Archive journalières: 11 janvier 2013

Petit florilège autour de l’herbe

Touffe d'herbe, mauvaise herbe, au bord du Canal Saint-Martin, Paris 10e (75)

L’herbe que l’on qualifie trop souvent de mauvaise a inspiré nombre de dictons, de proverbes, de citations ou de poèmes. Morceaux choisis…

« Si l’herbe en janvier déjà pousse, Reste de l’année ne sera que mousse. »

« L’herbe est toujours plus verte ailleurs. »

« Année d’herbe, Jamais superbe. »

« Le champ du paresseux est plein de mauvaises herbes. »
« Il ne faut pas laisser croître l’herbe sur le chemin de l’amitié. »
« Une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus. » (Ralph Waldo Emerson)
« Mauvaise herbe croit toujours. »
« La mauvaise herbe n’est jamais qu’une plante mal aimée. » (Ella Wheeler Wilcox)

« À chemin battu, ne croît point l’herbe. »

« Patience, avec le temps l’herbe devient du lait. »

« Il n’y a pas un brin d’herbe, il n’y a pas une couleur dans ce monde qui ne soit faite pour nous réjouir. » (John Calvin)

« Mangez sur l’herbe,
Dépêchez-vous.
Un jour ou l’autre,
L’herbe mangera sur vous. »
(Jacques Prévert) (suite…)

Soins pour garder un phalaenopsis en pleine forme

Potée de phalaenopsis en hiver, Amiens (80)

Cette belle orchidée est certainement l’une des orchidées les plus faciles et les plus adaptées à nos intérieurs modernes. Plante fleurie préférée des Français, elle n’est pas exigeante, mais pour la voir prospérer et refleurir généreusement, voici quelques conseils.

Cette plante exotique apprécie les intérieurs chauffés et lumineux. La proximité d’une fenêtre sans soleil direct est idéale. Il faut éviter les courants d’air froid comme les coups de chaud à proximité d’un radiateur ou d’un four.

Ne vous inquiétez pas si les racines prolifèrent en tous sens comme sur la photo ci-dessus, c’est au contraire un signe de bonne vitalité. Si vous le pouvez, laissez le pot en plastique transparent à l’air libre ou placez le dans un cache-pot transparent car les racines captent la lumière du jour et contribuent à la photosynthèse de la plante. Attention de ne pas casser ces racines aériennes et veillez à la bonne stabilité du pot. Le phalaenopsis pousse vers la lumière et le poids de son feuillage peut parfois déséquilibrer le pot en plastique très léger.

Quand les fleurs fanent sur une hampe florale, ne coupez pas cette dernière tant qu’elle reste bien verte car elle peut redonner de nouvelles pousses avec des boutons floraux. On ne la coupe à la base que lorsqu’elle est devenue marron et se dessèche.

Pensez à nettoyer les feuilles de temps à autre pour enlever la poussière qui s’accumule sans cesse. Une éponge humide suffit pour effectuer ce dépoussiérage.

Le phalaenopsis ne supporte pas une humidité stagnante au niveau du substrat et de ses racines. Mais il faut l’arroser suffisamment pour éviter que les feuilles ne se fripent. La méthode la plus simple est de remplir le cache-pot avec de l’eau douce à température de la pièce. Laissez tremper dix à quinze minutes et égoutter ensuite en laissant bien toute l’eau s’échapper. Dans un intérieur bien chauffé et lumineux, l’arrosage peut se faire une fois par semaine. Quand la température est plus fraîche, il faut espacer davantage les apports d’eau.

Le rempotage ne se justifie que lorsque la plante déborde trop de son pot. Cette opération ne s’effectue jamais quand l’orchidée est en pleine floraison. Utilisez de préférence un contenant en plastique transparent.

Inscrivez vous pour l’une des activités de la manifestation Paris Face Cachée 2013

Paris face cachée 2013

Paris Face Cachée, c’est une invitation à passer de l’autre côté du miroir les 1er, 2 et 3 février 2013. Une occasion de vivre des expériences uniques et décalées durant 72 heures.

Pour profiter de ce voyage original, vous devrez accepter la règle du jeu qui est de choisir une expérience, sans savoir qui l’organise. Le lieu de rendez-vous est aussi tenu secret et sera dévoilé sur votre billet, après inscription.

Paris Face Cachée se vit et ne se raconte pas. Du moins pas tout de suite…

Paris face cachée 2013

Attention cette année les inscriptions se feront en deux temps : le 11 et le 23 janvier 2013, avec à chaque fois des expériences différentes.
Choisissez vos expériences et réservez vite pour avoir la chance de vivre l’aventure que vous aurez choisie.
Attention, le nombre de places est limité !

Dimanche, la saison de taille commence au Jardin-école à Montreuil-sous-Bois (93)

Rendez-vous le dimanche 13 janvier de 10h à 13h et de 15h à 18h pour l’ouverture mensuelle du Jardin-école et du musée horticole à Montreuil-sous-Bois avec au programme la taille des pommiers et poiriers.

La saison des tailles des arbres fruitiers débute au Jardin-école.
La première journée de taille se déroulera de la façon suivante :

  • Le matin (dès 10h) sera plutôt dédié à une révision générale car la séance démarrera directement au verger pour la taille des pommiers.
  • L’après-midi à 15h, cours théorique suivi d’une séance de taille pour les débutants.

Sur place vous pourrez aussi acheter des pommes, du cidre, du miel, du jus de pommes et aussi des bottes de paille et des arbres fruitiers de plein vent (prunier, pommier…).
D’ici là, pensez à affuter vos sécateurs !

Infos pratiques
Jardin-école (SRHM – Musée des murs à pêches), 4, rue du Jardin-école, 93100 Montreuil-sous-Bois.
Métro : ligne 9, station Mairie de Montreuil puis bus 122 arrêt St Just. ligne 9, station Croix de Chavaux puis bus 127 arrêt Danton.
En voiture : À la Porte de Bagnolet prendre l’autoroute A3 en direction de Lille. Prendre la 2ème sortie « Romainville-Montreuil ». Dans la bretelle de sortie, suivre l’indication S29, rester sur la bretelle jusqu’au bout : sortie Théophile Sueur. Au feu de la sortie, tourner à droite rue Pierre de Montreuil ; au feu suivant tourner à gauche rue Paul Doumer, prendre la 3ème rue à gauche, la rue du Jardin-école.