Les averses répétées salissent les bégonias

Bégonia tubéreux Non Stop à fleurs doubles blanches salies par les pluies répétées, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e (75)

Sale temps pour les fleurs d’été qui sont douchées à répétition, avec violence parfois. Résultat, les fleurs des parterres qui sont près du sol se retrouvent maculées de terre, comme ce pauvre bégonia tubéreux blanc pur qui est devenu blanc sale.

Bégonia tubéreux Non Stop à fleurs doubles blanches salies par les pluies répétées, parc des Buttes Chaumont, Paris 19e (75)

Ce n’est pas joli, mais cela n’est pas grave pour la plante. Par contre, si cette humidité continue encore, ce sont les maladies cryptogamiques qui risquent de se déchaîner sur ces plantes bulbeuses : mildiou, pourriture grise ou oïdium.

Commentaire (1)

  1. laurent

    D’où l’intérêt des couvre-sol… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.