Sphaeralcea ambigua, comme une mini rose trémière orange

/, plante vivace/Sphaeralcea ambigua, comme une mini rose trémière orange

Sphaeralcea ambigua, comme une mini rose trémière orange

Sphaeralcea ambigua, Malvacées, école de botanique du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

J’avais déjà repéré cette petite plante vivace de la famille des Malvacées l’année dernière dans l’école de botanique du Jardin des plantes de Paris (Paris 5e), mais j’avais raté mes photos. J’ai encore eu du mal car il y avait beaucoup de vent et un ciel menaçant hier, mais j’ai pu sauver quelques vues de cette fleur qui ressemble beaucoup à une rose trémière, mais en plus petit et surtout avec une belle couleur orange pour laquelle je craque.

Sphaeralcea ambigua, Malvacées, école de botanique du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Sphaeralcea ambigua, Malvacées, école de botanique du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Le port et la floraison évoque la rose trémière, car le feuillage est très différent. Et quand on regarde les petites fleurs de près, elles ressemblent davantage à celles d’un abutilon, voire d’un hibiscus.

Sphaeralcea ambigua, Malvacées, école de botanique du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Cette plante vivace est originaire du sud-ouest des États-Unis. Elle est donnée comme rustique jusqu’à – 12 à -18 °C. Suffisamment pour la région parisienne et les régions plus douces en France.

La mauve du désert à fleurs oranges (Sphaeralcea ambigua) forme un petit buisson qui peut atteindre jusqu’à 1,5 m de hauteur pour 1 m de largeur. Le feuillage est caduc. La floraison commence en juin et se prolonge jusqu’en octobre. À installer dans un sol bien drainé, plutôt calcaire et en plein soleil.

Pour l’admirer, allez faire une petite balade dans l’école de botanique du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e).

By |2012-07-21T21:56:40+00:00juillet 22nd, 2012|fleur, plante vivace|2 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

2 Comments

  1. laurent 23 juillet 2012 at 10 h 56 min

    Vivace! Voilà une bonne surprise…

  2. mamiefanfan 22 juillet 2012 at 11 h 38 min

    JOLIE! JE NE CONNAISSAIS PAS DU TOUT !!!!

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui