Archive journalières: 4 janvier 2013

Quel avenir pour la Petite Ceinture ?

La Petite Ceinture de Paris en 2012La Ville de Paris et Réseau Ferré de France (RFF) ont lancé une concertation sur le devenir de la Petite Ceinture Ferroviaire parisienne avec les Parisiens, les habitants des communes limitrophes et tous les acteurs concernés (institutionnels, élus, professionnels et associatifs).

Avant l’élaboration de tout projet précis, RFF et la Ville de Paris sollicitent l’avis des habitants de Paris et de la métropole mais aussi de tous les acteurs concernés ou intéressés pour imaginer quels pourraient être les usages futurs de la Petite Ceinture et de ses emprises : maintenir la possibilité de circulation de trains au sein du réseau dont RFF est responsable, ou la faire évoluer vers des modes de déplacements plus légers comme un tram, vers des espaces verts, voire des aménagements urbains.

Un site internet participatif a été mis en ligne : http://lapetiteceinture.jenparle.net/
C’est un espace d’information sur la Petite Ceinture où vous trouvez surtout la possibilité, au travers d’une série de questions, de partager et discuter votre vision de la Petite Ceinture aujourd’hui et de ses évolutions souhaitables, de vous exprimer sur le devenir de cet espace et les fonctions et usages à y privilégier.

Ce site participatif fait partie d’une consultation citoyenne plus large.
Des réunions – ateliers dans les arrondissements, des visites, un colloque permettront d’échanger sur le devenir de la petite ceinture. Tous ces débats trouveront leur point d’orgue le 14 février 2013 à l’occasion d’une réunion de synthèse publique. Dans les mois qui suivront, avec les contributions des Parisiens, il sera temps de concrétiser la mutation de la Petite Ceinture et de faire émerger des projets plus précis. Parmi les idées qui fusent déjà, les rails pourraient disparaître sur le tronçon sud qui accueillerait des jardins; à l’est, les rails permettraient la circulation d’un nouveau tramway qui pourrait s’arrêter à la future gare de RER Rosa Parks dans le XIXe arrondissement de Paris. À suivre !

Carte de la vocation fonctionnelle des secteurs de la Petite Ceinture de Paris – proposition de l’Apur

Un massif trop chou(x)

Massif de choux d'ornement, Musée des Arts Forains, 53 avenue des terroirs de France, Paris 12e (75)

Autre découverte insolite lors de ma visite du Musée des Arts Forains (Paris 12e) qui réservent beaucoup d’autres surprises et où l’on passe facilement des heures fort distrayantes. Ces petits choux d’ornement étaient trop amusants, hauts perchés sur leurs tiges et avec leurs rosettes semblables à des fleurs.

Massif de choux d'ornement, Musée des Arts Forains, 53 avenue des terroirs de France, Paris 12e (75)

(suite…)

Joyeux drilles à la fenêtre

Têtes de Coluche et de Louis de Funès, Musée des Arts Forains, 53 avenue des terroirs de France, Paris 12e (75)

Souvenir amusant de ma visite au Musée des Arts Forains (Paris 12e) il y a quelques jours à l’occasion des portes ouvertes exceptionnelles. Si vous ne connaissez pas le lieu, je vous le recommande. Vous pouvez encore le découvrir jusqu’au 6 janvier 2013, de 10h à 18h.

Tête de Coluche, Musée des Arts Forains, 53 avenue des terroirs de France

Situé au cœur du quartier de Bercy à Paris, abrité dans la halle aux vins construite par un élève d’Eiffel, le Musée des Arts Forains est un lieu unique. Son créateur, Jean-Paul Favand, a rassemblé depuis 35 ans des milliers d’objets rares : pièces foraines anciennes, objets du spectacle (théâtre, music-hall) et objets de curiosités. Ce musée spectacle vivant est une gigantesque scène où le public est acteur de ses propres rêves.

Tête de Louis de Funes, Musée des Arts Forains, 53 avenue des terroirs de France, Paris 12e (75)

Musée des Arts Forains – Pavillons de Bercy
53, avenue dess Terroirs de France, 75012 Paris.
Métro : ligne 14, station Cour Saint-Émilion.

Mes 5 plantes vivaces préférées et vous ?

 

L’hiver est la saison pour penser son jardin, pour réfléchir aux plantes que l’on souhaiterait y faire pousser. Le monde des plantes vivaces offre une infinité de possibilités pour les jardiniers, qu’ils soient en ville ou à la campagne, avec un petit ou grand jardin. Le choix a été difficile, mais voici mes cinq plantes préférées (mais il y en aurait tant d’autres !). Et vous, quelles sont vos plantes vivaces préférées ?

Alcathea suffrutescens 'Park Allée' sur mon balcon en été, Malvacées, 8 juillet 2011, photo Alain Delavie

Hibiscus coccineus 'Alba' sur mon balcon en été, Malvacées, 3 septembre 2011, photo Alain Delavie (suite…)

Le nouveau code international de nomenclature de botanique (code de Melbourne) est disponible

Suite à la 18ème session de l’International Botanical Congress qui révise périodiquement le code de la nomenclature botanique, le nouveau texte de ce code a été publié en langue anglaise en décembre dernier. Il est désormais disponible en édition papier et sur Internet.

Le nouveau code de l’International Botanical Congress, dit « code de Melbourne », est édité depuis le 20 décembre 2012. Il remplace le code de Vienne publié en 2006 sous le nom de International Code of Botanical Nomenclature (ICBN).

International Code of Nomenclature for algae, fungi and plants (Melbourne Code) adopted by the Eighteenth International Botanical Congress Melbourne, Australia, July 2011. Publ. 2012. (Regnum Vegetabile, 154). XXX, 240 p. gr8vo. Hardcover. (ISBN 978-3-87429-425-6)

Vous pouvez commander le code imprimé sur papier pour la somme de 59 euros sur le site Internet de Koeltz Scientific Books.
Vous pouvez aussi le consulter sur le site Internet de l’International Association for Plant Taxonomy.