Archives de mots clés: Begonia Bonfire

Nouvelle suspension pour la fin de l’été

Suspension de bégonias 'Bonfire' et 'Dragon Wing et patate douce à feuillage pourpre sur mon balcon en été, rue de Nantes, Paris 19e (75)
En me promenant dans la jardinerie Hermès à Neuilly (Hauts-de-Seine), j’ai trouvé quelques unes de mes plantes préférées, les bégonias ‘Bonfire’ et ‘Dragon Wing’, ainsi qu’un plant de patate douce aux feuilles pourpre foncé qui s’accordaient bien avec le rouge vif des fleurs et le vert vif des feuillages. J’avais  encore un peu de place et même si l’été est déjà bien avancé, ces plantes généreuses devraient m’assurer un beau spectacle haut en couleurs pour la fin de la belle saison.

Et puis surtout je souhaitais remplacer le beau bégonia tubéreux à feuillage pourpre que je vous ai présenté il y quinze jours environ dans cette même suspension et qui s’est effondré immédiatement en moins de deux jours après sa plantation, les tiges ayant pourri au collet. Je ne l’avais pourtant pas noyé… Mais bon, les bégonias sont décidément très susceptibles ! Pour ne pas dire carrément pénibles parfois…

Les trois plantes installées assez serrées dans la jardinière ont un développement vigoureux, avec quelques apports d’engrais liquide organique et je l’espère encore quelques belles journées chaudes et ensoleillées, la potée devrait vite prendre de l’ampleur et des couleurs. À suivre !

Les petits retardataires

Jeunes pousses du pied d'Hibiscus coccineus sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)
Alors que mon pied de Dahlia merckii commence à faire ses premiers boutons, que les lis n’en finissent pas de grimper et que certains se couvrent aussi de boutons, quelques plantes pointent à peine sur mon balcon déjà bien pourvu de végétation. Hibiscus coccineus, Begonia sutherlandii et B. ‘Bonfire’ sont les bons derniers à démarrer.

Jeunes pousses du pied de Begonia sutherlandii sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75) (suite…)

Bégonia Bonfire, fleur d’été et d’automne

Suspension de Begonia Bonfire sur mon balcon en été, Paris 19e (75)
Plus l’été s’avance et plus la floraison du bégonia Bonfire prend de l’ampleur. Les fleurs en clochettes rouge vermillon se renouvellent sans cesse, de plus en plus nombreuses au fil des jours. Et cela va continuer en automne, tant qu’il ne fait pas trop froid.

Visite virtuelle de mon balcon

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100’ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

(suite…)

Automne chaud, balcon fleuri !

Les nuits sont fraîches, mais les journées chaudes et très ensoleillées de ces derniers jours prolongent les floraisons de l’été et dopent celles de l’automne quand l’eau ne manque pas. L’arrière-saison s’annonce bien fleurie !

Profusion aérienne du Strobilanthes rankanensis.

Dernières fleurs des hibiscus (Hibiscus coccineus, H. coccineus ‘Alba’ et H. ‘Fireball’), avec des fleurs de plus en plus hautes, maintenant à l’extrémité des tiges.

Charmante floraison du petit Begonia sutherlandii (alias B. ‘Papaya’), maintenant en compagnie de petites violas cornutas tricolores.

Passez une bonne semaine, sous le soleil et dans les fleurs !!!

Begonia bonfire : l’automne lui va si bien !

Imperturbable, mon pied de bégonia Bonfire continue à fleurir, encore et encore. Superbe et flamboyant quand le soleil automnal le traverse…

Pour mieux l’admirer, il faut absolument l’installer dans une suspension en hauteur, à hauteur d’yeux, voire un peu plus haut pour contempler le coeur des fleurs les plus haut perchées. Cela fait plus de trois mois que ma potée ne cesse de fleurir, une belle performance. Et je balaye depuis trois mois presque chaque jour les fleurs fanées qui ne cessent de tomber…Un bien petit désagrément pour un des bégonias les plus fantastiques et si facile à cultiver.

Les autres variétés testées cette année sont jolies, mais bien moins florifères. Le bégonia Bellfire est assez florifère, mais ne donne pas cette profusion de fleurs. Quant aux bégonias Devotion et Elegans, la floraison est aussi plus clairsemée, le premier étant peut être le plus florifère. Mais rien de comparable avec le bégonia Bonfire. Mon préféré !