Archive journalières: 30 juillet 2012

Petit kalanchoé, mais déjà tellement de bébés !

Kalanchoé (Kalanchoe daigremontiana), plante grasse, plante d'intérieur

Mon tout petit pied de kalanchoé, Kalanchoe daigremontiana je suppose même si je trouve les feuilles très étroites et effilées, est déjà couvert de bébés kalanchoés dont certains commencent même à faire des racines. La descendance est assurée !

Malgré son tout petit pot et sa taille encore très réduite (à l’age adulte et dans de bonnes conditions, la plante peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur), ce kalanchoé a déjà formé de nombreuses plantules sur le bord du limbe de ses feuilles qui ne demandent qu’à se détacher pour aller s’enraciner dans un pot voisin. Déjà quelques uns se sont enracinées au pied même de la plante mère dans le peu d’espace que laisse la potée miniature. Il devient urgent que je dédouble et rempote tout ce petit monde. Je vais en emmener une potée à mon bureau car c’est vraiment une plante peu exigeante, qui n’a pas besoin d’être souvent arrosée.

Mais il va falloir que je surveille mes autres potées si je ne veux pas être envahi de kalanchoés…

Ammi visnaga, la grâce faite fleur…

Ammi visnaga, Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

Cette plante annuelle cousine de la carotte, de la cigüe, du cerfeuil et du fenouil offre à la fois un délicat feuillage vert doux finement ciselé d’une très grande légèreté et d’énormes ombelles aplaties blanches qui semblent comme flotter dans les airs au-dessus du feuillage. Une valeur sûre pour les massifs d’été !

Ammi visnaga, Parc floral de Paris, Paris 12e (75) (suite…)

Luxuriant bégonia ‘Croix de Fer’

Begonia masoniana 'Croix de Fer', Bégoniacées, plante d'intérieur

Ignoré par les cochenilles qui se sont multipliées sur un grand nombre de mes plantes d’intérieur, arrosé parcimonieusement pendant les quatre mois de travaux de ravalement, ce bégonia donné comme délicat voire fragile, a beaucoup poussé et présente maintenant un superbe feuillage vert fluo avec les croix brun rouge typiques de cette espèce.

Comme quoi, il faut tenter ! Quand j’ai acheté le petit pied l’année dernière, je pensais qu’il allait vite se couvrir d’oïdium et de taches de pourriture grise, deux champignons parasites fréquents sur cette espèce réputée difficile à cultiver en dehors d’une serre. Il faut croire que les conditions de ma salle à manger lui conviennent. Elles conviennent d’ailleurs très bien à de nombreuses plantes de la famille des Aracées, qui, dans leurs pays d’origine, poussent souvent en sous-bois humide comme ce bégonia.

Il s’agit d’une espèce botanique, non pas d’une création horticole. Begonia masoniana a été importé en Angleterre depuis Singapour (alors qu’il pousse à l’état sauvage en Chine ou en Inde) en 1952 par L. Maurice Mason qui a dénommé ce bégonia Croix de Fer, nom commun qui lui est resté. Il a été décrit officiellement en 1959 par Edgar Irmscher qui l’a dédié à celui qui l’avait rapporté.