Archive mensuelles: juillet 2012

Les lotus sacrés fleurissent au Parc Floral de Paris

Lotus sacré (Nelumbo nucifera), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

C’est une des grandes attractions florales du Parc Floral de Paris (Paris 12e) pendant l’été qui attirent les touristes en nombre pour les admirer et les photographier, voire se faire tirer le portrait sur fond de lotus blancs. Dimanche dernier, j’ai fait mon touriste, je me suis pris au jeu des photos, en bataillant contre un vent tenace.

Lotus sacré (Nelumbo nucifera), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

Lotus sacré (Nelumbo nucifera), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

(suite…)

‘Lucifer’ au jardin, tout feu tout flamme

Grosse touffe de montbrétias (Crocosmia masoniorum 'Lucifer'), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé les montbrétias, proches cousins des glaïeuls mais au feuillage et aux fleurs plus fins et élégants, et surtout suffisamment rustiques pour rester en pleine terre à longueur d’année, prenant au fil des ans un peu plus d’ampleur. Il existe de nombreuses variétés, ‘Lucifer’ étant une des plus connues avec sa floraison rouge écarlate flamboyante qui se repère de loin en été.

Grosse touffe de montbrétias (Crocosmia masoniorum 'Lucifer'), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

(suite…)

Coussin d’armoise et de vergerette pour un jardin de douceur

Tapis de vergerettes (Erigeron karvinskianus) et d'armoise (Artemisia schmidtiana 'Nana'), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

Je suis allé me promener dans le Parc floral de Paris dimanche dernier où se tenait le dernier concert du Paris Jazz Festival et j’ai découvert les décorations florales toujours exceptionnelles qui ont été plantées dans la vallée des fleurs. L’été frais et humide a retardé le développement des plantes, mais certains mariages sont déjà très réussis, comme ce charmant petit tapis unissant une armoise (Artemisia schmidtiana ‘Nana’) et des vergerettes (Erigeron karvinskianus). Effet douceur garanti !

Ce petit coussin n’est qu’une infime partie de grandes bandes de plantes couvre-sol que je retournerai photographier dans quelques semaines quand elles se seront davantage développées. Mais déjà le résultat est plus qu’intéressant et je vous engage vivement à aller vous balader dans cet endroit source d’inspirations multiples, que l’on ait un jardin ou simplement un balcon, une cour ou une terrasse. (suite…)

Mon caladium ‘Red Ruffles’ s’étoffe

Caladium 'Red Ruffles', plante d'intérieur, Aracées

Avec les caladiums, c’est toujours un peu la loterie : pousseront ou pousseront pas ? Mon pied de caladium ‘Red Ruffles’ que je vous présentais en juin dernier a perdu pratiquement toutes les feuilles qu’il avait quand je l’ai acheté, mais dans le même temps il en a fait d’autres, toutes aussi belles et en fait aussi nombreuses. Un échange standard et une belle potée à l’arrivée.

Il faut que je tourne régulièrement le pot car les feuilles poussent vers la lumière et ne me montrent pas leur plus beaux revers. Vu par transparence, le coloris n’en est que plus exceptionnel. Un vrai rouge vif et une belle bordure vert vif fluo. On aime ou on déteste, mais j’adore !!!

Petit kalanchoé, mais déjà tellement de bébés !

Kalanchoé (Kalanchoe daigremontiana), plante grasse, plante d'intérieur

Mon tout petit pied de kalanchoé, Kalanchoe daigremontiana je suppose même si je trouve les feuilles très étroites et effilées, est déjà couvert de bébés kalanchoés dont certains commencent même à faire des racines. La descendance est assurée !

Malgré son tout petit pot et sa taille encore très réduite (à l’age adulte et dans de bonnes conditions, la plante peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur), ce kalanchoé a déjà formé de nombreuses plantules sur le bord du limbe de ses feuilles qui ne demandent qu’à se détacher pour aller s’enraciner dans un pot voisin. Déjà quelques uns se sont enracinées au pied même de la plante mère dans le peu d’espace que laisse la potée miniature. Il devient urgent que je dédouble et rempote tout ce petit monde. Je vais en emmener une potée à mon bureau car c’est vraiment une plante peu exigeante, qui n’a pas besoin d’être souvent arrosée.

Mais il va falloir que je surveille mes autres potées si je ne veux pas être envahi de kalanchoés…