique, Paris 19e (75)De nombreuses variétés de saintpaulia s’échangent par boutures de feuilles non racinées. Mais pour effectuer ce bouturage assez long, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des petits pots en plastique afin d’y installer mes dernières acquisitions végétales.

On trouve facilement des godets en plastique ou en fibre de coco de 7 ou 9 cm de côté, mais ils sont trop volumineux pour l’enracinement des feuilles de saintpaulia. On trouve aussi sans problème des mini pots en fibre de coco biodégradables de 5 cm de diamètre, la taille idéale. Le hic, c’est que si la reprise des feuilles de saintpaulia est relativement rapide avec l’apparition de racines à la base du pétiole de la bouture, par contre, l’attente est très longue ensuite (plusieurs mois) pour voir sortir les premières nouvelles feuilles, signes d’une bonne reprise. Ce délai est bien supérieur à la résistance de la plupart des pots biodégradables, d’où mon besoin de mini pots en plastique.

Mais j’ai du faire je ne sais plus combien de magasins dans Paris ayant un rayon de jardinage pour dénicher ceux que je vous montre en photo. Castorama, Leroy Merlin, Truffaut, Vilmorin Jardin… J’ai finalement acheté ceux qui restaient chez Bru, sur le quai de la Mégisserie, Paris 1er (75). Décidément toujours la bonne adresse pour les jardiniers parisiens !

Je vais pouvoir bouturer à tout va !