Archive journalières: 15 avril 2011

Troc de livres et Troc Vert aux Jardins d’Eole le 16 avril 2011

L’association les Jardins d’Éole, l’association Le Trèfle d’Éole et la Régie de quartier La Chapelle vous invitent le samedi 16 avril 2011 de 13h à 17h30 sur l’esplanade des Jardins d’Éole (Paris 19e).

 

39ème TROC-LIVRES
Le Principe du Troc-Livres : vous apportez des livres et en échange vous recevez autant de tickets.
Les livres sont ajoutés au stock existant (plus de 1000 ouvrages) et avec votre ticket vous choisissez un livre dans le stock.
Les tickets ont une validité permanente ; si vous ne trouvez pas votre bonheur un samedi, vous pouvez revenir le mois d’après (ou encore après…) et prendre un livre à ce moment là.

20ème TROC-VERT
Principe du Troc-vert : vous apportez des graines ou des plants que vous pouvez échanger.

Petite restauration sur place – Renseignements sur Place ou sur le site de la Régie de quartier La Chapelle.

Esplanade des jardins d’Éole
Rue d’Aubervilliers,
75019 Paris.
Métro : ligne 7, station Riquet ou Stalingrad; Lignes 2 ou 5, station Stalingrad; ligne 12, station Marx Dormoy.

 

Cerisier à grappes (Prunus padus)

Aussi dénommé merisier à grappes ou putiet, ce petit arbre caduc offre une généreuse floraison printanière au doux parfum d’amande. Il pousse à l’état sauvage dans de nombreux départements français, mais il est aussi cultivé comme arbre d’ornement. Un superbe sujet fleurit en ce moment dans le square de la Tour Saint-Jacques (Paris 4e).

Arbre à floraison printanière : Prunus padus

Cerisier à grappes (Prunus padus), square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Les petites fleurs blanc crème sont réunies en grappes pendantes de 8 à 15 cm de longueur. Elles donnent ensuite des fruits noirs, des petites drupes non comestibles.

Arbre à floraison printanière : Prunus padus

Cerisier à grappes (Prunus padus), square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

L’arbre a un port buissonnant, étalé, conique à l’état jeune, avec des branches presque retombantes. Il peut mesurer jusqu’à 15 à 18 m de hauteur et environ 10 m de largeur. Les rameaux sont glabres, noirâtres, avec des lenticelles claires. Quand on les casse, une odeur désagréable due à l’amygdaline s’en dégage, d’où l’origine d’un de ses noms populaires de bois puant.

Arbre à floraison printanière : Prunus padus

Cerisier à grappes (Prunus padus), square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Le cerisier à grappes apprécie un sol frais, plutôt calcaire. Il se cultive en isolé ou en haie libre.

Description de Coste (tome 2, taxon n°1094) id : 1836 – pr : 9
Nom présent dans la flore de Coste : Cerasus padus DC. – Bois puant.

  • Arbuste de 2 à 6 mètres, à rameaux peu nombreux, à odeur désagréable ; feuilles assez grandes, obovales, acuminées, finement dentées, à dents aiguës, étalées, non glanduleuses, d’un vert sombre, molles, glabres ou un peu pubescentes en dessous, caduques ; fleurs blanches, se développant après les feuilles, en longues grappes pendantes, cylindriques, feuillées à la base ; calice à lobes ciliés-glanduleux ; drupe globuleuse, du volume d’un pois, à la fin noire, à saveur acerbe.
  • Bois humides, dans le Nord, l’Est, le Centre et les montagnes siliceuses ; nul dans l’Ouest et la région méditerranéenne.Presque toute l’Europe, Asie occidentale.

L’opulente floraison des géraniums de Madère au Parc floral de Paris (75)

Peu rustique, cette espèce botanique de géranium est réservée aux climats doux ou aux serres ou vérandas peu chauffées dans les régions où il gèle. Un des pavillons du Parc floral de Paris (Paris 12e) en abrite quelques pieds, actuellement en pleine floraison. Les énormes bouquets de fleurs sont vraiment très spectaculaires. Un régal pour les amateurs d’exotisme !

Géranium de Madère (Geranium maderense)

Géranium de Madère (Geranium maderense) en pleine floraison, Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

Géranium de Madère (Geranium maderense)

Géranium de Madère (Geranium maderense) en pleine floraison, Parc floral de Paris, Paris 12e (75), avril 2011, photo Alain Delavie

(suite…)