Archive journalières: 25 juillet 2012

Buddléias le long de la Petite Ceinture (Paris 19e)

Semis spontanés d'arbres aux papillons (Buddleia davidii) le long du parapet de la Petite Ceinture, rue des Ardennes, Paris 19e (75)

Pas mal, non, cette rangée d’arbres aux papillons (Buddleia davidii) fleuris et jaillissants du parapet de la Petite Ceinture le long de la rue des Ardennes dans le 19e arrondissement de Paris. Vue leur disposition en hauteur et au vent, inutile de vous dire que ces buddléias devraient engendrer une descendance nombreuse…

(suite…)

Boule azurée, un bleu intense pour le jardin en été

Boule azurée, Echinops ritro 'Veitch's Blue', grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Le bleu n’est pas la couleur la plus fréquente dans les jardins en été, bien au contraire. Cette variété de chardon d’ornement (Echinops ritro Veitch’s Blue’) forme une touffe imposante de feuillage vert gris argenté surmonté de nombreuses boules de fleurs d’un bleu acier intense qui durent longtemps.

Boule azurée, Echinops ritro 'Veitch's Blue', grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

(suite…)

Palme de la résistance décernée à mon sarcococca

Sarcococca dans une jardinière; le retour progressif de mes plantes de la salle à manger au balcon, Paris 19e (75)

Quand les travaux de ravalement ont débuté début avril, j’ai taillé sévèrement mon énorme pied de sarcococca pour ne laisser qu’une souche de quelques centimètres à peine de hauteur. Ratiboisé ! Depuis, l’arbuste a du subir un séjour forcé dans ma salle de séjour, presque trois mois à jouer les plantes d’intérieur. Et bien non seulement il a résisté, mais il s’est remis à pousser et mesure presque un mètre de hauteur. Depuis hier, il a enfin retrouvé une place sur le balcon, au grand air. Résistance maximum !

C’est la seule plante qui a résisté dans cette grande jardinière. Mon pied de piéris a passé l’arme à gauche très vite, comme les pieds de fraisiers à petites fleurs doubles, pourtant si stolonifères. Reste le sarcococca auquel je tenais énormément, ne serait-ce que parce que la croissance de cet arbuste est très lente au début et puis c’est un des parfums les plus puissants que je connaisse en hiver. Je vais maintenant lui prodiguer des soins réguliers pour qu’il retrouve plus de forces. Et continuer à sortir les potées et les jardinières, un travail de forçat ! J’y vais progressivement, car en même temps je change tout de place. Compte tenu du poids des jardinières, je réfléchis à deux fois avant de me lancer.

Une grosse araignée court le long du canal de l’Ourcq (Paris 19e)

Graffiti (tag) en forme d'araignée sur la berge du canal de l'Ourcq, le long du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Paris est un livre d’images qu’il faut parfois chercher et découvrir dans les endroits les plus inattendus. En allant me balader le long du canal de l’Ourcq à côté de chez moi, je suis tombé sur ce graffiti en forme d’araignée géante. Âmes sensibles s’abstenir !

Graffiti (tag) en forme d'araignée sur la berge du canal de l'Ourcq, le long du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Et une mauvaise herbe acrobate, perchée au-dessus des eaux du canal…

Araignée du matin : chagrin
pensait un bébé coccinelle
Cherchant à libérer ses ailes

Araignée du midi : souci
grognait un rat dans son chagrin
De voir un chat près de sa belle

Araignée du soir : espoir
Disait au briquet l’étincelle
Mourant dans le vent du jardin.

Mais l’araignée dans sa nacelle
Prisonnière à vie de sa faim
Rêvait qu’elle était hirondelle.
(L’araignée du goûter, Pierre Béarn)

(suite…)

Les deux tons du cotinus

Nouvelle pousse d'arbre aux perruques (Cotinus coggygria), grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Le feuillage de l’arbre aux perruques (Cotinus coggygria) qui s’est formé au printemps est devenu complètement vert, avec juste du pourpre au niveau des nervures. Mais les nouvelles pousses qui se forment apparaissent teintées de cuivre et de rose et redonnent un peu de couleur à l’arbuste en attendant les feux de l’automne.

Les feuilles naissent rouges, verdissent avant l’été et finissent l’automne à nouveau rouge orangé plus ou moins foncé. Un arbre caméléon pour un jardin changeant.