Jardinage d’avril

Tout aussi capricieux et inattendu que le mois de mars, avril réserve des belles journées, mais aussi des giboulées parfois d’une rare violence, quand les petits matins n’apportent pas une bonne gelée qui vient anéantir les nouvelles plantations de fleurs d’été ou de légumes frileux.

« Caprices d’avril font tomber les fleurs, Et trembler les laboureurs. »

Ce mois de printemps voit les jardins, les balcons et les terrasses se parer de feuilles et de fleurs. La grande saison des semis et des plantations recommence, il faut installer les fleurs et les légumes de l’été. Mais il faut rester prudent, surtout dans la première quinzaine, car les risques de gelée sont encore importants.

« On n’est pas sorti de l’hiver, Qu’avril ne soit laissé derrière. »

Tous les travaux proposés dans cette page sont à prévoir ou à faire quand il ne gèle pas et quand la météo le permet (par temps sec et doux idéalement).

Ne pas oublier !
– Du 1er au 7 avril : semaine du développement durable.
– La lune rousse : « Ne te tiens quitte avec l’hiver, Que la lune d’avril ne tombe. » En 2013, elle débute le 10 avril et se termine le 9 mai.
– 22 avril : journée mondiale de la Terre.

Plantes d’intérieur

  • Faire des boutures de ses plantes d’intérieur préférées : bégonias, cactus de Noël ou de Pâques, coléus, cypérus, dracaénas, fasthédéras, fatsias, fittonias, gynuras, hypoestès, jacobinias, kalanchoés, lierres, misères, pépéromias, philodendrons, planes grasses, plectranthus, pothos, sansevières, streptocarpus, syngoniums, etc.
  • Rempoter ou surfacer. Les plantes d’intérieur ont repris leur croissance. Il faut leur donner un nouveau contenant et un substrat plus riche. Toutes les espèces peuvent être rempotées à l’exception des plantes en pleine floraison ou couvertes de boutons floraux.
  • Donner le maximum de lumière aux plantes d’intérieur, mais laisser les rideaux derrière les fenêtres dans la journée pour protéger les feuillages du soleil de plus en plus chaud.
  • Donner de l’engrais aux plantes qui n’ont pas été rempotées. Un engrais riche en azote pour les plantes qui au feuillage décoratif qui ne fleurissent pas. Préférer un engrais riche en phosphore et potasse (type engrais pour géraniums ou tomates) pour toutes les espèces à fleurs.
  • Planter des tubercules de patate douce, de taro ou une chayotte. Attention, ces plantes poussent vite quand elles reçoivent suffisamment de lumière et prennent rapidement une place importante. Exotisme garanti !

Balcons et terrasses

  • Commencer à préparer vos potées et jardinières de fleurs ou légumes d’été.
  • Installer les plantes grasses et les cactées à l’extérieur, d’abord à l’ombre pendant quelques semaines, puis au soleil.
  • Mettre en place quelques potées ou jardinières de plantes condimentaires. Sur les balcons peu ensoleillés, privilégier le persil, le cerfeuil, les menthes et la ciboulette. Les balcons et terrasses bien ensoleillés sont parfaites pour les lauriers sauces, les sarriettes, les romarins, les sauges officinales et les thyms.
  • Dès que le temps s’adoucit, surveiller l’état de la terre dans les potées et jardinières pour arroser quand elle sèche en surface. Les plantes à feuillage persistant demandent des arrosages plus suivis, car elles ne sont jamais en repos total pendant la mauvaise saison.
  • Quand le beau temps s’installe et que le ciel est bien dégagé en fin de journée et en soirée, couvrir les plantes frileuses avec des voiles de protection en non tissé pour les protéger contre les gelées matinales, notamment pendant la première quinzaine du mois.
  • Surveiller les bonsaïs d’extérieur qui ne doivent pas manquer d’eau ni être noyés après une grosse averse.

Fleurs

  • Semer au chaud sous abri la plupart des fleurs annuelles à floraison estivale qui doivent être repiquées : balsamines, coreopsis, cosmos, oeillets d’Inde, pois de senteur, ricins, roses d’Inde, rudbeckias, tournesols, etc.
  • Semer en place les alysses odorants, les belles-de-jour, les belles-de-nuit, les capucines, les centaurées-bleuets, les clarkias, les godétias, les juliennes de Mahon, les kochias, les lavatères, les limnanthes, les linaires du Maroc, les lins annuels, les nigelles, les pavots annuels, les pavots de Californie, les pieds-d’alouettes, les reines-marguerites et les soucis.
  • Rempoter et mettre en place les tubercules de bégonias tubéreux et d’eucomis.
  • Planter les tubercules de dahlias, de glaïeuls et de cannas. Prévoir la pose d’un voile de protection quand les jeunes pousses sortent de terre et que les gelées sont menaçantes.
  • Terminer les plantations des clématites et les autres plantes grimpantes rustiques (bignones, glycines, hortensias grimpants, rosiers, etc.).

Potager

  • Nettoyer et ameublir le sol sans le retourner pour préparer les planches des semis ou plantations d’avril.
  • Semer en place les petits pois, les radis, les betteraves, les poirées, le persil, le cerfeuil, du mesclun, des salades à couper, des navets et des carottes. En fin de mois, dans les régions les plus douces, commencer les semis de haricots.
  • Prévoir la pose d’un filet anti-insectes dès le semis pour protéger les carottes.
  • Planter les pommes de terre, des salades de printemps. Poser un voile de protection sur les cultures dans les régions où les gelées sont encore fréquentes en avril.
  • Terminer la division des grosses touffes de plantes condimentaires : ciboule, ciboulette, estragon, mélisse, menthe ou oseille.
  • Quand le temps s’adoucit et que le soleil brille dans la journée, aérez la serre, les tunnels ou les châssis qui protègent les jeunes semis ou plantations de légumes. Il est prudent de les refermer un peu avant le coucher du soleil pour que les abris accumulent suffisamment de chaleur pour la nuit surtout quand le temps est bien dégagé.
  • Dans les régions les plus clémentes, installer les légumes frileux : aubergines, concombres, cornichons, courgettes et autres courges, poivrons, tomates. En région parisienne, attendre la deuxième quinzaine du mois.

Arbres fruitiers et petits fruits

  • Planter de nouveaux fraisiers ou framboisiers sur un terrain qui n’a pas porté ces plantes depuis plusieurs années et qui a été au préalable bien enrichi avec du fumier ou du compost.
  • Traiter les pêchers contre la cloque sauf pendant la période de la floraison.

Arbres et arbustes, haies

  • Terminer la plantation des conifères, des arbres ou arbustes à feuillage persistant et des autres arbres ou arbustes d’ornement à feuillage caduc vendus en conteneur.
  • Planter les plantes grimpantes à feuillage décoratif : lierres, vignes vierges, etc.
  • Terminer la plantation des rosiers vendus en conteneur.
  • Au fur et à mesure des fins de floraison, tailler les arbustes d’ornement à floraison printanière.

Pelouse

  • Scarifier, aérer et terreauter le gazon après l’avoir tondu assez court. Éliminer les gros pieds de mauvaises herbes.
  • Tondre régulièrement le gazon sans attendre que l’herbe ne soit trop haute.
  • Semer une nouvelle pelouse.

Bassin

  • Planter les végétaux qui poussent sur les berges du bassin et dans l’eau.
  • Brancher le filtre.

Outils, matériel et meubles de jardin

  • Blanchir sans plus tarder les parois de la serre ou le toit de la véranda pour protéger les plantes des rayons du soleil de plus en plus chauds au fur et à mesure que le printemps s’installe.
  • Aérer la serre ou la véranda dans la journée quand il fait beau et doux.
  • Surveiller les arrosages pour ne pas laisser les plantes se dessécher.
  • Inspecter régulièrement les plantes pour repérer les attaques de maladies ou de parasites avant qu’ils ne se propagent trop.

Commentaires (3)

  1. tordjman francette

    Bonjour Alain de Paris, je viens juste de parler de vous avec mon « fournisseur » de gazon, qui est installé depuis hier , il est superbe et très doux .Je dois dire qu’avec les pensées , cela donne un ,très beau résultat , je suis très heureuse , on dirait du vrai.Cette commerciale adorable , ne connaissait pas votre « blog  » j’ai donc fait un copier/coller et elle était surprise et contente.Hier j’ai donné le blog à mes deux belles-sœurs.L’une habite dans le 95 et possède une grande terrasse, l’autre un balcon dans le Sud, elles sont heureuse de connaitre les : delosperma ainsi que les rosiers « rugosa ».Voilà trois problèmes de résolu grâce à vous et vous allez vendre la revue « rustica »!
    Pour l’arrosage , j’ai eu l’explication, les premiers objets à visser sur des bouteilles étaient en plastique et la fabrication est arrêtée ( défaut) .Il faut acheter des objets en grès à visser de bonne qualité que l’on trouve dans tous les bons magasins, je vais donc en acheter résolvant les problèmes ! il reste celui du dracoena , quel diamètre de pot faut’il mettre ?pour le planter de combien de cm faut’il enfoncer dans le terreau ?.
    Merci à Vous et à tous les Amateurs , incroyable les services rendus par ce « site » et dans les deux sens, c’est un vrai bonheur !.Si je m’absente le dracoena en terre doit-il être à la lumière ? ou à l’extérieur ?.
    A bientôt et merci pour vos conseils très utiles !
    Cordialement
    Francette

  2. Alain Delavie (Auteur de l'article)

    Bonjour, de quel produit parlez-vous ? Pour isoler la dalle de pierres ? Ou le terreau à ajouter ?

  3. BARASCUD Monique

    Bonjour, je voudrais faire un carre de terre et herbe véritable (genre pelouse ) devant ma porte d’entrée dans un immeuble en coproprité, tous les voisins étant ok.

    Le premier : 2 metres sur 2 metres,

    Le second : 1 metre sur 1 metre 30

    Le sol est composé de GRANDE PIERRE CARREE, typique à PARIS.

    Que me conseillez vous comme produit ?

    Cordialement

    Mme BARASCUD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *