Archive journalières: 9 août 2010

Art de la rue et paulownia géant

En passant dans le boulevard Vincent Auriol (Paris 13e), mon regard a été attiré par une immense fresque représentant deux têtes humaines crachant des arbres. Tout près d’un petit passage où est peint un texte de Zoo Project. Et c’est à ce moment que j’ai découvert un semis spontané de paulownia au fond du passage. Géant bien sûr, sur fond de graffiti !

Tags et graffitis dans Paris

Graffitis sur la façade du 150, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

Et au 148, le petit passage pas très engageant…

Tags et graffitis dans Paris

Graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

En m’approchant, j’ai découvert le semis spontané de paulownia, au fond du passage où je me suis engagé sans rien demander à personne (hé !).

Nature en ville

Semis spontané de paulownia et graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

Nature en ville

Semis spontané de paulownia et graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

Comment suis-je certain qu’il s’agit d’un semis de paulownia et non pas de catalpa ? Parce qu’il y a plein de paulownias tout autour de la place d’Italie à quelques centaines de mètres seulement de ce passage et parce que les feuilles de paulownia sont opposées deux par deux. C’est le cas sur ce jeune arbre aux dimensions gigantesques.

Nature en ville

Semis spontané de paulownia et graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

Un « bébé » arbre aux proportions impressionnantes, gargantuesques.

Nature en ville

Semis spontané de paulownia et graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

Nature en ville

Semis spontané de paulownia et graffitis dans le passage du 148, boulevard Vincent Auriol, Paris 13e, août 2010, photo Alain Delavie

J’ai ensuite repéré d’autres semis de paulownias en continuant ma promenade… Les arbres de la place d’Italie ont essaimé un peu partout dans les rues environnantes. Amusant de voir ici et là ces arbres géants pousser comme le haricot magique du célèbre conte.

Le parfum suave de l’hosta

Fidèle au rendez-vous chaque année, mon pied d’hosta (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’) refleurit davantage avec les années qui passent. Grandes fleurs blanches et parfum puissant, j’adore !

Plante vivace à floraison estivale

Fleurs de mon pied d'Hosta plantaginea 'Grandiflora' sur mon balcon, août 2010, photo Alain Delavie

Un parfum aussi puissant que celui du gardénia ou du jasmin, senteur de fleur d’oranger, surtout quand le soleil brille et que les températures montent.
La potée prend de l’ampleur chaque année, elle remplit son gros pot dorénavant. Longue à s’installer au début, mais ensuite le plaisir du feuillage brillant en forme de coeur et la floraison immaculée se renouvelle sans effort.

Le saviez-vous ?
L’hosta à fleurs de lis (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’), contrairement à la plupart des autres espèces et variétés d’hostas, préfère un emplacement ensoleillé. Le soleil pendant au moins une demie journée est nécessaire à cette belle plante vivace qui ne fleurit bien qu’en plein soleil. Trop d’ombre et elle ne forme alors que du feuillage, pas de fleur.
Il existe dorénavant d’autres variétés à grandes fleurs blanches parfumées comme Hosta plantaginea ‘Aphrodite’ (aux fleurs doubles), Hosta ‘Royal Standard’, H. ‘So Sweet’, H. ‘Fragrant Bouquet’ et H. ‘Guacamole’ (mutation du précédent).