fleur

Tous les végétaux de la famille des Angiospermes, ayant des fleurs à un moment donné de leur cycle de vie

Primevère (Primula) ‘Francesca’

Primula polyantha 'Francesca', Barhaven Primroses, Fête des Plantes printemps, château de Saint-Jean de Beauregard (91)
Curieuse variété que cette primevère ‘Francesca’ aux grandes fleurs vert vif à coeur jaune portées par de longues tiges bien au-dessus du feuillage gaufré.

Primula polyantha 'Francesca', Barhaven Primroses, Fête des Plantes printemps, château de Saint-Jean de Beauregard (91)
J’ai photographié cette primevère sur le stand de Barnhaven Primroses lors de la Fête des Plantes Printemps de Saint-Jean de Beauregard début avril. il s’agit d’une primevère de type Polyanthus. Elle est issue de l’hybridation entre la primevère commune ou primevère acaule (Primula vulgaris) et la primevère officinale ou coucou (Primula veris). Les fleurs sont regroupées en ombelle à l’extrémité d’une tige droite.

Primula polyantha 'Francesca', Barhaven Primroses, Fête des Plantes printemps, château de Saint-Jean de Beauregard (91)il faut l’installer à mi ombre, dans un endroit frais avec un sol riche et humifère qui reste frais, sans jamais se dessécher. Il faut lui éviter la chaleur sèche estivale qui la fait souvent dépérir comme de nombreuses primevères.

Petite haie libre d’arbustes à floraison printanière

Prunus, Choisya, Kerria et Forsythia fleuris au printemps dans le parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)Un forsythia, une corète du Japon, un oranger du Mexique et un petit cerisier à fleurs, il n’en faut pas plus pour composer une petite haie libre qui se couvre de fleurs aux premiers beaux jours du printemps.

On y retrouve les couleurs printanières douces ou éclatantes les plus fréquentes dans les jardins lorsque le printemps s’installe. L’oranger du Mexique (Choisya ternata) apporte une touche parfumée. Des grands classiques mais qui font le premier printemps.

Calanthe, orchidée de jardin… ou de balcon !

Calanthe, orchidée rustique, Orchidacées, plante vivace sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
Les orchidées de jardin m’ont toujours beaucoup attiré, mais en même temps, j’ai toujours eu des réticences, leur culture me semblant trop difficile. Ma première expérience avec un sabot de vénus n’a pas été très concluante, mais les otiorhynques ne m’ont pas aidé. Je retente avec cette belle potée de calanthe qui « m’a fait de l’oeil » quand je suis passé dans la jardinerie Truffaut du 13e arrondissement de Paris hier après-midi.

Calanthe, orchidée rustique, Orchidacées, plante vivace sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75) (suite…)

O-Hanami sous les cerisiers à fleurs du Parc de Sceaux

Parc de Sceaux au printemps, Hauts-de-Seine
Le spectacle de la floraison des cerisiers à fleurs a pris du retard avec le froid hivernal tardif, mais un peu partout, ces arbres commencent à se couvrir de gros bouquets blancs ou roses. Le moment est venu d’aller faire une balade dans le parc de Sceaux, célèbre pour ses deux grands carrés plantés de centaines de cerisiers à fleurs. Avec un rayon de soleil, c’est féérique !

Cerisiers à fleurs (Prunus serrulata 'Kanzan'), bosquet Nord, parc de Sceaux, Hauts-de-Seine (suite…)

Culture réussie du Begonia prismatocarpa sous mini serre et éclairage artificiel

Begonia prismatocarpa dans une mini serre, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Mon petit pied de Begonia prismatocarpa avait vite poussé dans son petit terrarium au point d’occuper tout l’espace. Je l’ai donc transplanté dans une longue mini serre de la marque Romberg, modèle Alexander, avec une rampe d’éclairage à Led. Et le résultat est tout simplement exceptionnel !

Begonia prismatocarpa dans une mini serre, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75)
Non seulement le bégonia s’est bien étalé en formant des nouvelles feuilles d’un beau vert, mais en plus il s’est couvert de petites fleurs jaune bouton d’or.

Begonia prismatocarpa dans une mini serre, Bégoniacées, plante d'intérieur, Paris 19e (75) (suite…)

Premières fleurs du Saruma henryi, toujours fidèle au rendez-vous

Saruma henryi sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
Depuis 2004, mon pied de Saruma henryi repousse avec toujours plus de vigueur quand le printemps revient et se remet très vite à fleurir, dès que quelques feuilles sont formées. Je ne ma lasse pas de ce rendez-vous et de cette plante aux petites fleurs de pavot jaune primevère.

Saruma henryi sur mon balcon parisien au début du printemps, Paris 19e (75)
C’est certainement la plante vivace la plus ancienne sur mon balcon parisien avec mes sceaux de Salomon géants. Quatorze années de culture en jardinière, c’est un joli palmarès, non ?