Archive journalières: 24 juillet 2012

Sauge Vista ‘Salmon’

Sauge (Salvia splendens Vista 'Salmon'), grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Je ne suis pas un fan de la sauge splendide (Salvia splendens), aussi dénommée sauge écarlate car le plus souvent les épis floraux sont d’un rouge pétard. Mais depuis quelques années, des nouveaux coloris apparaissent comme cet orange saumoné (S. splendens Vista ‘Salmon’) que je trouve assez joli.

Un coloris chaleureux, suffisamment vif pour être bien  perceptible, mais avec une certaine douceur quand même… Plutôt réussi ! Mais bon, quand il y a du orange, j’ai vite un faible…

Cela n’enlève pas le caractère décidément bien trop compact des nouveaux hybrides de sauge splendide qui à l’état sauvage est pourtant beaucoup plus élancée et élégante. Mais la mode dans les fleurs est au compact, au court sur pattes. C’est plus facile à transporter depuis le producteur jusqu’au point de vente et ensuite chez le jardinier. Mais après, dans le jardin, ça ne pousse plus ou si peu, ça joue les rase-motte, condamnés à rester en bordure ou au premier plan d’un massif. Mais pour le jardinier de ville qui n’a pas beaucoup de place, c’est parfait dans une petite jardinière. En un été, peu de risque d’être envahi !

Les hybrides Vista ne dépassent pas 30 cm de hauteur pour environ 20 cm de largeur. Cette série se distingue par une floraison prolongée et des coloris qui résistent bien au plein soleil en été. Le feuillage est vert vif foncé.

Cette sauge est cultivée en annuelle, mais en réalité elle est tout à fait vivace. Seulement elle n’est pas du tout résistante aux gelées, puisque sa rusticité est donnée à + 4°C. Il faut impérativement la rentrer dans une serre ou une véranda maintenues hors gel pendant la mauvaise saison pour espérer la conserver d’une année sur l’autre.

Vous pouvez admirer cette sauge dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e), dans les carrés réservés à la collection de sauges. Profitez de l’été pour aller y faire une balade, car de nombreuses variétés de fleurs d’été y sont exposées, avec notamment des variétés très récentes, bien étiquetées. C’est le moment de penser à votre jardin pour l’été 2013.

Il y a le feu dans la haie de photinias…

Jeunes pousses flamboyantes d'une haie de photinias, parc de la Villette, Paris 19e (75)

La pousse d’une haie de photinias est toujours spectaculaire, le nouveau feuillage ainsi que les tiges étant d’un rouge vif particulièrement lumineux et éclatant. Après la première feuillaison au début du printemps, la taille de la fin du printemps provoque de nouveaux départs, tous aussi colorés. Des petites flammes semblent alors sortir de la haie.

Jeunes pousses flamboyantes d'une haie de photinias, parc de la Villette, Paris 19e (75)

Cela met encore plus en évidence le côté « plastique » de cet arbuste… Mais dans le parc de la Villette (Paris 19e) aux lignes résolument contemporaines avec de nombreuses fabriques rouge vif, c’est plutôt bien vu.

Zoom sur un cosmos en bouton

Bouton floral d'un cosmos (Cosmos bipinnatus), grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Avec son côté araignée, étoile de mer, griffes ou tentacules, ce bouton floral d’un cosmos annuel (Cosmos bipinnatus), fleur d’été très commune au demeurant, montre combien la nature et les végétaux peuvent être incroyablement sophistiqués, design et élégants. Sans oublier le feuillage finement divisé et léger qui évoque des plumes.

J’aime vraiment beaucoup !

Buddléia au pied d’un feu tricolore

Arbre aux papillons (Buddleia davidii) au pied d'un feu tricolore le long du canal de l'Ourcq et du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Dans la saga « le buddléia se ressème dans les coins les plus surprenants », voici un nouvel exemple avec un petit pied qui a été se nicher au pied d’un feu tricolore, entre la piste cyclable et la chaussée, tout près du passage pour les piétons. Et il y fleurit même !

Arbre aux papillons (Buddleia davidii) au pied d'un feu tricolore le long du canal de l'Ourcq et du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Mais où sont les papillons ?