10 octobre 2011 – Paris côté jardin

Archive journalières: 10 octobre 2011

Flore d’Île-de-France (éditions Quae)

Que connaît-on de la richesse floristique de la région francilienne ? Loin des idées-reçues qui voudraient que la capitale soit exsangue de toute composante naturelle, il était temps de proposer ce socle scientifique sans équivalent sur notre flore régionale.

Après cinquante ans d’herborisations, un travail minutieux de vérification sur herbiers et de dépouillement bibliographique, une validation de la quantité colossale des données collectées, Philippe Jauzein et Olivier Nawrot, les deux auteurs, présentent leurs connaissances en deux tomes.
Pas moins de 1620 espèces (dont une cinquantaine nouvelles) sont ainsi identifiées et reliées aux quelques 1500 cartes de répartition.

Cet ouvrage complet, de haut niveau scientifique mais toujours attractif et accessible, bilan de référence sur la flore d’Île-de-France grâce à une base de données floristiques régionale sans égal, met en perspective la diversité floristique francilienne avec un bilan factuel sans concessions.

Le lancement de l’ouvrage et sa vente en avant-première se feront le mardi 11 octobre 2011 à 18 heures à la Librairie Les Jardins d’Olivier, 27 rue Gay Lussac, 75007 Paris. Avec une séance de dédicaces par les auteurs.

Flore d’Île-de-France
par Philippe Jauzein (AgroParistech) et Olivier Nawrot (Conservatoire botanique national du Massif Central)
Éditions Quae
1000 pages, format 23 x 26 cm.
Prix de lancement : 99 euros au lieu de 129 euros, valable jusqu’au 1er octobre 2011.

Séminaire : Pour une nature urbaine sans pesticides

Le Conseil général du Val-de-Marne organise un séminaire d’échanges d’expériences autour de l’objectif de réduction de l’usage des pesticides. L’évènement se déroulera le mardi 11 octobre 2011,de 9h à 17h30, à la Maison des Syndicats à Créteil (94).

Notre cadre de vie en zone urbaine est fragilisé par de trop nombreuses agressions. Les décideurs, aménageurs, acteurs et gestionnaires de l’espace public sont aujourd’hui soucieux de l’impact de leurs gestes quotidiens. Ils réfléchissent ensemble à des actions responsables et raisonnées afin de rendre notre environnement durable.

Informations pratiques :
Maison des Syndicats Michel Germa
11, rue des Archives, 94000 Créteil.
Stationnement possible : parking de la Brèche – avenue de la Brèche (mise à disposition de tickets pour un stationnement gratuit).
Accès en transports en commun : Métro ligne 8, station Créteil Préfecture.
Inscription recommandée au tél. : 01 43 99 82 70.
Renseignements : Adèle Colvez, adele.colvez@cg94.fr ou 01 49 56 86 49.

Fleurs extraordinaires de Ru Xiaofan

En collaboration avec la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement, une série d’œuvres, principalement des sculptures, sont exposées dans le parc Monceau pendant la durée de l’exposition « Artistes chinois à Paris 1920-1958 : de Lin Fengmian à Zao Wou-ki » qui est présentée dans le musée Cernuschi (Paris 8e). C’est la première fois que le Parc Monceau accueille une exposition d’artistes vivant et travaillant à Paris. Six créations contemporaines sont visibles, dont celle de Ru Xiaofan : Fleurs extraordinaires.

Fleurs extraordinaires, Ru Xiaofan, parc Monceau, Paris 8e (75)
Carmontelle (1717-1806) décrivait le projet de jardin qui allait devenir le parc Monceau comme “un pays d’illusions”, réunissant “tous les temps et tous les lieux”. Cette vision de l’art du jardin préfigure le projet de présentation des œuvres d’artistes chinois actifs à Paris. En réponse au lieu, ces œuvres ont été réunies autour du thème « Seconde Nature ».
L’interprétation anthropomorphique de la nature incarnée par les sculptures de Wang Keping ou Ma Desheng est également une réminiscence de la présence vivante des racines et pierres étranges dans le jardin et le studio du lettré chinois. Parallèlement, l’interrogation tragique formulée par les animaux nus de Chan Kai-yuen et les monstres séduisants crées par Ru Xiaofan questionnent les relations complexes entre nature et culture.
D’autres créations prolongent de manière très actuelle le projet conçu par Carmontelle au XVIIIème siècle. L’installation de Shen Yuan qui renouvelle le thème de la rocaille en jouant sur le rapport complémentaire entre microcosme et macrocosme, est sans doute l’une des mises en scènes les plus intéressantes du rapport des villes à la nature. Quant à Huang Yongping, sa vision historique du jardin comme ancêtre du parc à thème a suscité une transposition décalée des naumachies d’autrefois.

Ru Xiaofan 茹小凡 (né en 1954), Fleurs extraordinaires

Fleurs extraordinaires, Ru Xiaofan, parc Monceau, Paris 8e (75)
Peintre et plasticien, installé à Paris depuis 1983, Ru Xiaofan s’est fait connaître par la réalisation de la série des cent fleurs, plantes au caractère anthropomorphique déclinées en peinture et en sculpture, aux variations inédites exposées pour la première fois en plein air lors de cette exposition au Parc Monceau.
(suite…)

Cette semaine, les Journées des plantes de Courson

Petit rappel pour celles et ceux qui n’auraient pas marqué les dates du rendez-vous d’automne de cet évènement francilien. C’est à la fin de la semaine : vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 octobre 2011.

Je reviendrai plus en détail sur le programme de ces Journées des Plantes dans les jours à venir, mais je préfère signaler l’évènement dès le début de la semaine pour que chacun puisse s’organiser et ne pas manquer cette fête des plantes exceptionnelle. Pour ma part, j’y serai vendredi toute la journée.

Depuis quelques jours, le site du Domaine de Courson a changé. Nouvelle édition, nouveau site  : www.domaine-de-courson.fr

Bouquet de fleurs en mosaïque au cimetière de Montmartre (Paris 18e)

Bouquet de fleurs en mosaïque sur une tombe du Cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

En quittant les grandes allées du cimetière de Montmartre, j’ai découvert ce motif fleuri en mosaïque sur un des monuments funéraires situés dans la partie haute du cimetière, non loin de la tombe de Dalida.

Les années ont abimé ce bouquet stylisé, des petits carreaux ayant disparu. Mais l’ensemble a gardé son cachet.

Fleur en mosaïque sur une tombe du Cimetière de Montmartre, Paris 18e (75)

Est-ce une fleur de chrysanthème ? Dans tous les cas, un beau témoignage de l’art mortuaire.
Profitez d’une belle journée d’octobre pour parcourir le cimetière de Montmartre particulièrement beau à l’automne.