potée ou jardinière

Tout ce qui concerne les potées, jardinières ou suspensions, d’intérieur ou d’extérieur.

Trio de coléus, bégonia et impatiens en potée XXL

Potée de coléus 'Henna', bégonia et impatience de Nouvelle-Guinée, Rochefort (17)
Lors de mon séjour à Rochefort (Charente-Maritime) le week-end dernier, j’ai photographié cette énorme potée de coléus, bégonia, impatience de Nouvelle-Guinée et de patate douce d’ornement aux couleurs très automnales.

Potée de coléus 'Henna', bégonia et impatience de Nouvelle-Guinée, Rochefort (17) (suite…)

La fraîcheur bleuit mon petit calament

Calamintha nepeta ssp. nepeta en début d'automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La chute importante des températures qui a accompagné l’arrivée de l’automne a fait fortement bleuir les fleurettes de mes petits calaments (Calamintha nepeta ssp. nepeta).

Calamintha nepeta ssp. nepeta en début d'automne sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée est toute aussi ravissante et je trouve changement de teinte plutôt agréable. C’est un très beau bleu, plutôt doux.

Calamintha nepeta ssp. nepeta en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Pendant tout l’été, les fleurs n’étaient pas d’un blanc pur, mais un bleu très très pâle qui blanchissait encore sous le soleil estival.

Nuage de fleurs du Calamintha nepeta ssp. nepeta en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Une plante très robuste et rustique, mais météo sensible, ou plutôt thermosensible !

Les alcathéas ont eux aussi subi des modifications de coloris, mais moins accentués. Du rose s’est invité dans le café au lait de ‘Parkallee’ et ‘Parkfrienden’ est devenu plus rose intense. L’automne commence à marquer le balcon, les floraisons se sont ralenties pour certaines plantes, les feuillages commencent à jaunir et sécher pour d’autres… Je vais pouvoir bientôt installer mes dernières acquisitions.

Le feuillage de ma liriope ‘Okina’ est toujours blanc

Liriope 'Okina' avec son feuillage panaché de blanc en fin d'été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Cette année, ma grosse potée de liriope ‘Okina’ a conservé une bonne partie de son beau feuillage blanc. L’été touche à sa fin, mais il y a toujours de nombreuses feuilles entièrement blanches, contrastant avec les feuilles plus âgées vert foncé.

J’aurai profité de cette belle panachure tout au long du printemps et de l’été. Joli spectacle !

Fin d’été très fleurie pour ma potée de Seemania ‘Evita’

Seemania nematanthodes 'Evita', Gesnériacées, en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)La floraison s’est faite désirée, mais désormais, elle se renouvelle sans cesse et désormais ma potée de Seemania nematanthodes ‘Evita’ est couverte de belles petites clochettes d’un superbe rouge intense qui tranchent avec le feuillage vert bien fourni.

La fraicheur nocturne plus affirmée ne semble pas gêner cette plante exotique cousine du saintpaulia et du gloxinia qui profite des belles journées ensoleillées de cette fin d’été très agréable.

C’est ce que l’on peut appeler un balcon bien fleuri !

Begonia Summerwings Orange, Seemania 'Evita', Thunbergia 'Tangerine', Achimenes, Alcathea suffrutescens 'Parkfrieden', festival de fleurs en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Entre la cascade du bégonia Summerwings Orange, les longues guirlandes fleuries du Thunbergia ‘Tangerine’, les clochettes du Seemania ‘Evita’ et les pompons de l’Alcathea ‘Parkfrienden’, mon balcon croule sous les fleurs en cette fin d’été encore très chaude.

Et ce n’est qu’un petit coin du balcon…

Pucerons sous haute protection

Fourmis et pucerons sur Sphaeralcea 'Childerley' en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
En parcourant mon balcon parisien pour prendre quelques photos, je me suis aperçu qu’une belle colonie de pucerons noirs s’est installée sur les pousses de mon pied de Sphaeralcea ‘Childerley’ qui n’en fleurit pas moins pour autant. Et ces vils ravageurs sont vaillamment défendus par des fourmis plutôt agressives.

Sur la photo, il y a une fourmi juste sous la feuille en haut à gauche. Et bien l’animal était tout en bas de la tige jusqu’à ce que par mégarde, je pose mes doigts sur la feuille, faisant bouger toute la tige et les pucerons. Et bien la fourmi a aussitôt monté le long de la tige à toute vitesse pour venir s’installer sur la feuille. Mais mes doigts n’y étaient plus !

Mais je comprends mieux pourquoi je me suis retrouvé avec plein de fourmis sur moi quand j’ai tuteuré mes pieds d’alcathéas et les autres grandes plantes du balcon qui avaient besoin d’être stabilisées. J’ai pourtant tenté d’éliminer les nombreuses fourmis qui parcouraient le balcon au début de l’été, mais la bête est tenace…