Archives de mots clés: événement

Conférence de Guénolé Savina : « Hémérocalles, cultivez l’éphémère »

Conférence sur es hémérocalles par Guénolé Savina, Rueil-Malmaison (92), novembre 2017Si vous aimez les hémérocalles ou souhaitez découvrir davantage ces fleurs vivaces, ne manquez pas la conférence donnée par Guénolé Savina le jeudi 16 novembre 2017 à 20 h au Centre Culturel des Mazurières à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

La Société d’Horticulture de Rueil-Malmaison (SRHM) organise cette conférence avec Guénolé Savina. L’entrée est gratuite. Et vous pourrez acheter en avant première son livre qui sortira juste pour l’occasion.

Couverture du livre "Hémérocalles, cultivez l'éphémère", Guénolé SavinaCentre Socioculturel des Mazurières
41, rue des Mazurières, 92500 Rueil Malmaison.

Conférence « Proust à Fleur de peau » et rencontre avec Dane Mc Dowell chez Jardins en Art

Conférence "Proust à Fleur de peau" et rencontre avec Dane Mc Dowell, Jardins en Art, Paris (75), novembre 2017Les Éditions Flammarion et la librairie galerie Jardins en Art organisent la conférence « Proust à Fleur de peau » qui sera suivie d’une rencontre avec Dane Mc Dowell à l’occasion de la sortie de son livre L’herbier de Marcel Proust.

Des fleurs de l’innocence aux fleurs du mal, cet herbier subtil et poétique entraîne le passionné de Marcel Proust comme l’amateur de plantes dans une palette inédite de couleurs et senteurs. Ce livre transporte le lecteur dans une promenade enchantée dans laquelle y découvre ou redécouvre les fleurs et les plantes évoquées dans les pages de Marcel Proust telles que l’aubépine, le seringat, le sedum, la ronce et l’iris.

L'herbier de Marcel Proust, éditions FlammarionDane McDowell est journaliste et universitaire. Elle enseigne à l’Université d’Oklahoma et collabore régulièrement avec des magazines de décoration. Elle est l’auteure de Jardins secrets de Méditerranée et des ouvrages d’Alberto Pinto et de Pierre-Yves Rochon. Les collages de l’artiste Djohr viennent illustrer 65 fiches de plantes proposées par l’auteure. L’ancien ministre de la culture Jean-Jacques Aillagon a rédigé la préface de cette œuvre.

Le mardi 14 novembre 2017 à 18h, Jardins en Art, 19, rue Racine, 75006 Paris.

Nouveau concept de magasin urbain Truffaut à Boulogne-Billancourt (92)

Logo enseigne de jardineries Truffaut
Avec son nouveau concept urbain, TRUFFAUT révolutionne son approche en créant un magasin de proximité inédit dans sa forme et son contenu. Créé en co-conception grâce à des ateliers de réflexions et de partage regroupant des clients, des fournisseurs et des experts, ce nouveau magasin, fruit de ce travail collaboratif, fait coïncider son offre produits et ses services au plus près des attentes de la cible urbaine.

Ce nouveau concept de 1500 m2 ouvre à Boulogne-Billancourt, dans un lieu reparti sur deux espaces :

  • 1380 m 2 abritant les trois univers TRUFFAUT : Jardinage & détente, Plantes & déco de la maison, Bien-être des animaux.
    À l’intérieur, des couleurs et des informations à la fois esthétiques et intuitives, des espaces dédiés à la rencontre, aux jeux, aux découvertes et de multiples ateliers pour apprendre et s’amuser. Une toute nouvelle expérience shopping parfaitement adaptée à une demande de proximité des clients urbains, actifs et passionnés de végétal.
  • 120 m², de mise en avant des tendances de saison dans un pop up store qui présentera les collections éphémères de l’enseigne.

Une palette de services :

  • Livraison en 3 heures
  • Point retrait “click and collect”
  • 2 bornes digitales pour accéder au 40 000 produits de Truffaut.com
  • Un espace ateliers
  • Anniversaires enfants : ateliers créatifs animés pour les anniversaires
  • Des labs expériences : kiosques mobiles pour des infos et conseils pratiques sur le bien-être du végétal et des animaux de compagnie
  • WIFI dans tout le magasin
  • Comptoir pour recharger les batteries de téléphones
  • Point infos et commandes
  • Carte de fidélité « TRUFFAUT MA CARTE » gratuite et immédiate

Ouverture du magasin Truffaut Boulogne-Billancourt (92) le 8 novembre 2017Truffaut
39, Quai Georges Gorse (Face à l’Ile Seguin), 92100 Boulogne-Billancourt. Tél. : 01 41 10 81 15.
Ouvert 7 jours sur 7 ! Du lundi au dimanche de 10h à 20h sans interruption

Signature et démonstration autour des terrariums avec Kali Vermès

Jardins de verre, Kali Vermès, Larousse, mai 2017
Rendez-vous le samedi 11 novembre 2017 pour découvrir l’univers des terrariums. Faites entrez le jardin dans la maison en rencontrant Kali Vermès, photographe-paysagiste et auteur du livre « Les Jardins de Verre« , pour une démonstration en direct, suivie d’une signature.

Bien plus que de simples objets décoratifs, les terrariums de Kali Vermès figurent des petits cosmos propres à la réflexion et à l’apaisement. Son livre « Les Jardins de Verre » fait l’éloge du compact, du minuscule, en montrant que la taille n’est pas un obstacle à la créativité.

Photographe de métier, qui a enchaîné les collaborations et les résidences dans le monde de l’art contemporain, Kali Vermès s’est découvert la passion de la botanique. En 2009 cette Franco-Américaine lançait Grow Little, fabrique artisanale de terrariums qui propose de véritables œuvres d’art sous forme de compositions végétales. Et redonnait un nouveau souffle à l’art du terrarium. L’occasion de puisez de l’inspiration pour réaliser à votre tour vos propres mondes végétaux.

Samedi 11 novembre 2017 de 16h à 18h
The Conran Shop Paris
117 rue du Bac, 75007 Paris.
Magasin ouvert samedi 11 novembre de 10h à 20h.

Fenêtre sur jardins, journée d’étude de la bibliothèque de la SNHF

Affiche de la journée d'étude "Fenêtre sur jardins", SNHF, Paris (75), novembre 2017La deuxième journée d’étude de la bibliothèque de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organisée en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France se déroulera le 10 novembre 2017 dans l’amphithéâtre de la SNHF. Seront présents les professionnels des bibliothèques, archives, musées ainsi que des chercheurs afin de dialoguer autour de l’histoire, de l’art et de la philosophie des jardins.

La Société Nationale d’Horticulture de France a été fondée en 1827 sous l’impulsion du Vicomte Héricart de Thury. Héritière des académies du XVIIe siècle, cette société savante a réuni et réunit encore, autour de l’horticulture, des professionnels, amateurs éclairés, érudits.  Le terme d’horticulture comprenait au XIXe siècle, une acception beaucoup plus vaste que ce que nous pouvons en entendre aujourd’hui. Dans son discours d’installation, Héricart de Thury expose entre autre l’exactitude du terme pour qualifier le but des travaux de la société, le définissant comme « l’art de la composition et de la culture des jardins ». Tandis que M. C. Bailly de Merlieux, alors secrétaire du comité de rédaction du bulletin, en offre une définition métaphorique : « L’art des jardins est du petit nombre de ceux qui prennent rang parmi les arts utiles comme parmi les arts d’agrément, et il doit même figurer au rang des Beaux-Arts […]. L’Horticulture change encore l’aspect de la nature en créant de nouveaux paysages. Rivale de la peinture, mais l’emportant sans doute sur elle, puisque la terre est son cadre, le sol que nous foulons sa toile, les arbres, les prairies, les fleurs, les rochers et les eaux, les couleurs qu’elle emploie, imitant ainsi les beautés de la nature avec les matériaux mêmes que la nature met en œuvre, au lieu de n’en offrir que l’insuffisante repré­sentation, quels ne seraient pas le produit, l’agrément, les beautés d’un pays dont l’Horticulture aurait distri­bué les champs et les bois, tracé les routes, indiqué les cultures ? » S’ouvre dès lors un vaste champ d’étude avec cet objet central qu’est le jardin, en témoignent la diversité et le nombre de comités, douze comités au premier tiers du XIXe siècle et aujourd’hui onze sections thématiques.

Les sociétaires avaient des profils très divers, jardiniers, pépiniéristes, horticulteurs, botanistes mais aussi médecins, avocats, professeurs, architectes, artistes, hommes politiques, etc. La pluralité de ces profils a fait de la Société un véritable lieu d’émulation au service de la discipline. Un lieu propice aux débats, aux échanges, à la construction des idées. Leurs visions du végétal ont ainsi toujours été en dialogue, nourrissant l’histoire et l’art des jardins de leurs différentes façons d’aborder ce vaste sujet. (suite…)

Marjolaine, le plus grand marché bio du 4 au 12 novembre 2017

Affiche du salon Marjolaine, Paris, novembre 2017
Le Salon Marjolaine 2017 ouvre ses portes aujourd’hui 4 novembre 2017. Rendez-vous dans le Parc Floral de Paris pour 9 jours pendant lesquels vous pourrez vivre en bio, intensément. Cette nouvelle édition met l’eau à l’honneur.

En 1976 – décrétée année de la qualité de la vie par le gouvernement de Jacques Chirac – Nature & Progrès crée l’événement en organisant le premier salon bio français. Près de 30000 visiteurs, curieux ou attachés à ce nouveau mode de vie et de consommation, viennent rencontrer la petite trentaine d’exposants qui a investi les 2000 m2 de l’enceinte de l’ancienne gare de la Bastille.

Précurseur et référence absolue des adeptes de la vie en mode bio, Marjolaine a connu une belle évolution et accueille désormais près de 80000 visiteurs friands de découvertes, d’astuces, de produits et de conseils pour vivre mieux. Le salon est passé de 30 exposants à ses débuts à 560 exposants triés sur le volet par un comité de sélection indépendant et rigoureux, sous l’égide de Nature & Progrès.

Cliquer sur le lien pour consulter la liste des exposants : www.salon-marjolaine.com/visiteurs/liste-des-exposants

La 42e édition du salon met l’accent sur le repérage de trois nouveaux parcours :

  • l’Innovation, pour identifier les nouvelles pépites bio qui simplifient la vie et apportent des solutions inédites de consommation aux actifs urbains ;
  • les Produits Sans, pour aller à l’essentiel des aliments sans gluten, sans sucre, sans lactose ou sans sel ;
  • le Vegan, pour retrouver les produits des exposants, les nouveautés alimentaires et cosmétiques, le prêt-à-porter et les accessoires mode et déco «cruelty-free» pour petits et grands.

Mais également : (suite…)