Archive mensuelles: octobre 2011

Un petit pot d’amour en cage ?

Potée d'amour en cage ou alkekenge (Physalis alkekengii 'Franchetii')

Aussi dénommée lanterne chinoise ou japonaise, alkekenge ou bien encore coqueret, cette petite plante vivace (Physalis alkekengii ‘Franchetii’) attire par ses curieuses bractées orange vif en forme de coeur qui renferment une petite baie orange vif à maturité. En automne, le feuillage se pare d’or avant de disparaître pour l’hiver.

Cette plante vivace est proposée en fin d’été et en automne quand les bractées sont bien formées et colorées. Ne vous fiez pas à la petite potée, car l’alkekenge a des racines très traçantes qui le rendent vite envahissant dans une plate-bande. Les feuilles sont ovales et vert moyen. En été, les petites fleurs blanches donnent des petits fruits ronds et charnus, rouge orangé vif à maturité, entouré du calice renflé et vert virant peu à peu à l’orange.

Ce Physalis est avant tout cultivé pour ses qualités ornementales. Bien que comestibles, ses fruits ont un goût très acidulé, même quand ils sont cueillis à complète maturité. Il existe différentes variétés, qui se distinguent notamment par la hauteur des tiges. ‘Gigantea’ peut mesurer jusqu’à 1 m de hauteur. ‘Zwerg’ reste tout petit et beaucoup moins envahissant.

Physalis alkekengii ‘Franchetii’ doit être installé au soleil, dans un sol ordinaire, humifère, qui reste frais pendant la belle saison. En hiver les tiges se dessèchent. Il faut les rabattre pour laisser la place aux nouvelles pousses qui ressortent dès que les températures s’adoucissent au printemps. Cette plante est parfaitement rustique puisqu’elle résiste au moins jusqu’à -20°C.

Liquidambar et miscanthus dans le parc de la Villette (Paris 19e)

Liquidambar avec ses couleurs d'automne entouré d'un tapis de Miscanthus, parc de la Villette, Paris 19e (75), octobre 2011, photo Alain Delavie

Une petite scène de jardin en automne, liquidambar flamboyant et eulalies (Miscanthus) partiellement dorées. Il n’en faut pas plus pour obtenir un joli petit paysage devant lequel il fait bon s’arrêter…

Bon week-end, sous le soleil j’espère !

Même si l’automne est gris, les rabdosias sont bleus !

Rabdosia longituba sur mon balcon en automne

Depuis que je l’ai découvert et installé sur mon balcon il y a déjà quelques années, j’ai toujours autant de plaisir à admirer la floraison si légère et délicate de mon pied de Rabdosia longituba, plante vivace encore trop peu répandue.

Rabdosia longituba sur mon balcon en automne

Les petites fleurs tubulaires d’un bleu ciel intense et lumineux (bleu myosotis !) sont portées par des tiges fines mais bien raides et dressées. La floraison commence tardivement à la fin de l’été et prend toute son ampleur en automne, quand la plupart des autres plantes vivaces commencent à décliner sérieusement.
Rabdosia longituba atteint facilement un bon mètre d’envergure et de hauteur, repartant chaque printemps à partir de la souche. C’est plutôt une vivace pour les coins ombragés ou peu ensoleillés. Et il lui faut une terre fraîche pendant la belle saison.

Cette plante n’est pas fréquente. Je l’ai trouvée chez Thierry Delabroye, qui en propose plusieurs espèces et également deux autres variétés de R. longituba, dont une à fleurs blanches. Lors des dernières Journées des Plantes de Courson (Essonne), j’ai vu d’autres espèces de Rabdosia sur le stand de la pépinière Sous Un Arbre Perché. Avec des fleurs plus petites, certaines bleu très foncé… J’ai eu beaucoup de mal à résister, mais je ne savais vraiment pas où les installer sans être obligé de virer une plante déjà en place. Pour l’instant, je profite du pied qui prospère dans une grande jardinière en compagnie de sceaux-de-Salomon géants.

Bonsaï Art à la Tour Eiffel

Il y a plus d’un siècle, des « arbres miniatures » étaient présentés, pour la première fois en Europe, au pavillon du Japon, dans le cadre de l’Exposition Universelle de Paris. Demain samedi 29 octobre 2011, c’est la vision moderne de l’Art du Bonsaï qui sera dévoilée à la Tour Eiffel.

Salvatore Liporace, tel un « artiste de rue », vient exprimer son talent lors d’une démonstration de création d’un bonsaï au pied de la Tour Eiffel.
Promoteur infatigable de l’art du Bonsaï autour du monde, Salvatore Liporace invite notre imagination à découvrir les paysages de la nature que nous évoque la contemplation d’un petit arbre.

Après une démonstration faite en juin dernier devant les pyramides de Teotihuacan au Mexique, c’est devant un autre monument du Patrimoine Mondial, que l’artiste réalisera son œuvre le 29 octobre 2011 au kiosque à musique du Champs de Mars, dans le 7ème arrondissement de Paris.

Cette démonstration, organisée par l’École Européenne de Bonsaï France avec le concours de la Mairie de Paris, sera ouverte gratuitement au public à partir de 14 heures.

Fête de la citrouille dans les Fermes de Gally (Yvelines)

Jusqu’au 31 octobre 2011, les Fermes de Gally de Saint-Cyr et de Sartrouville (78) proposent des ateliers pour réaliser des décorations avec des citrouilles.

La Fête de la citrouille est une période très appréciée des enfants. Ils consacrent du temps pour se déguiser et pour aller quemander les meilleures sucreries. Mais ils apprécient tout autant les décorations qui se créent autour de cet évènement. Avec cet atelier, ils apprendront à creuser des citrouilles avec un animateur, et pourront les ramener à la maison. Une décoration de taille pour cette fête !

Atelier réservé aux enfants de 3 à 12 ans, les grands peuvent aussi mettre la main aux pépins.
Cet atelier se déroule par session de 30 minutes de 14h30 à 17h et cela en continu. L’atelier pour un enfant dure environ 30 minutes.
Pas de réservation par téléphone ni par mail. Possibilité d’acheter à l’avance vos places pour le jour même de l’atelier de 10h à 12h en vous rendant à la Ferme.

Tarif

  • Enfant à partir de 3 ans : 8€ prix comprenant l’entrée à la ferme, la visite des animaux, le sentier pédagogique du bois, l’atelier citrouille, une citrouille Jack O’ Lantern et une bougie.
  • Pour les adultes l’entrée est de 4€.

Dans le cadre de la semaine du goût, la Ferme de Gally de Saint Cyr L’École vous convie dimanche 23 octobre 2011 à une journée « découverte des saveurs ».

Ferme de Saint-Cyr-l’Ecole
Route de Bailly à Saint-Cyr-l’Ecole (CD7)
78210 Saint-Cyr-l’Ecole

Ferme de Sartrouville
Rue de Chatou
78500 Sartrouville

 

L’automne n’arrête pas le bidens ‘Pirate’s Pearl’ !

Massif de Bidens ferulifolia 'Pirate's Peal' dans les Carrés de la perspective du Jardin des plantes de Paris, Paris 5e (75), 22 octobre 2011, photo Alain Delavie

Beau tout l’été et même en automne ! Décidément ce bidens à fleurs blanches est exceptionnel et sa floraison est vraiment généreuse.

Bidens ferulifolia 'Pirate's Peal' dans les Carrés de la perspective du Jardin des plantes de Paris, Paris 5e (75)

Que ce soit en pleine terre (comme ici sur mes photos dans les plates-bandes du Jardin des Plantes de Paris) ou en pot ou jardinière, cette petite fleur prouve sa robustesse, sa facilité de culture et sa bonne volonté à fleurir. La croissance est rapide et continue, les fleurs ne cessent de se renouveler. Et je pense qu’elles vont encore se renouveler tant que le froid ne sera pas devenu trop intense.
(suite…)