Archives de mots clés: Fallopia japonica ‘Variegata’

Panachure variable

Mon pied de renouée panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) a donné d’immenses cannes aux larges feuilles crème et vertes. D’une tige à l’autre, d’une feuille à l’autre, la panachure crème est plus ou moins importante.

Renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata')

Feuille presque entièrement crème de ma renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata'), avril 2011, photo Alain Delavie

Sur certaines feuilles, la panachure est devenue la couleur principale. Du crème sur tout le limbe, à l’exception de quelques marques vertes au niveau de la nervure centrale.

Renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata')

Feuille crème et verte de ma renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata'), avril 2011, photo Alain Delavie

Sur d’autres feuilles, la panachure est à égalité avec le vert, avec parfois des parties en mosaïque.

Renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata')

Feuille verte et crème de ma renouée panachée (Fallopia japonica 'Variegata'), avril 2011, photo Alain Delavie

Certaines feuilles ont davantage de vert que de crème. Mais quand une tige développe des feuilles trop vertes, peu ou pas panachée, je la coupe, pour qu’elle ne prenne pas le dessus sur les pousses panachées.

Cette variabilité importante est en fait assez élégante. Cela donne une touffe chamarrée, assez lumineuse. Je ne m’en lasse pas, année après année…

Renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au débourrement

Dès son plus jeune age, la renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) est impressionnante. À la sortie de l’hiver, après quelques mois de repos, elle offre le spectacle coloré de ses nouvelles pousses teintées de rouge corail et de crème qui pointent un peu partout dans la zone colonisée par les racines souterraines.

Le réveil de la renouée du Japon panachée

Nouvelles pousses de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica 'Variegata'), mars 2011, photo Alain Delavie

D’un petit pied avec deux frêles pousses acheté il y a quelques années et soit-disant pas très poussant, la touffe s’est très vite développée, étendant dans toute la jardinière ses racines au point de la coloniser complètement.

A « dramatic foliage plant » !

Réputée moins envahissante que la forme sauvage à feuilles vertes si redoutée, cette variété très décorative pousse quand même très vite, surtout quand on lui donne toute l’eau dont elle a besoin en été. Il faut lui attribuer une grande jardinière pour elle toute seule, sinon ses voisines souffrent et sont vite étouffées.

Visite virtuelle de mon balcon

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100’ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

(suite…)

Jeunes pousses de renouée multicolores

Ma renouée du Japon à feuillage panaché (Fallopia japonica ‘Variegata’) repousse un peu partout dans sa grande jardinière. Les jeunes pousses offrent un festival de couleurs, mêlant le crème, le rose et le rouge, avec un peu de vert.

Plante vivace à feuillage panaché

Jeunes pousses de renouée (Fallopia japonica 'Variegata') sur mon balcon, début avril 2010, photo Alain Delavie

Heureusement que le pied est dans une grande jardinière, car il s’étend chaque année beaucoup plus. Envahissant, très envahissant même. Dans un jardin, ce serait une peste. Mais sur mon balcon, pas de problème, cette belle renouée bambou peut coloniser tout le bac. Je n’ai pas encore ajouté d’engrais organique et de compost, mais je vais avoir la main très légère…

Mon jardin suspendu…

La plupart des plantes installées sur mon balcon se sont maintenant bien développées. Les rameaux et les feuillages ont maintenant franchi la balustrade et se hissent au-dessus de la rue.

Ici une renouée à feuillage panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’), Saruma henryi et sceaux-de-Salomon. Vision surprenante, gare au vertige !

Tout pousse vite, le printemps est la !

En une dizaine de jours seulement, les plantes poussent à vue d’oeil sur mon balcon. Petite démonstration en photos, avec des vues prises fin mars et les plus récentes, début avril.

Les sceaux de Salomon (Polygonatum spp.)(21 mars 2009)(2 avril 2009)

Le saruma (Saruma henryi)(21 mars 2009)(2 avril 2009)

Les coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Alba’)(15 mars 2009)(2 avril 2009)

La renouée du Japon (Fallopia japonica ‘Variegata’)(21 mars 2009)(2 avril 2009)