Hibiscus coccineus ‘Alba’ : graines ou pas graines ?

/, fleur, plante exotique, plante vivace/Hibiscus coccineus ‘Alba’ : graines ou pas graines ?

Hibiscus coccineus ‘Alba’ : graines ou pas graines ?

Laisser les fruits et récolter les graines ou supprimer les fleurs dès qu’elles fanent ? Tel est le dilemne, car mon hibiscus (Hibiscus coccineus ‘Alba’) semble vouloir produire quelques semences, les fruits se formant après les fleurs.Mais en même temps, la formation des semences captent une partie de l’énergie de la plante qui, de ce fait, a tendance à moins fleurir, surtout en pot ou en jardinière. Et ce sont les fleurs qui m’intéressent, même si l’idée de distribuer autour de moi des graines de cet arbuste encore rare en France me tente toujours.
Ce matin, j’ai tranché ! J’ai laissé le premier fruit déjà énorme, j’ai supprimé la deuxième fleur déjà fanée aux premières heures du jour. Et je supprimerai les suivantes au fur et à mesure qu’elles déclineront, d’autant plus que l’été est frais, pas assez chaud pour assurer une maturation des fruits les plus tardifs. Ce sera donc quelques graines et surtout des fleurs…
Pour les belles-de-nuit (Mirabilis longiflora) la question ne se pose plus. Chaque année, elles produisent une grosse quantité de graines que je recueille (ce matin, j’ai coupé toutes les têtes défleuries pour faire ma dernière récolte). Les plantes refont du feuillage en fin d’été, parfois refleurissent si l’été est assez chaud et long et repartent toujours de plus belle l’année suivante. Alors, c’est fleurs et graines. Je laisse aussi mes bégonias tubéreux (Begonia boliviensis et B. Bonfire) se débrouiller tous seuls. Il y a tellement de fleurs en permancence, le nettoyage serait pénible et les fruits formés ne semblent pas les déranger. Quant aux pinellias, ils produisent fleurs et graines sans plus de problème.

By |2009-11-23T08:14:49+00:00août 17th, 2008|balcon et terrasse, fleur, plante exotique, plante vivace|0 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui