Archives de mots clés: balcon parisien

Début de floraison pour mon oeillet d’Inde ‘Linnaeus’

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Lors de ma visite aux Journées des plantes de Beervelde en Belgique, je suis passé sur le stand de Silène où j’ai craqué pour ce grand oeillet d’Inde à fleurs simples d’un superbe brun rouge velouté avec un gros bouquet d’étamines dorées. Le petit plant a vite poussé et forme déjà une belle touffe, mais ce n’est qu’un début car cette espèce devient très grande.

Oeillet d'Inde, Tagetes 'Linnaeus' sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Cet oeillet d’Inde botanique a été trouvé dans le jardin de Linné en Suède. Il est très différent des hybrides modernes souvent courts sur tige et très trapus, avec des grosses fleurs. C’est une plante qui prend de la hauteur puisqu’elle peut pousser jusqu’à 90 cm. Le balcon jungle se prépare !

Première fleur de l’hémérocalle ‘Golden Zebra’ sur mon balcon

Le jeune plant d’hémérocalle ‘Golden Zebra’ a bien poussé depuis son installation sur mon balcon au début du printemps, son joli feuillage panaché de crème apportant une touche de lumière dans la grande jardinière. Et depuis quelques jours, j’ai le plaisir d’avoir des fleurs toutes aussi ensoleillées !

Les fleurs ne sont pas très grandes mais leur jaune d’or est si lumineux que l’on ne voit qu’elles. Elles appellent le soleil !

Renaissance de mon Seemania nemathanthodes Evita

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Après avoir passé l’hiver dehors sur mon balcon, ma potée de Seemania nemathanthodes ‘Evita’ a tardivement montré des signes de reprise de végétation. Les chaleurs estivales du début du printemps ont favorisé la repousse qui commence à prendre belle allure.

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée a été copieusement rincée et douchée par les fortes pluies de ces derniers jours, plusieurs fois j’ai du vider le cache-pot rempli à ras bord. Mais cela ne semble pas avoir affecté les jeunes plants. Rustique et robuste ce Seemania !

Seemania nematanthodes ‘Evita’, Gesnériacées, au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Il faudrait que la chaleur revienne maintenant pour doper la croissance et initier la floraison. Mais le nombre de jeunes pousses est très prometteur !

Ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ en pleine floraison

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
J’ai pu enfin profiter de la superbe floraison de ma potée de Chamaelobivia ‘El Gigante’ car pour une fois, j’étais chez moi dans la journée au moment où les fleurs se sont épanouies. Une floraison spectaculaire, mais très éphémère, chaque fleur ne durant qu’une journée. Heureusement il y a de nombreux boutons floraux et chaque jour, c’est un nouveau festival.

Chamaelobivia 'El Gigante', Cactacées, potée fleurie au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Le bel épanouissement de ma Liriope muscari ‘Okina’


Les nouvelles feuilles d’abord dressées et d’un blanc pur de ma Liriope muscari ‘Okina’ se sont allongées et commencent à se courber, donnant un aspect moins raide au bouquet de feuillage immaculé. Et le vert commence à envahir petit à petit le limbe foliaire.

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée a pris une belle ampleur et le jeune feuillage encore blanc recouvre presque entièrement les plus vieilles feuilles vert foncé qui se sont formées les années précédentes. Le contraste est saisissant et cela vaut bien une floraison !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le vert foncé se dessine petit à petit sur le blanc des jeunes feuilles. Mais il forme d’abord un fin réseau qui ne manque pas d’élégance.

Clématite grignotée

Fleur de clématite 'Blue River' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Ma belle clématite a recommencé sa floraison, mais en faisant un tour hier sur mon balcon, je me suis aperçu qu’une des fleur était sérieusement grignotée. Les découpes effectuées dans les pétales ne laissent aucun doute, ce sont les méfaits des otiorhynques.

Les limaces et les escargots n’étant pas un problème sur mon balcon haut perché, et les grignotages étant disposés sur le pourtour des pétales, les fautifs sont vite désignés. Et cela ne m’étonne guère car j’ai déjà vu quelques adultes d’otiorhynque que j’ai vite éliminés.

Il est temps d’agir et d’effectuer un arrosage avec des nématodes pour réduire la population de ce ravageur très fréquent dans Paris…