Île-de-France

À propos de la région de l’Île-de-France

Lancement de la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement en Île-de-France »

Logo Aqui'Brie

Le 5 novembre 2018, la DRIAAF, la FREDON et AQUI’ Brie ont présenté et lancé la charte « Jardiner en préservant sa santé et l’environnement en Île-de-France » en présence de Yves Jaunaux, Président d’AQUI’ Brie et Vice-président en charge de l’environnement du département 77.

Le 1er janvier 2019, les jardiniers ne pourront plus acheter, en magasin, de produits chimiques de protection des plantes. Afin d’accompagner les distributeurs de ces produits et leurs clients vers des solutions alternatives, AQUI’ Brie et ses partenaires (FREDON et DRIAAF) déploient cette démarche sur l’Aire d’Alimentation des Captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres.

Une charte pour qui, pour quoi ?

Cette charte proposée à la signature des enseignes (jardineries, pépiniéristes, GMS…) a pour objectifs de diminuer durablement la consommation de produits de jardins conventionnels en orientant les consommateurs vers des solutions alternatives. Ces solutions préconisées peuvent être préventives (choisir une variété résistante aux maladies) ou curatives (application d’un produit utilisable en agriculture biologique). En Île-de-France, 398 magasins sont agréés pour la distribution de produits de protection des plantes vers le grand public. Sur le territoire prioritaire de l’Aire d’Alimentation de captages de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres, 12 magasins sont concernés.

Comment se présente la charte ?

Les enseignes signataires s’engagent à former leurs employés / vendeurs, à exposer sur leur surface de vente différents supports de communication : fiches techniques, livrets, plaquettes, affiches etc. Ces supports ont vocation à être consultés directement par le jardinier amateur et à apporter de l’information sur les bonnes pratiques au jardin.

Plus d’informations sur la charte : http://www.mieux-jardiner.fr/

AQUI’ Brie et le territoire Prioritaire de la Fosse de Melun et de la Basse Vallée de l’Yerres

AQUI’ Brie améliore aujourd’hui ses connaissances sur la nappe du Champigny mais aussi sur ses relations avec les deux autres nappes adjacentes et avec les rivières. Pour ce faire, elle réalise des mesures de terrain et de surveillance des nappes et des cours d’eau. Elle analyse ses investigations afin de proposer des pistes d’amélioration de la gestion de la nappe et de la protection de ce patrimoine naturel.
AQUI’ Brie porte aussi des actions de protection de la nappe auprès de publics professionnels agricoles et non agricoles : auprès de 223 communes dont 17 en Essonne, de 159 agriculteurs d’un bassin versant seine-et-marnais, des gestionnaires des 5970 km de routes départementales et nationales, des gestionnaires de 310 km de rails.
Les captages d’eau stratégiques pour l’alimentation en eau potable doivent depuis 2006 disposer de zone de protection et d’un programme d’action. Le premier contrat de captage au Champigny a été signé en décembre 2012 et concerne les captages de la Fosse de Melun et de la basse vallée de l’Yerres. Les actions menées par AQUI’ Brie dans le cadre du volet urbain intègre le déploiement d’une action auprès des vendeurs de phytosanitaires. Elle se concrétise aujourd’hui par le lancement de la charte auprès des jardineries et enseignes de grande distribution afin de sensibiliser et de mieux connaître les pratiques d’un secteur sensible.

La Fête de la Citrouille au sein des Fermes de Gally du 26 au 31 octobre 2018

Citrouilles 'Jack'o Lantern', Cucurbitacées, photo Fotolia / yellowjDu 26 au 31 octobre 2018, la Fête des Citrouilles organisée dans les Fermes de Gally permet à chacun de laisser libre cours à ses talents créatifs lors d’ateliers encadrés pour imaginer et creuser la citrouille la plus bizarre, horrible, terrifiante, amusante, sympathique…

Depuis le printemps dernier, des milliers de citrouilles ont été cultivées dans les champs des Fermes de Gally. Il y en a de toutes les couleurs, de toutes les formes et de toutes les tailles. Parmi cette diversité, toutes les ‘Jack O Lantern’ ont été récoltées ces derniers jours afin de préparer « La Fête des citrouilles ».

Informations pratiques

Les 26 octobre 2018 de 14h30 à 17h30.
Du 27 au 31 octobre 2018 de 10h30 à 12h et de 14h à 17h30.
Vente des e-billets sur www.ferme.gally.com
Tarif atelier 11€ à St Cyr l’école, 10€ à Sartrouville ; 8€ à Saint Denis. Accompagnateur 4,6€ (3€ à Saint Denis).

Adresses des fermes ouvertes :
78500 Sartrouville – 33, rue de Chatou
78210 Saint Cyr l’École – D7, route de Bailly
93200 Saint Denis – 114, Avenue de Stalingrad

Promenade urbaine dans la cité-jardin de Suresnes le samedi 20 octobre 2018

3ème édition des Journées Nationales de l'Architecture, octobre 2018
Une exposition sur les cités-jardins d’Île-de-France est présentée à Suresnes (Hauts-de-Seine). Pendant le week-end des Journées nationales de l’architecture, venez la découvrir et partez ensuite pour une balade urbaine dans la cité-jardin de la ville.

Matérialisant le concept établi par l’anglais Ebenezer Howard à la toute fin du XIXe siècle, le principe des cités-jardins a inspiré la politique du logement social en France durant l’entre-deux-guerres. Aujourd’hui encore, la mixité sociale, la présence d’équipements collectifs et d’espaces verts, la densité de population faible et l’organisation urbaine de ces quartiers sont particulièrement étudiés notamment pour la construction des éco-quartiers.

À l’occasion des Journées nationales de l’architecture, le public est invité à venir découvrir la nouvelle exposition temporaire du MUS (Musée d’Histoire Urbaine et Sociale) « Les cités-jardins d’Île-de-France : une certaine idée du bonheur« .

Exposition "Les cités-jardins d'Ile-de-France : une certaine idée du bonheur", Suresnes (92), octobre 2018 à juin 2019Après la visite de l’exposition, les visiteurs partiront à la découverte de la cité-jardin de Suresnes lors d’une balade urbaine, accompagnés par un spécialiste de l’histoire des cités-jardins et un professionnel de la ville.

Balade urbaine (sur inscription, payant) le samedi 20 octobre 2018 de 13h30 à 16h.
Rendez-vous au 1, place de la gare Suresnes-Longchamp, 92150 Suresnes.

Promenade urbaine dans la cité-jardin de Stains le samedi 20 octobre 2018

3ème édition des Journées Nationales de l'Architecture, octobre 2018Dans le cadre des Journées nationales de l’architecture, plus d’une centaine d’événements seront organisés en Île-de-France les vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 octobre 2018 dans toute la région : balades architecturales, visites de chantiers et de bâtiments d’architectes, animations pour le jeune public ou encore expositions. Une promenade urbaine vous est proposée dans la cité-jardin de Stains (93).

Née dans les années 1920-1930, la cité-jardin de Stains illustre les principes d’Henri Sellier en matière de logement social. Accompagné par une guide-conférencière de l’office de tourisme de Plaine Commune, le public se laissera conter l’histoire de ce quartier en parcourant ses rues, ses venelles et ses clos. La visite se terminera à la médiathèque Louis-Aragon où une table-ronde, ouverte à tous, se tiendra sur les questions d’aménagement et de modèle urbain des cités-jardins.

Samedi 20 octobre 2018 de 13h à 14h30.
Rendez-vous au 28, avenue Paul Vaillant-Couturier, 93240 Stains.

5ème Exposition internationale d’Orchidées du 19 au 21 octobre 2018

Affiche de l'exposition Orchidées en fête, Ballancourt-sur-Essonne, association Orchidées 91, octobre 2018L’Association Orchidée 91 organise sa 5ème exposition d’orchidées du 19 au 21 octobre 2018 avec des producteurs allemands, belges et français et de nombreux artisans.

Informations pratiques

Espace Daniel Salvi, rue des Colombes, 91610 Ballancourt-sur-Essonne.
Ouverture de 14 h à 19 h le 19 octobre 2018, et de 10 h à 19 h les 20 et 21 octobre 2018.
Tarifs : 3 €. Gratuité pour les moins de 15 ans.
Renseignements au tél. : 06 81 71 90 60.
Courriel : secretariat091@orange.fr
Site internet : http://www.orchidee91.com/

Bonnelles lauréat du Prix régional Île-de-France du Concours Capitale française de la Biodiversité 2018

Agence Régionale de la Biodiversité, Île-de-France (ARB idf)Le vilage de Bonnelles (78) est distingué par le « prix régional Île-de-France 2018 » décerné par l’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France (ARB îdF) dans le cadre du concours national. Le thème 2018 était « Conception et gestion écologique des espaces de nature« .

Bonnelles (1 979 habitants) est un village rural du sud-est des Yvelines, territoire principalement agricole et forestier. La commune vient d’être récompensée pour sa politique de préservation de son patrimoine naturel dont la création de la Réserve naturelle régionale des Étangs de Bonnelles est emblématique. Elle a su s’appuyer sur les acteurs locaux comme le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, et les associations locales. En matière de gestion écologique, la ville n’utilise plus aucun produit phytosanitaire, elle a mis en place un plan de gestion communal, un plan d’éclairage nocturne adapté, végétalise les trottoirs avec ses habitants et assure une gestion intégrée de l’eau (assainissement avec filtres plantés, récupération des eaux pluviales…). Bonnelles démontre ainsi que ce n’est pas la taille des équipes techniques qui compte en matière de transition écologique, mais la volonté politique et la mobilisation des acteurs du territoire et des habitants.

Le label « village / ville / intercommunalité nature » 2018

En parallèle de ce concours thématique, les 24 villes et intercommunalités franciliennes participantes en 2018 ont renseigné un questionnaire exigeant et complet sur leurs actions en matière de préservation de la nature. Sur cette base, l’ARB îdF leur délivre le label « Village-Nature », « Ville-Nature » ou « Intercommunalité-Nature » selon les cas, traduisant leur niveau d’engagement et de performance en matière de préservation de la biodiversité par l’attribution de 1 à 5 « libellules » maximum.

Le label « village / ville / intercommunalité nature » 2018 6 autres collectivités récompensées au niveau national
  • Besançon remporte le titre de « Capitale française de la Biodiversité 2018 »,
  • Saint-Privat-de-Vallongue remporte le titre de « Meilleur village pour la biodiversité 2018 »,
  • Morne-à-l’Eau remporte le titre de « Meilleure petite ville pour la biodiversité 2018 »,
  • Grande-Synthe remporte le titre de « Meilleure ville moyenne pour la biodiversité 2018 »,
  • La Métropole Rouen Normandie remporte le titre de « Meilleure intercommunalité pour la biodiversité 2018 »,
  • Saint-Rémy (en Comté) s’est vue attribuer un prix « Coup de cœur » par le comité scientifique et technique 2018.