Visite virtuelle de mon balcon

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100’ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potées et suspensions sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Suspension de balsamine, euphorbe Diamond Frost, Glechoma hederacea 'Variegata' et Mandevilla sur mon balcon en été, début août 2010, photo Alain Delavie

En repartant de l’intérieur du balcon côté Ouest, là où se trouve la renouée du Japon, j’ai planté la séparation entre mon balcon et celui de ma voisine avec des balsamines (qui touchent le toit maintenant), une euphorbe Diamond Frost, une cascade de lierre terrestre (Glechoma hederacea ‘Variegata’), une suspension d’eucomis pieuvre (Eucomis vandermerwei ‘Octopus’) et une potée de Streptolirion volubile. Ce dernier porte bien son nom, car pour être volubile, il pousse même partout en tous sens.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Grande jardinière de Saruma henryi et de Strobilanthes rankanensis sur mon balcon en été, début août 2010, photo Alain Delavie

Après la première grande jardinière contenant la renouée, j’ai disposé une autre grande jardinière, avec notamment un gros pied de Saruma henryi qui continue à fleurir (mais sur la photo les fleurs sont trop petites) et une touffe de Strobilanthes rankanensis, qui va donner ses fleurs en énorme bouquet à la fin de l’été seulement. Cachés, un pied d’hellébore de Noël et de tiarella se laisseront découvrir l’hiver prochain, quand les deux grandes vivaces seront au repos. Et d’autres vivaces encore dans des petits pots…

Jardin suspensu au 5e étage dans Paris

Begonia grandis ssp. evansiana 'Alba' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Après le saruma et le strobilanthe se trouve une grande jardinière de sceaux-de-Salomon et de saxifrages araignées maintenant défleuris. J’y ai installé un pied de bégonia vivace à fleurs blanches (Begonia grandis ssp. evansiana ‘Alba’) qui prend la relève longtemps après les floraisons des sceaux de Salomon et des saxifrages araignées plutôt vers la fin de l’été. Mais en attendant, ses grandes feuilles vert foncé prennent des reflets bleutés quand la lumière n’est pas trop forte. À ses côtés dans un gros pot, un pied de corète du Japon à fleurs simples (Kerria japonica ‘Golden Guinea’).

Jardin suspendu au 5e étage sur mon balcon

Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Sur la photo derrière la corète encore fleurie, vous apercevez d’ailleurs les sceaux de Salomon à feuillage panaché qui débordent au-dessus de la rue.
Au-dessus du pied de corète, j’ai disposé une potée de bégonia Papaya (Begonia sutherlandii) et un pot Corsica Flower Bridge, qui est à cheval sur la rambarde. C’est là que fleurit ma grande camomille, en compagnie de mon pied de morelle Sunberry (Solanum burbankii) maintenant couvertes de fruits verts et noirs.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Begonia sutherlandii (Papaya) sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Morelle Sunberry sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Morelle Sunberry et Hibiscus coccineus 'Alba' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

La morelle a tellement poussé qu’elle cache la grande camomille en partie et presque complètement le pied de mini gerbéra qui occupe aussi cette potée. Heureusement les fleurs sont très vivement colorées et elles se devinent à travers les rameaux de la morelle. J’écarte les feuilles et hop, une photo !

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Gerbéra miniature sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Grosse potée suivante, bien plantée : Hibiscus coccineus ‘Alba’ gigantesque et couvert de boutons floraux, avec au pied un petit sarcococca, un leptosceptrum, une giroflée arbustive et un cimicifuga retombant que je n’arrive pas à photographier… L’hibiscus mesure plus de 2 mètres dorénavant et continue à pousser.

À côté, une grande jardinière, remplie d’un coeur-de-Marie blanc maintenant presque au repos et de nombreux Pinellia pedatisecta, des plantes bulbeuses de la famille des Aracées qui ne cessent de fleurir, avec de curieuses fleurs serpent. Et qui se ressèment comme des folles !

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Pinellia pedatisecta sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Cette année, ils sont devenus très grands, puisque les feuilles atteignent le haut de la balustrade du balcon. Le temps leur réussit !

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Pinellia pedatisecta sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Il y a d’autres plantes dans cette jardinière, notamment un oranger du Mexique (Choisya ternata) que je dois souvent dégager car il est un peu étouffé du fait de sa petite taille encore. Et il y a aussi des asters, les asters grimpants donnés par Noémie mais qui filent vers la rue. Et une autre petite renouée que j’aime beaucoup pour son feuillage panaché multicolore : Persicaria virginiana ‘Painter’s Palette’. Mais je ne la vois qu’en automne ou au début du printemps, tant que les autres plantes ne sont pas bien poussées.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Potée suivante, la grosse touffe de corète du Japon à fleurs doubles (Kerria japonica ‘Pleniflora’) avec à son pied un buis panaché et une heucherella ‘Alabama Sunrise’ qui poussent bien mais sont encore petits.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Kerria japonica 'Pleniflora' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

À ce stade, nous sommes arrivé à la moitié du balcon. il y a encore quelques potées, jardinières et plantes à découvrir ! Mais auparavant, petit retour en arrière pour avoir une vue de cette première moitié. En grande partie cachée par l’imposante masse de la corète.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Donc après la corète, encore une grande jardinière, remplie de Radbosia longituba qui ne fleuriront qu’en automne, de sceaux-de-Salomon géants, d’un jeune pied de bambou sacré (Nandina domestica ‘Gulf Stream’) qui n’a pas encore pris ses couleurs d’automne et de petites impatiences bleues de l’Himalaya (Impatiens namchawarbensis) qui se sont ressemées.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Impatiens bleue de l'Himalaya sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

À côté de ces impatiens, la potée composée du gardénia rustique, actuellement défleuri, et d’une belle fougère houx (Cyrtomium falcatum) qui après deux ans de culture prend une belle apparence et un certain volume.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fougère houx (Cyrtomimum falcatum) sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

En face, près de la porte fenêtre de la salle à manger se trouve une grosse potée d’impatiens (Impatiens sodenii subsp. sodenii).

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Impatiens sodenii subsp. sodenii sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Grosse potée d'impatiens (Impatiens sodenii subsp. sodenii) sur mon balcon en été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jamais malade, feuillage brillant toujours superbe, grandes fleurs… j’adore cette espèce.
Sur le mur du même côté, j’ai accroché une grande suspension, remplie de plantes exubérantes : Streptolirion volubile, Ipomoea batatas ‘Sweet Caroline Bronze’, bégonia Bonfire et un pélargonium à feuillage odorant (senteur de rose).

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Grosse suspension de Streptolirion volubile, Ipomoea batatas 'Sweet Caroline Bronze', bégonia Bonfire et géranium odorant sur mon balcon vue du côté du Canal de l'Ourcq en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

C’est la potée folle, qui pousse à foison et fleurit à qui mieux mieux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Suspension de bégonia Bonfire sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Je passe la grande jardinière remplie d’un sarcococca dont je vous parle tous les ans car il me parfume le balcon en hiver, et d’un pied d’andromède, discret à cette saison. Nous arrivons à l’imposante potée d’hosta à fleurs de lis (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’).

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Grosse potée d'Hosta plantaginea 'Grandiflora' sur mon balcon en été, début août 2010, photo Alain Delavie

Hosta à fleurs de lis sur mon balcon

Hosta plantaginea 'Grandiflora' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Et c’est la fin du balcon, avec encore deux grosses potées et une suspension de bégonias, visibles sur les premières photos. Ce coin plus ensoleillé est réservé aux hibiscus vivaces (Hibiscus coccineus, Hibiscus ‘Fireball’) pas encore fleuris, au pied de tomate cerise, à l’aster ‘Wunder von Staffa’, à un gaura…

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Aster x frikartii 'Wunder von Staffa' sur mon balcon en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Hosta à fleurs de lis (Hosta plantaginea 'Grandiflora'), gaura 'Karalee White' et aster (Aster x frikartii 'Wunder von Staffa') sur mon balcon en fin d'été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Hibiscus coccineus sur mon balcon vue du côté du Canal de l'Ourcq en plein été, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en fin d'été, début août 2010, photo Alain Delavie

J’ai oublié quelques petites potées, mais fin de la visite pour aujourd’hui, en attendant les prochaines floraisons de l’été puis de l’automne.
Bon dimanche !

Commentaires (15)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    À très bientôt Shuki…

  2. shuki

    Bonjour,
    Je passe à l’instant de la terrasse réunionnaise de BKL à votre balcon parisien et je suis tout aussi ravie de la visite ! Quel plaisir de rencontrer ainsi des amoureux des plantes…Votre balcon est une réussite, vraiment ! Quant au basilic, il me rend folle de jalousie car le mien a tout simplement jauni en pleine terre. Bonne continuation, je reviendrai sans doute vous rendre visite. Bonne soirée Shuki

  3. alain of paris (Auteur de l'article)

    Oui je sais que le bégonia sutherlandii se conserve. enfin en principe, car souvent il ne repart pas. J’ai l’impression que les petits bulbes se dessèchent trop quand on n’arrose plus du tout. je retenterai l’hiver prochain.

  4. ellada

    Dit donc tu as du beau monde sur ton balcon. Bravo.

  5. Laurent

    Superbe, bravo! C’est une vraie jungle. J’adore la plupart des plantes, mais je suis subjugué par la balsamine mauve, le begonia evansiana, l’ipomée et l’hosta. Je me réjouis de voir le strobilanthes en fleur. Il y en a deux qui me rendent plus perplexes: la morelle, qui ressemble fort à la « mauvaise herbe » qu’on connaît. Et puis la version panachée de la renouée du Japon, dont j’aurais trop peur qu’elle ne se ressème dans la rue vu sa propension à occuper le terrain.

    Au fait, tu sais que le Bego sutherlandii se conserve bien l’hiver, comme les autres tubéreux? J’ai essayé l’automne dernier, malgré son bulbe minuscule, mais je ne l’ai pas étiqueté, et je le redécouvre en fleur en ce moment (je l’ai mis en terre très tard, il n’est pas plus tard que les tubéreux doubles classiques).

  6. Mohair à Paris

    MAGNIFIQUE,

    SOMPTUEUX,

    à bientôt, j’espère,
    Mohair à Paris

  7. BKL

    Bon et bien j’ai un peu copié sur toi Alain=)
    Après un après midi les mains dans le terreau j’ai aussi fais un article visite de mon balcon du 15 août, je n’ai pas mis les noms par contre! Mais j’aurais bien aimé pouvoir le faire….

  8. BKL

    Bonjour à tous,
    C’est avec plaisir que je découvre une vue d’ensemble de ton balcon!Je suis aussi content de voir que je ne suis pas le seul a avoir un balcon sur lequel on ne peut pas circuler tellement il y a de plante=)
    On sent bien le botaniste « endurci » c’est une chance de pouvoir connaître tous les noms de ces plantes et ainsi connaître parfaitement leurs besoins ce qui n’est pas mon cas. Moi je découvre mes plantes avec l’expérience tout en faisant des erreurs mais il faut dire que j’ai aussi énormément de variétés ^^
    Il est juste dommage que ton balcon soit un peu étroit j’ose à peine imaginer le rendu avec 2m de plus en largeur!!
    Comme le dit Anne tu n’as pas de table même si je distingue des chaises sur une des premières photos!
    Moi j’ai la table mais il n’empêche que le café du matin c’est assis par terre au milieu de mon petit monde je suis sure que tu en fais autant quand le temps s’y prête.
    En tout très plaisante cette visite en ce joli dimanche.

  9. alain of paris (Auteur de l'article)

    la table, difficile, mais une chaise oui, et personne ne me voit ;-)))

  10. alain of paris (Auteur de l'article)

    Visite de jardin de ville sans sortir, c’est ce qu’il fallait par ce dimanche pluvieux (mais c’est bon pour les jardins). Bon dimanche Plantine.

  11. alain of paris (Auteur de l'article)

    La table, j’y ai pensé, mais il faudrait l’enlever à chaque fois que j’inspecte mon balcon et que j’arrose. Trop fainéant ! Mais je profite de mon jardin de ville que je vois de mon ordinateur, de ma table dans la salle à manger, de la cuisine… Bref de partout ou presque ! Bon dimanche, sous la pluie mais c’est bon pour les jardins, enfin !

  12. anne

    oh oh superbe , cela change des pelargonium !
    et une petite table pour prendre le café du matin , elle est où ?
    félicitations pour tous les soins apportés à vos plantes

  13. Plantine

    Splendide et luxuriant !
    Ma préférence va aux Begonias, tellement exubérants et florifères.
    Ton voisinage doit te bénir d’embellir ainsi leur quotidien et de leur offrir une vue plus esthétique que celle d’une façade nue.
    Merci pour cette belle promenade dominicale.
    Bon dimanche Alain.

  14. Vérone

    Wahouuuuuuu !
    Il est Superbe ton Balcon !
    C’est un régal pour les yeux .
    Les voisins d’en face doivent en étre baba ! 😉

    Tes Hibiscus ne vont pas tarder.
    Il faut dire que le temps n’est pas top…
    Mais quand il se décideront !!!
    çà va étre Géniale tout çà !

    Tout y est si beau et sain
    Tes balsamines , j’adore leur couleur.
    Tes Bégonias sublimisime !
    Le Papaya … Le Bonefire il est Extra !
    La gaura donne un volume extra
    Les mini gerbéra , bonne idée , çà donne de la couleur !
    Tes impatiences bleues de l’Himalaya bleu de chez bleu!
    Et l’ Impatiens sodenii si belle
    La corète du Japon donne un effet très originale , si peu sur les balcons …
    Ta renouée du Japon panachée, alors elle !
    Wahouuu quelle couleur changeante au gré des saisons.
    Quelle couleur aussis l’Ipomoea batatas ‘Sweet Caroline Bronze’
    Et le bleu des Asters …

    Félicitation !!!
    Dit tu na plus de place pour te mettre une mini table sur ton balcon ?
    Merci pour ta visite  » Virtuel  » et si sympathique 😉
    Bon Dimanche
    Vérone

  15. noemie

    Ouaouhhhhhhhhhhhhhh!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez