Sauge Vista ‘Salmon’

Sauge (Salvia splendens Vista 'Salmon'), grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Je ne suis pas un fan de la sauge splendide (Salvia splendens), aussi dénommée sauge écarlate car le plus souvent les épis floraux sont d’un rouge pétard. Mais depuis quelques années, des nouveaux coloris apparaissent comme cet orange saumoné (S. splendens Vista ‘Salmon’) que je trouve assez joli.

Un coloris chaleureux, suffisamment vif pour être bien  perceptible, mais avec une certaine douceur quand même… Plutôt réussi ! Mais bon, quand il y a du orange, j’ai vite un faible…

Cela n’enlève pas le caractère décidément bien trop compact des nouveaux hybrides de sauge splendide qui à l’état sauvage est pourtant beaucoup plus élancée et élégante. Mais la mode dans les fleurs est au compact, au court sur pattes. C’est plus facile à transporter depuis le producteur jusqu’au point de vente et ensuite chez le jardinier. Mais après, dans le jardin, ça ne pousse plus ou si peu, ça joue les rase-motte, condamnés à rester en bordure ou au premier plan d’un massif. Mais pour le jardinier de ville qui n’a pas beaucoup de place, c’est parfait dans une petite jardinière. En un été, peu de risque d’être envahi !

Les hybrides Vista ne dépassent pas 30 cm de hauteur pour environ 20 cm de largeur. Cette série se distingue par une floraison prolongée et des coloris qui résistent bien au plein soleil en été. Le feuillage est vert vif foncé.

Cette sauge est cultivée en annuelle, mais en réalité elle est tout à fait vivace. Seulement elle n’est pas du tout résistante aux gelées, puisque sa rusticité est donnée à + 4°C. Il faut impérativement la rentrer dans une serre ou une véranda maintenues hors gel pendant la mauvaise saison pour espérer la conserver d’une année sur l’autre.

Vous pouvez admirer cette sauge dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e), dans les carrés réservés à la collection de sauges. Profitez de l’été pour aller y faire une balade, car de nombreuses variétés de fleurs d’été y sont exposées, avec notamment des variétés très récentes, bien étiquetées. C’est le moment de penser à votre jardin pour l’été 2013.

Commentaires (4)

  1. laurent

    La mode des plantes compactes, c’est en effet un peu triste. Les agerates sont si belles quand elles s’élèvent, les gauras perdent toute légèreté quand on les sélectionne à 30cm de haut. Heureusement qu’on ne nous a pas encore nanifié le tabac sylvestre ou la verveine de Buenos Aires.

  2. jpp le jardinier

    Je préfère moi aussi des sauges moins chimiques : la coccinée ou l’hormine ,magnifiques et si faciles à obtenir par semis (quand les escargots ne vous les bouffent pas comme pour moi cette année).

  3. SHARON HOBBY

    dans la Nature aucune couleur n’est laide

  4. mamiefanfan

    il faut bien des couleurs pétantes pour supporter la grisaille que l’on a eu, même si cette semaine, elle semble s’éloigner !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.