curiosité végétale

Les fleurs noires du Saintpaulia ‘Mac’s Black Pearl’

Fleurs noires du Saintpaulia 'Mac's Black Pearl', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Ma potée de Saintpaulia ‘Mac’s Black Pearl’ est de plus en plus fleurie et la couleur des fleurs s’est encore plus assombrie. Le bleu foncé velouté est devenu pratiquement noir sur certaines d’entre elles.

Fleurs noires du Saintpaulia 'Mac's Black Pearl', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Les petits sacs de pollen bien jaunes se repèrent de loin sur le bleu noir des pétales.

Fleurs noires du Saintpaulia 'Mac's Black Pearl', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Une mignonne petite variété que je vais garder et continuer à cultiver. Adoptée !

Episcia ‘Cleopatra’ pour les amateurs de feuillage panaché

Episcia 'Cleopatra', Gesnériacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Cette variété d’Episcia présente un feuillage tricolore vert pâle, blanc et rose sur lequel se détache des fleurs d’un rouge vermillon éclatant. Curieux mélange, plus surprenant que véritablement joli.

Comme tous les épiscias, ‘Cleopatra’ doit être cultivée dans une atmosphère humide. Je garde mon jeune plant dans un grand terrarium, sous éclairage artificiel. Et cela semble plutôt lui réussir. J’ai maintenant 6 espèces et variétés qui poussent bien, toutes à l’abri d’un terrarium.

Grande célosie plumeuse

Célosie plumeuse pourpre en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Pour accompagner mon énorme touffe de chrysanthème ‘Goshoma Haru’ à la floraison rose pourpre très tardive, j’ai acheté un pied de Cuphea llavea rose pourpré vif et de célosie plumeuse, cette dernière étant complément pourpre. Celle-ci semble bien apprécier mon balcon car elle pousse à vue d’oeil en étant de plus en plus fleurie.

Célosie plumeuse pourpre et Cuphea en été sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
Quand tout aura davantage poussé, je suis curieux de voir l’effet obtenu. Pour une fois, je change des couleurs que je préfère. Pas de rouge, d’orange ni de blanc, mais du rose vif, du pourpre et du bleu azur avec les asters d’été qui commencent à se couvrir de boutons floraux. Et aussi beaucoup de vert avec l’opulence des feuillages. À suivre !

Sensitive dans mon potager d’intérieur Lilo

Sensitive, Mimosa pudica, plante d'intérieur, potager d'intérieur Lilo, Paris 19e (75)
Les graines de sensitive (Mimosa pudica) semées en avril dernier dans mon potager d’intérieur Lilo ont bien poussé et ont donné de jolies petites plantes. La culture en hydroponie et en intérieur de cette petite plante tropicale s’est révélée jusqu’à présent plutôt facile et sans soucis.

Sensitive, Mimosa pudica, plante d'intérieur, potager d'intérieur Lilo, Paris 19e (75)
Quant on la laisse tranquille, la sensitive étale ses feuilles découpées et composées de très nombreux folioles. Mais au moindre souffle ou frôlement, tout se replie, folioles et pétioles des feuilles.

Cette plante exotique ne consomme pas beaucoup d’eau, contrairement aux deux basilics, ses voisins, qui vident très vite les contenants dans lesquels leurs racines se plongent.

Bouture réussie du Begonia pteridiformis (forme rouge)

Bouture de Begonia pteridiformis, forme rouge, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)Je ne donnais pas cher de la petite bouture de Begonia pteridiformis (forme rouge) reçue après plusieurs jours de transport postal. Je savais cette espèce très délicate et difficile à cultiver, mais par chance, après l’avoir installée dans la mini serre où prospère mon Begonia prismatocarpa, la petite tige feuillée a vite repris. Une très agréable surprise !

Ce bégonia originaire du sud de la Thaïlande a des feuilles très effilées, vertes avec des gros points roses et surtout des petites épines roses sur le dessus, rouge intense au revers comme les tiges. À l’état naturel, il pousse sur des parois rocheuses verticales. Ses besoins en humidité atmosphérique sont importants.

Je vous conseille d’aller regarder les photos de Patrick Blanc qui a observé cette espèce de bégonia dans la nature.

Le bel épanouissement de ma Liriope muscari ‘Okina’


Les nouvelles feuilles d’abord dressées et d’un blanc pur de ma Liriope muscari ‘Okina’ se sont allongées et commencent à se courber, donnant un aspect moins raide au bouquet de feuillage immaculé. Et le vert commence à envahir petit à petit le limbe foliaire.

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)
La potée a pris une belle ampleur et le jeune feuillage encore blanc recouvre presque entièrement les plus vieilles feuilles vert foncé qui se sont formées les années précédentes. Le contraste est saisissant et cela vaut bien une floraison !

Liriope muscari 'Okina' au printemps sur mon balcon parisien, Paris 19e (75)Le vert foncé se dessine petit à petit sur le blanc des jeunes feuilles. Mais il forme d’abord un fin réseau qui ne manque pas d’élégance.