Buddléia accrobate

Buddléia accrobate

Buddléia accroché au pont de la Petite Ceinture au-dessus du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Pour un peu, ce superbe arbre à papillons (Buddleia davidii) poussait juste au-dessus de la rue ! Il fleurit le trottoir sans occuper l’espace au sol. Et ce port retombant lui va très bien je trouve.

Buddléia accroché au pont de la Petite Ceinture au-dessus du quai de l'Oise, Paris 19e (75)

Cela montre que cet arbuste peut très bien pousser dans un bac sur un balcon d’où il pourrait s’étaler et retomber à loisirs à l’extérieur de la rambarde. En le taillant chaque année assez court en fin d’hiver, pas de problème de volume trop important au fil des années.

By |2012-06-30T23:00:58+00:00juillet 1st, 2012|arbre ou arbuste, mauvaise herbe ou adventice, Paris|4 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

4 Comments

  1. jpp 3 juillet 2012 at 21 h 13 min

    Ca me fait toujours un peu mal quand on qualifie le buddleia qui a enchanté mon enfance dans le jardin de mes parents de peste.
    J’ai vu ce matin un paulownia dans la même position que personne ne songe à qualifier de peste.
    Heureusement des esprits avisés (Jacques Tassin : plantes et animaux venus d’ailleurs , une brève histoire des invasions biologiques) commencent à nuancer ces discours sur les invasives et leur pesant de fantasmes.

  2. françoise 1 juillet 2012 at 17 h 37 min

    ce Buddléia davidii fait partie des pestes végétales, sa particularité est de pousser partout grâce à ses multiples graines légères qui contribuent à la détérioration du patrimoine ancien. Certains monuments en sont infestés, et les racines sont si profondes qu’il faut « couvrir » pendant des années pour arriver au dessèchement complet de la plante. Vous en montrez un parfait exemple !

  3. Paule 1 juillet 2012 at 11 h 36 min

    Bonne idée Alain pour les balcons ! Ce buddleia aérien, a un envol de papillon !

  4. jpp 1 juillet 2012 at 9 h 51 min

    Il y a une vieille tradition, oubliée, d’arbres bonzaîsés qui était pratiquée dans les jardins de la fin du XIXème. Sans doute à redécouvrir.

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui