Archive journalières: 31 août 2010

Le cabinet de curiosités d’Espace Jardins

Du 1 septembre au 31 décembre 2010, la jardinerie de Curiosités Taffin-Espace Jardins à Montmorency (Val d’Oise) propose rendez-vous et expositions d’artistes en lien avec le végétal et la nature. Thème de cet automne : Vanités.

Jardinerie pas comme les autres, elle vous invite au voyage et à la découverte. C’est un dédale, une petite jungle luxuriante à 15 km de Paris. Un jardin vivant et inventif où le végétal, le minéral, le métal et le verre se rencontrent. Où l’Asie côtoie l’Europe. Où tous les sens sont sollicités. Un lieu baroque et singulier, dédié au jardin, pour se promener, rêver, découvrir des artistes, rencontrer des passionnés de jardin et de voyages.

Septembre et octobre vous invitent à une plongée dans l’univers des cabinets de curiosités. Au programme : une installation à visiter, trois journées pour apprendre à étaler les insectes et s’initier à la création d’un cabinet de curiosités, et une vente de bulbes rares et de collection pendant tout l’automne.

Du 1er septembre au 1er novembre 2010 :
Cabinet de curiosités et exposition de minéraux.
La jardinerie se met en scène en cabinet de curiosités. Un tableau grandeur nature provoquant la rencontre entre l’homme et l’animal, le précieux et le brut, la peinture et le fossile, le minéral et le poétique, la lettre-ancienne ou le timbre avec le tableau. Un manifeste pour une esthétique de la collection et de l’inattendu. À ne pas manquer : la collection de minéraux des quatre coins de la planète rapportée de nos voyages !
Entrée libre.

Mercredi 22 septembre, 29 septembre et 6 octobre 2010 à 14 h :
Initiation au cabinet de curiosités et cours d’étalage d’insectes.
Gratuit sur inscription.

Du 12 septembre au 10 octobre 2010 :
Exposition de gravures et d’encres de Chine de François Houtin.
Hôte régulier de la jardinerie, le peintre-graveur François Houtin présente ses œuvres récentes. Un univers d’utopies végétales, de rêves baroques, de jardins chimériques.
Entrée libre.

Taffin-Espace Jardins Jardinerie de Curiosités
6 rue des Chesneaux
95160 Montmorency.
Tél. : 01 39 64 57 01.
www.createur-de-jardin.net
http://espacejardins.blogspot.com

Ouvert 7 jours sur 7, du mardi au dimanche de 10 h à 19 h, le lundi de 14 h à 19 h.
Toutes les expositions sont en accès libre.
Les cours d’étalage d’insectes sont gratuits sur réservation et ouverts aux enfants à partir de 8 ans.
Matériel fourni sur place.

Comment y aller en voiture ?
La jardinerie est à 15 km de Paris, 20 km de Cergy-Pontoise ou 40 km de Chantilly. Accès par les autoroutes A15 ou A1.
Elle est située à la limite de Montmorency et d’Enghien-les-Bains dans le Val d’Oise (95).

Par l’autoroute A15 (depuis Paris porte de Saint Ouen ou Cergy-Pontoise). Sortie direction « Montmorency ». Prendre la D170 direction Montmorency. Passer le champs de course d’Enghien. Au rond point suivant (Place Jean Moulin) prendre la 1ère à droite ( D928, avenue de la division Leclerc). Au temple d’Enghien-les-Bains (bâtiment blanc à droite), tourner à gauche dans la rue des Chesneaux.

Comment y aller en transports en commun ?
(25 minutes depuis Paris)
Train depuis la Gare du Nord à Paris en direction de Pontoise ou Valmondois.
Descendre à la gare d’Enghien-les-Bains (15 mn de trajet). La jardinerie est à 10 mn à pied de la gare d’Enghien-les-bains ou à 2 mn avec le bus 15M (arrêt Gambetta).

Bégonia ‘Corbeille de feu’ pour des bordures d’été flamboyantes

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un autre bégonia, Begonia ‘Corbeille de feu’, qui pousse aussi bien dedans que dehors. Peut-être mieux dans le jardin ou sur le balcon d’ailleurs, car c’est une plante d’intérieur qui peut se montrer capricieuse, très exigeante en lumière et soleil pour une soi-disant plante d’ombre…

Décorations florales estivales de Paris

Bordure estivale composée de Begonia 'Corbeille de feu' et de zinnias Profusion blancs, quai de l'Hôtel de Ville, Paris 4e, août 2010, photo Alain Delavie

Cette fois-ci le feuillage est bien vert, légèrement teinté de rouge quand il est très exposé au soleil. Mais ce sont les fleurs, petites mais nombreuses, qui affichent un rouge vif très ardent. Ce bégonia porte bien son nom, ‘Corbeille de feu’. Il enflamme les bordures et les massifs.

Décorations florales estivales de Paris

Bordure estivale composée de Begonia 'Corbeille de feu' et de zinnias Profusion blancs, quai de l'Hôtel de Ville, Paris 4e, août 2010, photo Alain Delavie

Mais il n’a pas l’aspect compact et trapu des bégonias semperflorens couverts de fleurs à outrance. Son port est plus gracieux, léger, le rouge se détachant sur le vert vif et brillant. Et le mélange avec des zinnias à petites fleurs simples blanches apportent plus de douceur à cette bordure, qui se laisse admirer sur le quai de l’Hôtel de Ville, près de la station de métro Pont-Marie (ligne 7), dans le 4e arrondissement de Paris.

Décorations florales estivales de Paris

Bégonia 'Corbeille de feu', quai de l'Hôtel de Ville, Paris 4e, août 2010, photo Alain Delavie

Cette variété déjà ancienne de bégonia est classée dans les bégonias buissonnants. Cultivée en serre, en véranda ou dans une pièce bien ensoleillée, elle fleurit pratiquement toute l’année, avec plus d’abondance du printemps à la fin de l’été. Plus la lumière est vive, plus le rouge minium des fleurs est intense. Comme la plupart des autres bégonias, il faut lui donner une terre légère et humifère, qui reste fraîche grâce à des arrosages réguliers, mais jamais détrempée.
Quand on la cultive dehors pendant la belle saison, il faut veiller à rentrer la potée avant la mi septembre, sinon le changement serait trop difficile et la plante pourrait vite décliner, perdant fleurs, boutons floraux et une partie du feuillage du fait du passage de l’extérieur à l’intérieur plus confiné. Les plantes cultivées en pleine terre sont soient rempotées (dans un pot pas trop grand surtout, plutôt à l’étroit), soient bouturées dans l’eau. La reprise est assez facile quand on prélève des boutures en plein été.