Archive journalières: 18 juillet 2012

Datura stramoine, dangereuse mauvaise herbe, et pourtant…

Pied fleuri de datura stramoine (Datura stramonium) dans le potager

Facile à reconnaître dès qu’il dresse ses grandes trompettes blanches, le datura stramoine (Datura stramonium) est une plante sauvage qui peut devenir une mauvaise herbe envahissante dans les potagers où les planches bien ameublies et dégagées sont ses terrains de prédilection. Comme tous les autres daturas (et brugmansias), la plante est toxique par ingestion. Mais en pot, elle donne une belle plante couverte de fleurs parfumées qui se renouvellent tout l’été. Entre trompette des anges et démon, tout est question de situation !

Jeunes plantules de datura stramoine (Datura stramonium) dans le potager

Côté potager, les jeunes plants de datura s’ingénient à pousser exactement dans les sillons de semis effectués directement en pleine terre. Comme ils poussent vite et beaucoup, ils ont vite fait de gêner les cultures légumières, voire de les étouffer quand elles démarrent plus lentement. Il faut tout arracher, à la main quand les mauvaises herbes poussent comme sur la photo, en veillant à ne pas perturber les jeunes légumes en mal de lumière et d’espace. Heureusement, le datura stramoine s’arrache facilement quand il est jeune et dans une bonne terre de jardin.

Le désherbage doit se faire rapidement, car dès son plus jeune age, le datura stramoine produit des boutons floraux et des fleurs, qui s’empressent de donner des gros fruits épineux chargés de graines, toxiques comme le reste de la plante. Il n’est pas rare de voir des pieds de 10 cm à peine commencer à fleurir.

Si au potager cette croissance et capacité de prolifération est redoutable et néfaste, il n’en est pas de même dans une potée sur un balcon ensoleillé. Le petit pied peut grandir jusqu’à former un petit arbuste d’environ 1 m de hauteur et autant de largeur, couvert de trompettes blanches qui se renouvellent sans cesse surtout si vous supprimez les fruits dès qu’ils se forment. Attention, lavez vous bien les mains après toute manipulation. Enfin, ce sont les mêmes précautions que pour un brugmansia ou datura en arbre, un laurier rose ou une potée de muguet. Toutes plantes à éviter quand on a des jeunes enfants ou des animaux familiers qui croquent la première plante qui se trouve à leur portée. Sinon, moi j’aime beaucoup et je trouve cette plante très décorative. Il faut juste éviter de froisser le feuillage, car l’odeur dégagée n’est pas terrible. Mais bon, le datura ne vous demande pas de lui caresser les feuilles !

L’alysse odorant est superbe malgré la météo chagrine

Jardinière d'alysse odorant et de patate douce d'ornement à feuillage doré, Amiens (Somme)

Au chapitre des super bonnes fleurs d’été, il faut inscrire l’alysse odorant, qui pousse et fleurit généreusement malgré les averses et les orages à répétition du printemps et de ce début d’été. Et en plus, cette petite fleur d’été fait le bonheur et le régal des abeilles et autres insectes pollinisateurs. Belle et utile à la fois, tout pour plaire !

Aussi à l’aise et joli en bordure dans le jardin qu’en potée ou jardinière ou suspension sur un balcon ou une terrasse, l’alysse odorant, aussi surnommé le gazon de Marie, prend un port en boule avant de s’étaler ou de retomber. La croissance est rapide, la floraison se renouvelle tout au long de l’été. Avec un peu de chance, les graines produites iront se ressemer à proximité et vous donneront une flopée de jeunes plants à garder pour l’année suivante en les protégeant d’un froid trop intense.

Petit jeu sur les légumes et leurs qualités nutritionnelles

Puisqu’il paraît qu’il faut manger au moins cinq fruits et légumes par jour, que nous entrons dans la grande période des récoltes dans les potagers et que la nouvelle table Ciqual 2012 vient d’être mise en ligne, je ne résiste pas à vous poser quelques questions sur les qualités nutritionnelles des légumes d’été les plus courants. Réponses sur la table Ciqual 2012… et à la fin de ce billet.

Une seule bonne réponse pour chacune des questions.

1 – Le concombre contient :

  • 95 % d’eau
  • 80 % d’eau
  • 97 % d’eau

2 – Quel est le légume qui ne contient pas de β-carotène ?

  • La courgette
  • La carotte
  • Le pourpier

 

3 -La courgette renferme en moyenne :

  • 75 % d’eau
  • 98 % d’eau
  • 94,1 % d’eau

4 -Le fenouil cru est plus riche en :

  • Magnésium
  • Phosphore
  • Potassium

 

5 – Le poivron rouge cru contient plus de β-carotène que la carotte crue ?

  • Vrai
  • Faux

 

6 – La teneur en lipides du concombre est :

  •  Nulle
  •  Comprise entre 10 et 19 %
  •  Comprise entre 1 et 2%

 

7 – Lequel de ces trois fruits est le plus riche en sucres ?

  • La figue
  • Le melon
  • La prune Reine-Claude

8 -Quel est le fruit ou le légume cru le plus riche en vitamine C ?

  • La tomate cerise
  • Le poivron rouge
  • Le cassis

9 -Le céleri branche cru est plus riche en :

  • β-carotène
  • Vitamine C
  • Vitamine B12

 

10 – Il y a du cholestérol dans :

  • Le pourpier cru
  • Le radis noir cru

Si vous séchez ou doutez, vous trouverez toutes les réponses en parcourant la table Ciqual 2012 mise en ligne par l’Anses. Bon jeu !

(suite…)

Composition nutritionnelle des aliments : La version 2012 de la table Ciqual est en ligne

Anses Table Ciqual 2012

Combien de calories contient une pomme ? Quelle est la teneur en protéines d’un yaourt ? Quel fruit est le plus riche en vitamine C ? L’orange ou le cassis ? Au niveau français, la base de données de référence sur la composition nutritionnelle des aliments est gérée par l’Anses. Suite à l’intégration massive de nouvelles données dans la base, la table Ciqual qui en est issue fait peau neuve et propose à présent la teneur en calories, lipides, glucides, protéines, vitamines et minéraux de 1440 aliments, leur profil détaillé en acides gras et une nouvelle fonctionnalité de recherche. Un outil à découvrir d’urgence !

Au sein de l’Anses, l’Observatoire de la qualité nutritionnelle des aliments (Ciqual-Oqali) alimente et gère une banque de données de référence sur la composition nutritionnelle des aliments. Les données contenues dans cette base sont mises à disposition sur internet via le site Ciqual. Ce site propose la teneur en calories, lipides, glucides, protéines, vitamines et minéraux de milliers d’aliments, représentatifs de ceux consommés en France.

La dernière version de la table Ciqual datait de 2008. Suite à l’acquisition massive de nouvelles données, la table Ciqual fait peau neuve :

  • Environ 200 000 nouvelles données-source ont été intégrées soit deux fois plus que pour la précédente version de la table ;
  • Cent quarante aliments nouveaux ont également été ajoutés parmi lesquels des farines, céréales, gâteaux et pâtisseries, biscuits, spécialités laitières, huiles, viandes, poissons, jus de fruits et plats préparés ;
  • Au total, la composition nutritionnelle de 1440 aliments est mise à disposition des internautes ;
  • Suite à l’actualisation des apports nutritionnels conseillés (ANC) en acides gras par l’Agence en 2010, la table Ciqual 2012 détaille dorénavant le profil en acides gras des aliments ;
  • Une nouvelle fonctionnalité de recherche permet de trier les aliments sur la base de leur teneur en un constituant : par exemple de rechercher les aliments les plus riches en acides gras oméga 3 (EPA et DHA), en vitamine B9 (folates), ou au contraire les moins riches en sel (sodium) ou en sucres.

Les aliments contenus dans la base Ciqual sont dits « génériques ». Ils reflètent l’ensemble des aliments d’un même type (abricot frais, pâtes alimentaires cuites ou lait entier pasteurisé, par exemple) consommés en France. Pour chaque aliment considéré, la composition moyenne est estimée en combinant plusieurs produits de marques différentes et en prenant en compte, lorsque cela est possible, les niveaux de consommation par la population française. (suite…)