Archives de mots clés: plante vivace

Phlox paniculata ‘Crème de Menthe’

Phlox paniculata 'Crème de Menthe' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Lors de ma visite à La Folie des Plantes à Nantes samedi dernier, j’ai craqué pour ce phlox vigoureux à la panachure blanche généreuse et à la floraison si parfumée. Cela faisait déjà quelques temps que je voulais installer un phlox sur mon balcon, c’est fait, et en plus son feuillage est très lumineux.

Phlox paniculata 'Crème de Menthe' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Les fleurs sont blanches avec un coeur aux teintes rose violacé très douces. Elles s’accordent très bien à la panachure blanche du feuillage. Cette dernière semble bien stable, car toutes les feuilles du bas des tiges jusqu’en haut sont bien bordées de blanches. Et les autres plants présentés étaient tous bien panachés.

Cette variété peut pousser jusqu’à 75 voire 90 cm de hauteur, avec un feuillage qui reste sain tout l’été. On la trouve aussi sous un autre nom, Phlox paniculata ‘Norah Leigh’.

J’ai trouvé cette petite merveille sur le stand de la pépinière de la Roche Saint-Louis. Qui sera bientôt en région parisienne, lors de la Fête des Plantes d’automne de Saint-Jean de Beauregard, les 20, 21 et 22 septembre 2018.

Pucerons sous haute protection

Fourmis et pucerons sur Sphaeralcea 'Childerley' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
En parcourant mon balcon parisien pour prendre quelques photos, je me suis aperçu qu’une belle colonie de pucerons noirs s’est installée sur les pousses de mon pied de Sphaeralcea ‘Childerley’ qui n’en fleurit pas moins pour autant. Et ces vils ravageurs sont vaillamment défendus par des fourmis plutôt agressives.

Sur la photo, il y a une fourmi juste sous la feuille en haut à gauche. Et bien l’animal était tout en bas de la tige jusqu’à ce que par mégarde, je pose mes doigts sur la feuille, faisant bouger toute la tige et les pucerons. Et bien la fourmi a aussitôt monté le long de la tige à toute vitesse pour venir s’installer sur la feuille. Mais mes doigts n’y étaient plus !

Mais je comprends mieux pourquoi je me suis retrouvé avec plein de fourmis sur moi quand j’ai tuteuré mes pieds d’alcathéas et les autres grandes plantes du balcon qui avaient besoin d’être stabilisées. J’ai pourtant tenté d’éliminer les nombreuses fourmis qui parcouraient le balcon au début de l’été, mais la bête est tenace…

Hibiscus Carrousel ‘Géant Red’

Hibiscus Carrousel 'Géant Red', Pépinière Fleurs du Sud
Chaque année à la Folie des Plantes de Nantes (49) en septembre, j’ai l’immense plaisir de découvrir les hibiscus rustiques présentés par Alain Tan (Pépinière Fleurs du Sud) et leurs immenses fleurs. Il y avait cette variété au feuillage pourpre et aux énormes fleurs simples rouge opéra : Hibiscus Carrousel ‘Géant Red’.

Hibiscus Carrousel 'Géant Red', Pépinière Fleurs du Sud (suite…)

Juin, juillet, août, septembre : l’alcathéa Parkfrienden’ continue à fleurir

Alcathea suffrutescens 'Parkfrienden', Malvacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Cette grande mauve en arbre (Alcathea suffurtescens ‘Parkfrienden’) n’a cessé de fleurir depuis la fin du printemps et ne semble pas vouloir arrêter sa floraison si généreuse, sans cesse renouvelée.

Cette floraison soutenue avec une culture en jardinière exige des arrosages très copieux et réguliers. La plante est très gourmande en eau et j’ai du arroser presque chaque jour. Ce qui ne l’a pas empêchée de supporter ma petite semaine d’absence en août. Et elle est reparti avec encore plus de vigueur ensuite. Une valeur sûre !

Festival de couleurs avec un seul pied d’Heliopsis

Heliopsis hybride en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Les fleurs de mon pied d’Heliopsis (Heliopsis helianthoides var. scabra ‘Bleeding Hearts’) changent de couleur au fur et à mesure de leur épanouissement. Et cela finit par donner cet ensemble de teintes chaudes allant du jaune lumineux au brun cuivré, en passant par un orange éclatant. J’adore !

Plus l’été s’avance, plus la floraison est abondante, pour mon plus grand plaisir. Et les fleurs durent longtemps, d’où ce camaïeu de jaune et d’orange qui s’accorde très bien avec le pourpré du feuillage. Je ne regrette décidément pas mon achat, même si à l’époque je trouvais que le jeune plant était plutôt chétif. Il s’est bien rattrapé depuis.

Mon pied de calanthe s’étoffe

Nouvelle pousse sur mon pied de Calanthe, orchidée rustique, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)C’est la première année que je cultive une potée de calanthe hybride, une orchidée rustique, sur mon balcon parisien. Après avoir profité de sa belle floraison au printemps dernier, je l’ai ensuite rempotée pour qu’elle puisse pousser à ses aises. Et cela semble lui réussir car depuis quelques jours maintenant, je vois poindre des nouvelles pousses tout autour de la touffe de feuillage.

La plante fleurie était dans un petit pot qui enserrait les pseudobulbes sans permettre la moindre croissance en largeur. Comme je savais que cette orchidée de jardin (ou de balcon !) avait tendance à s’étendre en largeur, j’ai donc bien fait de la rempoter. Les grosses chaleurs estivales ne l’ont pas incommodée, mais elle n’a jamais manqué d’eau. Et elle ne reçoit le soleil que le matin jusqu’à midi, donc jamais aux heures les plus chaudes et pénibles.

Potée de Calanthe, orchidée rustique, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75) Le feuillage est opulent, mais en fait il a très peu poussé depuis que j’ai acheté cette orchidée. Avec les jeunes pousses qui sortent, je sais maintenant que les conditions de culture lui conviennent. Prochaine étape, ce sera l’hivernage… À suivre !