été – Paris côté jardin

Archives de mots clés: été

Rudbeckias à foison

Rudbeckia hirta (Astéracées) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
Véritable star des massifs de fleurs d’été dans les parcs et jardins de ville, le rudbeckia dresse ses brassées de grandes marguerites aux coloris variés sous le soleil même brulant. Je suis allé en photographier quelques uns dans le Jardin des Plantes, le parc de Passy et le square Henri Collet et je suis revenu avec une belle moisson !

Rudbeckia hirta (Astéracées) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75) (suite…)

Fleurs d’été embrasées

Célosie, dahlia et Zinnia Profusion Red en été dans le Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Cette année, je n’ai pas ou que très peu de rouge sur mon balcon. Mais j’en ai trouvé dans les parterres de fleurs d’été des parcs et jardins parisiens. Du rouge très vif, éclatant, flamboyant !

Le zinnia Profusion Red planté dans la grande perspective du Jardin des plantes de Paris forment des coussins très compacts avec de nombreuses fleurs d’un rouge vif très lumineux. Qu’importe la canicule, ce zinnia continue à pousser et à fleurir. Une belle variété (que ceux qui n’aiment pas le rouge se rassurent, il y a de nombreuses autres teintes vives ou douces dans la série Profusion). (suite…)

Rudbeckias et herbes aux écouvillons en habit de lumière

Rudbeckia hirta (Astéracées) et herbes aux écouvillons (Pennisteum villosum) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75)
En traversant le parc de Passy (Paris 16e), j’ai photographié ce massif de rudbeckias à grandes fleurs jaune d’or et d’herbes-aux-écouvillons aux épis soyeux et scintillants. Un duo estival particulièrement lumineux qui joue avec les rayons du soleil.

Rudbeckia hirta (Astéracées) et herbes aux écouvillons (Pennisteum villosum) en été dans le parc de Passy, Paris 16e (75) (suite…)

Pelouse grillée mais liseron vigoureux et fleuri

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)
Les hautes températures et le temps sec ont vite transformé les pelouses en paillasson jauni, mais les adventices elles font de la résistance comme ces touffes de liseron complètement vertes et couvertes de fleurs.

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)
On pourrait presque se demander si une pelouse entièrement composée de liserons ne serait par préférable… Plus de tonte, pas d’arrosage et des fleurs tout le printemps et l’été. Cette mauvaise herbe redoutée est assez résistante pour supporter un piétinement. Et vous pouvez compter sur ses immenses rhizomes souterrains pour aller chercher l’eau en profondeur.

Liseron fleuri dans une pelouse desséchée en été, Paris 16e (75)Et si vous arrosez votre pelouse pour tenter de lui redonner un plus bel aspect, ce qui n’est pas gagné par ces fortes chaleurs sèches, les liserons profiteront bien évidemment de l’eau apportée. Ils n’en seront que plus beaux !

Le nettoyage du buddleia s’impose !

Fleurs fanées sur Buddleia davidii en été dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)
Si votre touffe d’arbre aux papillons (Buddleia davidii) est couvert de gros épis de fleurs fanées, il est grandement temps d’intervenir pour redonner un bel aspect à votre arbuste en supprimant ces inflorescences avant qu’elles ne disséminent partout aux alentours leur multitude de graines qui ne demandent qu’à germer.

Fleurs fanées sur Buddleia davidii en été dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)
Les buddléias à fleurs blanches sont encore plus laids quand les fleurs fanent et prennent une teinte marron qui tranche avec le blanc de la floraison. Mais quelle que soit le coloris des fleurs, cette taille estivale va inciter l’arbuste à se ramifier davantage et à redonner des nouvelles inflorescences. Et vous ne participerez plus à la propagation de cette espèce envahissante, capable de pousser dans la moindre anfractuosité d’un trottoir ou d’un mur.

La taille est très facile : coupez en dessous de l’épi fané, juste au-dessus d’une paire de feuilles. Si l’arbuste est devenu trop imposant, vous pouvez en profiter pour couper plus court, toujours au-dessus d’une belle paire de feuilles.