Archives de mots clés: plante vivace

Polygonatum kingianum, un rêve devenu réalité

Sceau de Salomon, Polygonatum kingianum au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Géante parmi les sceaux-de-Salomon, cette espèce asiatique dresse ses grandes tiges jusqu’à 1,50m et même beaucoup plus, avec au printemps, des bouquets de clochettes rouges à pointes vertes qui apparaissent sous les feuilles disposées en verticilles. Depuis des années, j’ai repoussé l’achat de cette beauté rare, mais comme les sceaux de Salomon poussent plutôt bien sur mon balcon parisien, j’ai craqué pour un jeune plant.

Sceau de Salomon, Polygonatum kingianum au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le plant est encore bébé, il ne dépasse pas 30 à 40 cm de hauteur. Je l’ai installé sans attendre dans une grosse potée avec d’autres plantes vivaces peu envahissantes mais ayant les mêmes exigences de culture pour lui permettre de bien se développer tout en prenant son temps. Car il faut que le rhizome grossisse pour que les tiges soient de plus en plus grandes. À suivre !

J’ai acheté ce Polygonatum kingianum sur le stand de la pépinière de Sandrine et Thierry Delabroye lors des dernières Journées des Plantes de Chantilly.

Pelargonium Stellar ‘Bird Dancer’

Pelargonium 'Stellar Bird Dancer', pépinière Fleurs de Gascogne, Journées des Plantes, Domaine de Chantilly, Oise, Hauts-de-France
Radicalement différent mais tout aussi original que le Pelargonium Planet ‘Le Grounch’, cette variété de géranium se distingue à la fois par sa floraison très légère et son feuillage très graphique. C’est une de mes autres découvertes et un de mes achats lors de ma visite aux Journées des Plantes de Chantilly vendredi dernier.

Pelargonium 'Stellar Bird Dancer', pépinière Fleurs de Gascogne, Journées des Plantes, Domaine de Chantilly, Oise, Hauts-de-France (suite…)

Pelargonium Planet ‘Le Grounch’

Pelargonium 'Planet Le Grounch', Pépinière Fleurs de Gascogne, Journées des Plantes, Domaine de Chantilly, Oise, Hauts-de-France
Je suis revenu des Journées des Plantes de Chantilly où j’ai passé ma journée de vendredi avec ce géranium zonale aux coloris incroyables presque irréels. C’est une obtention de Yannick Fournet de la pépinière Fleurs de Gascogne.

(suite…)

Perles d’eau après la pluie sur le feuillage de mes sceaux de Salomon

Gouttes d'eau de pluie sur le feuillage de mes sceaux de Salomon (Polygonatum) au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Le beau soleil et la chaleur de ces derniers jours ont laissé la place aux nuages, à la pluie et à davantage de fraîcheur. Dès les premières gouttes d’eau tombées, une agréable odeur de terre mouillée s’est dégagée dans les rues parisiennes, l’averse chassant la poussière. Et de jolies gouttes d’eau se sont formées sur les feuilles de mes sceaux de Salomon.

Gouttes d'eau de pluie sur le feuillage de mes sceaux de Salomon (Polygonatum) au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) (suite…)

Renaissance de mon cosmos ‘Chocamocha’

Cosmos atrosanguineus Chocamocha au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Mon pied de cosmos chocolat (Cosmos atrosanguineus ‘Chocamocha’) a supporté l’hiver et ses rigueurs et a résisté aux attaques d’otiorhynques. De nouvelles pousses sont apparues depuis quelques semaines et elles commencent à avoir belle allure. Une nouvelle saison commence pour cette plante exotique au parfum si particulier.

À la fin de l’automne dernier, quand les températures ont commencé à bien baisser, j’ai espacé les arrosages de plus en plus jusqu’à ce que le feuillage se mette à jaunir et se dessèche. Pendant l’hiver, la potée avec la plante au repos est restée sur le balcon, à l’abri des pluies et sans la moindre goutte d’eau. Quand la vague de froid est arrivée en fin d’hiver, j’ai protégé la potée en l’enveloppant dans du plastique à bulles.

Quand les températures sont redevenues plus douces, j’ai dégagé la potée de sa protection et j’ai repris les arrosages, avec modération. Un peu plus fréquemment quand des nouvelles pousses sont apparues. Les achimènes qui étaient plantées avec ce cosmos chocolat commencent à peine à sortir. Je vais pouvoir ajouter de l’engrais organique et du compost pour fertiliser la terre qui n’a pas été changée.

Corydale bleu turquoise dans le square Saint-Médard

Corydale bleue (Corydalis) dans le square Saint-Médard au printemps dans Paris 5e (75)
La corydale bleue (Corydalis flexuosa, Corydalis elata et leurs variétés) n’est pas fréquente dans les parcs et jardins parisiens. Et pourtant, son bleu unique et l’élégance fragile des fleurs en font une plante vivace de choix dans les endroits frais et ombragés.

J’en ai découvert un pied dans le square Saint-Médard, dans le 5ème arrondissement de Paris et je me suis empressé de le photographier car la rencontre est peu fréquente à moins de courir les fêtes des plantes au printemps.

Sur mon balcon, j’ai renoncé à cultiver cette plante vivace pourtant bien rustique. Dès que les températures grimpent et que le terreau sèche vite, elle se met en repos. Et on ne la voit plus pendant tout l’été. Hors en été, je veux de l’opulence !