Archive journalières: 2 avril 2011

Aujourd’hui au BHV, Noémie Vialard en pleine séance de dédicaces

Je vous l’avais annoncé, Noémie, LA NOÉMIE VIALARD, est venue dédicacer ses nombreux ouvrages au rayon librairie situé au 1er étage du BHV Rivoli (Paris 4ème). Je suis passé lui faire un petit coucou. Quelques photos souvenirs de ce trop court moment…

Si vous avez raté ce rendez-vous, vous pouvez toujours passer au rayon librairie du BHV (1er étage) où les livres de jardin sont nombreux, avec notamment ceux de Noémie…

Coeur-de-Marie ‘Valentine’, mon coup de coeur de Saint-Jean-de-Beauregard (91)

Primé en 2010 lors de la précédente édition de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard, ce coeur-de-Marie m’avait alors tapé dans l’oeil, mais les quelques plants proposés étaient partis très vite, je n’avais pas pu m’en procurer. Cette année pour la nouvelle édition de ce grand rendez-vous du jardin, Thierry et Sandrine Delabroye en avait apporté. Aussitôt arrivé sur place, j’ai réservé un pied de cette variété aux fleurs rouge brique qui maintenant trône sur mon balcon.

Coeur de Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

Ce coeur-de-Marie a été primé au printemps 2010, il a reçu le Grand Prix de Saint-Jean-de-Beauregard et je ne résiste pas à vous citer le texte de présentation :
« Dicentra spectabilis ‘Valentine’ présenté par les Pépinières Delabroye. Nul doute que les amateurs seront nombreux à apprécier cette toute nouvelle obtentin du canadien Sanderson présentée pour la première fois en Europe. Ce coeur-de-marie se distingue en effet par l’exceptionnel coloris rouge brique de sa floraison printanière. Son magnifique feuillage vert bleuté prolonge son intérêt durant tout l’été. »

Dicentra spectabilis (rose et blanc) et Dicentra spectabilis 'Valentine' (rouge et blanc)

Dicentra spectabilis (rose et blanc) et Dicentra spectabilis 'Valentine' (rouge et blanc)

Un nouveau coloris très différent du coeur-de-Marie classique, rose et blanc, ou de sa variété à fleurs complètement blanches. De véritables petits coeurs saignants (« Bleeding heart » en anglais)…

Coeur de Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

J’ai très envie d’installer cette nouvelle variété bien en vue, dans une suspension, accrochée au mur qui longe mon balcon. J’aurai les petits coeurs à portée de vue en permanence et la plante pourra prendre toutes ses aises sans gêner ses voisines.

Coeur-de-Marie rouge : Dicentra spectabilis 'Valentine'

Dicentra spectabilis 'Valentine', stand des Pépinières Delabroye, 1er avril 2011, photo Alain Delavie

Vous avez encore aujourd’hui samedi et demain dimanche pour parcourir les allées de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91). Sinon vous devrez commander ce beau coeur-de-Marie chez celui qui nous l’a fait découvrir :

Pépinières Delabroye
Tél.: 03 20 49 73 98
www.mytho-fleurs.com

Camélia ‘Quintessence’, miniature et parfumé

C’est un de mes derniers achats. Je voulais depuis longtemps un camélia, sans trop savoir lequel choisir car le nombre de variétés de camélias est considérable. J’ai finalement craqué pour ‘Quintessence’, une variété de camélia champêtre à petit développement et aux nombreuses petites fleurs simples très parfumées.

Camellia 'Quintessence'

Floraison du camélia 'Quintessence', 31 mars 2011, photo Alain Delavie

C’est un hybride de Camellia lutchuensis.

Cette variété a un port étalé, presque retombant. Sa croissance est lente. À dix ans, elle atteint une hauteur d’environ 50 cm pour une largeur d’environ 70 centimètres. Un camélia modèle réduit !
Cet arbuste est idéal pour une culture en pot sur un balcon, une terrasse ou dans une petite cour peu ensoleillés.

Camellia 'Quintessence'

Potée de camélia 'Quintessence' sur mon balcon, 31 mars 2011, photo Alain Delavie

Le feuillage est persistant et vernissé. La plante fleurit de février jusqu’à avril. Les petites fleurs sont parfumées et blanc crème avec un peu de rose au revers et un bouquet d’étamines jaune paille.

Camellia 'Quintessence'

Floraison du camélia 'Quintessence', 31 mars 2011, photo Alain Delavie

Ce camélia va remplacer ma touffe de fougère houx (Cyrtomium fortunei) dans la grosse potée où est déjà installé le gardénia rustique (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’). La fougère a pris beaucoup d’ampleur et les nouvelles frondes ont tendance à couvrir le gardénia et les plantes dans les jardinières voisines. Le camélia sera plus sage, son feuillage est en plus brillant, plus lumineux que celui de la fougère, mat et un peu terne. Et j’aurai des fleurs parfumées en fin d’hiver et au printemps, juste après la floraison du sarcococca. Quant à la fougère, je ne lui ai pas encore trouvé sa nouvelle place, mais pas question de m’en séparer…

Pour la plantation du camélia :
Ouvrir un trou d’un volume double de celui de la motte et bien tremper celle-ci. Ôter le conteneur, préparer un mélange de 25% de tourbe, 50% de terre de bruyère et 25% de terre de jardin et en remplir le fond du trou. Placer la plante et finir de remplir en tassant autour du tronc de l’arbuste. Ne pas trop enterrer la motte : le dessus doit se trouver au niveau du sol. Terminer par un arrosage copieux.

Où acheter le camélia ‘Quintessence’ ?
J’ai trouvé mon camélia ‘Quintessence’ chez Truffaut, dans le magasin d’Ivry-sur-Seine (94) qui valait le déplacement mercredi dernier, avec de gros arrivages de fleurs de toutes sortes. Vous pouvez le commander aussi chez un pépiniériste collectionneur spécialisé dans les plantes de terre de bruyère : Stervinou.

Camellia 'Quintessence'

Potée de camélia 'Quintessence' sur mon balcon, 31 mars 2011, photo Alain Delavie