Archive journalières: 8 janvier 2013

Petit bouquet de minis roses anciennes

Bouquet de petites roses doubles

Je sais, ce n’est pas du tout la saison des roses (enfin presque, car il en reste encore dans les jardins parisiens), mais quand je suis rentré chez le fleuriste Natur’Elle (Paris 16e) pour acheter mes petites fougères vues dans la vitrine, ces petites roses doubles ondulées sur les bords m’ont immédiatement tapé dans l’oeil. Allez hop, achetées, ce sera mon premier petit plaisir fleuri pour cette nouvelle année 2013. Et j’ai le plaisir de le partager avec vous !

Bouquet de petites roses doubles

(suite…)

Fleur d’hiver : Garrya elliptica

Garrya elliptica dans le square Félix-Desruelles, quartier de Saint Germain-des-Près, Paris 6e (75)

Les hivers passent et je ne me lasse pas de la floraison de cet arbuste qui n’a rien de spectaculaire quand on le regarde de loin, mais qui révèle sa grâce et son élégance quand on s’en approche. Les immenses chatons gris verdâtre forment des chapelets pendants à l’apparence un rien animale. Un peu comme des grandes griffes vertes…

Chatons du Garrya elliptica dans le square Félix-Desruelles, quartier de Saint Germain-des-Près, Paris 6e (75)

(suite…)

Nouvelle tentative pour cultiver Adiantum caudatum

Adiantum caudatum, fougère d'intérieur, plante d'intérieur

J’adore cette fougère, je l’ai toujours aimée, mais l’ingrate n’a jamais su se plaire chez moi. Ou plutôt je l’ai souvent fait crever de soif. Aussi après avoir aperçu de beaux petits pieds pas chers chez le fleuriste de la rue du Ranelagh (Natur’Elle) devant chez qui je passe et m’arrête tous les dimanches matin en allant et revenant de la Maison de la Radio, je n’ai pas résisté, j’en ai repris deux ! Mais je suis bien décidé à ne pas faillir pour l’arrosage…

Adiantum caudatum, fougère d'intérieur, plante d'intérieur

Ces fougères sont toujours vendues dans des tous petits godets, remplis d’un substrat léger qui se dessèche très vite. Le problème est que lorsque la fougère montre des signes évidents de soif (feuilles qui se racornissent, se fripent et se dessèchent), il est trop tard pour espérer récupérer la pauvre plante assoiffée. Elle ne doit donc jamais manquer d’eau, mais il ne faut pas non plus la noyer. Cette fois-ci j’espère avoir trouvé une solution : j’ai placé le pot dans un cache-pot en verre transparent qui me laisse voir le substrat dans le pot et l’eau qui stagne au fond du contenant. Et je vais suivre le conseil du fleuriste qui laisse toujours un fond d’eau, pas plus. De l’eau douce non calcaire, pas de l’eau du robinet bien trop dure ici à Paris.

Rangée de mouettes

Mouettes sur la berge du canal de l'Ourcq dans le parc de la Villette, Paris 19e (75)

J’ai trouvé amusant ce rassemblement de mouettes sagement posées le long d’une des berges du canal de l’Ourcq dans le parc de la Villette (Paris 19e), au soleil. Avec la Géode et la Cité des Sciences à l’arrière-plan et les quelques visiteurs profitant eux-aussi d’un des rares moments ensoleillés dans la capitale. Chacun sa rive !