Semer des linaires du Maroc

Semblables à des petites gueules de loup, ces fleurs annuelles (Linaria maroccana) gagnent à être davantage connues et cultivées, dans les jardins ou bien en pots ou en jardinières.

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana)

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana), photo Alain Delavie

La ressemblance avec les mufliers est saisissante et ces deux plantes appartiennent d’ailleurs à la même famille botanique (Scrophulariacées), mais les linaires du Maroc forment des épis de fleurs plus petites que celles des mufliers. Je les trouve beaucoup plus gracieuses, avec un air de fleurettes sauvages.

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana)

Linaires du Maroc hybrides (Linaria maroccana), photo Alain Delavie

Les variétés hybrides que l’on trouve en graines dans le commerce ont des grandes fleurs éperonnées portées par de longs épis dressés. Les coloris sont doux ou éclatants, variant du jaune au violet en passant par le rouge et le rose. La floraison est abondante.

Ces petites fleurs ont une végétation rapide. Semées directement en place au printemps, elles fleurissent dès la fin du printemps et en été. Elles apprécient une exposition ensoleillée et une terre légère, profonde, enrichie de terreau. Quand elle se plait, elle se ressème facilement et repousse chaque année dans le jardin, donnant une belle palette de coloris.

Une petite fleur, peu encombrante, très florifère et facile à cultiver à mieux connaître.

Commentaires (2)

  1. alain of paris (Auteur de l'article)

    Hummm, j’espère que tu as pu prendre quelques graines de ces beautés…

  2. noemie

    Je l’ai rencontrée, au Maroc, dans des tons incroyables: ocre, caramel, mordoré….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez2