Paris côté jardin

L'actualité parisienne et francilienne vue par un jardinier urbain, un jardinier parisien, citadin dans l'âme, amoureux des plantes et des jardins, mais aussi journaliste et auteur spécialisé dans les jardins et le jardinage. Tout ce qui se passe dans Paris et en Ile-de-France en relation avec les jardins, les plantes, le jardinage et la nature.

Mes derniers articles

Délicate guimauve

Guimauve officinale, Althaea officinalis, fleur, plante vivace médicinale, Levallois (92)
En me promenant dans quelques parcs de Levallois, j’ai pu admirer plusieurs pieds de guimauve (Althaea officinalis) ou mauve blanche en pleine floraison. Et je dois dire que les petites fleurs si délicates et raffinées de cette plante médicinale ont un charme fou.

Guimauve officinale, Althaea officinalis, fleur, plante vivace médicinale, Levallois (92) (suite…)

Oiseau de paradis (Caesalpinia gilliesii)

Caesalpinia gilliesii, oiseau de paradis, arbuste, exotique, Jardin des Plantes, Paris 5e (75)
Autre plante exotique bien acclimatée dans Paris et la proche banlieue parisienne, ce petit flamboyant ou oiseau de paradis (Caesalpinia gilliesii) fleurit en ce moment.

Caesalpinia gilliesii, oiseau de paradis, arbuste, exotique, Levallois (92)
Je l’ai rencontré et photographié dans le Jardin des Plantes de Paris (75), mais aussi dans un parc à Levallois (92), l’arbuste étant planté en pleine terre et au soleil dans les deux situations.

Caesalpinia gilliesii, oiseau de paradis, arbuste, exotique, Jardin des Plantes, Paris 5e (75) (suite…)

Ruellia graecizans, toujours plus de fleurs !

Ruellia graecizans, fleur, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Je cultive cette plante exotique d’intérieur depuis de nombreuses années maintenant et j’ai toujours autant de plaisir à la voir se couvrir de petites fleurs rouges qui tranchent avec le vert vif du feuillage.

Ruellia graecizans, fleur, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Cette plante n’a jamais été facile à trouver dans le commerce horticole. Il faut dire que les fleurs si éclatantes ont vite fait de tomber, ce qui n’est pas l’idéal dans une jardinerie ou quand on transporte la potée. Mais dans un intérieur, les fleurs se renouvellent au fil des jours, donc la floraison semble ne jamais cesser.

Ruellia graecizans, fleur, plante exotique d'intérieur, Paris 19e (75)
Toutes ces belles fleurs écarlates tombent très vite et je passe mon temps à ramasser les fleurs fanées. Mais qu’importe, pour rien au monde je ne me passerai de cette petite plante exotique. J’en ai même deux potées, une dans la chambre, l’autre dans le séjour. Et comme ce ruellia a tendance a envoyer ses graines très loin autour de la potée, il m’arrive de voir germer des jeunes plants dans d’autres potées. Une nature généreuse !

Street art : Femme à la marguerite (Joris)

Portrait  de femme avec une marguerite, fresque, fleur, tag, graffiti, street art, création Joris, pont de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Juste à côté des deux chats tagués que je vous ai montrés récemment, mais sur l’une des piles du pont de l’Ourcq près du Bassin de la Villette, se trouve cet immense portrait de femme avec une fleur dans les cheveux. Une création de Joris.

Portrait  de femme avec une marguerite, fresque, fleur, tag, graffiti, street art, création Joris, pont de l'Ourcq, Paris 19e (75)
Fleur que j’ai désignée comme étant une marguerite mais qui pourrait très bien être autre. C’est elle qui m’a fait photographier cette grande peinture murale parmi tant d’autres, le quartier étant riche en oeuvres de street art. J’essaie de me concentrer sur celles ayant du végétal ou des animaux aussi.

Appel à projets d’agriculture urbaine international pour Chapelle International à Paris

Le toit de l’hôtel logistique de Chapelle International a été conçu pour accueillir un projet d’agriculture urbaine. C’est dans ce cadre, qu’un appel à projets international est lancé pour l’installation et l’exploitation d’un projet d’agriculture urbaine sur une superficie de 7 061 m².

Logo de la Mairie de Paris
L’agriculture urbaine est au cœur de la construction de la  ville durable et résiliente. Végétaliser et cultiver la ville, c’est à la fois lutter pour le développement de la biodiversité et contre le dérèglement climatique en rapprochant le lieu de production de l’assiette. C’est aussi construire une ville plus solidaire en créant des lieux de rencontre et de renforcement du lien social. La Ville de Paris porte ainsi l’objectif de dédier 33 hectares à l’agriculture urbaine dans la capitale d’ici 2020. C’est dans ce cadre que la Ville de Paris lance un nouvel appel à projets international pour l’installation et l’exploitation d’un projet d’agriculture urbaine, dans le quartier de la Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement, sur le toit de l’hôtel logistique de Chapelle International.

Premier bâtiment du nouveau quartier de Chapelle International, l’opération portée par Sogaris développe près de 45 000 m2 autour d’une programmation mixte associant bureaux, équipements sportifs et logistique urbaine. Le bâtiment accueillera notamment le terminus d’un train de marchandises nouvelle génération destinée à la distribution urbaine dans Paris. Sogaris a développé cette opération innovante avec le soutien financier de Haropa Port de Paris ainsi que de la Caisse des Dépôts et Consignations, et la Ville de Paris s’est rendue propriétaire de plusieurs volumes du bâtiment pour y installer, en toiture, un projet d’agriculture urbaine d’une superficie de plus de 7000 m2.

Le périmètre du projet  d’agriculture urbaine inclura des locaux en sous-sol et plusieurs surfaces en terrasses aboutissant à un total de 7 061 m² et 3 volumes bâtis (1 réserve, 1 local pour jardiniers, 1 volume locaux sociaux), les terrasses pouvant accueillir, le cas échéant, des serres. Chaque candidat proposera lui-même la durée envisagée de la future convention, qui pourra s’étendre de 3 ans à 20 ans. Lors de la mise à disposition du site, un accès à l’eau, l’électricité et à un réseau de chaleur sera disponible.

Cinq zones de culture sont prévues en toiture :

  • Zone de 1 171 m² sur la limite Sud de la toiture haute de la Ville, permettant d’installer des serres si le porteur de projet le souhaite ;
  • Zone centrale libre sur une surface de 2 845 m² en toiture haute ;
  • Zone de 1 200 m² de terre rapportée sur une épaisseur de 35 cm en toiture haute ;
  • Zone de 589 m² de jardinières des terrains de sport en toitures haute et basse.
  • Zone de 1 256 m² dite « Allée des jardins »  en toiture basse ;

Agriculteurs, entrepreneurs, startuppers, acteurs de l’économie sociale et solidaire, concepteurs, architectes du monde entier sont invités à soumettre leurs projets d’ici le 16 octobre 2017 à 16h.Les candidats qui désireront visiter le site devront s’inscrire sur le site Parisculteurs et se rendre sur place en présence d’un représentant de la Ville de Paris. Le lauréat sera désigné en février 2018.