Archive journalières: 27 août 2008

C’est l’automne pour les sceaux de Salomon

L’été frais a prolongé la végétation des sceaux de Salomon (Polygonatum), mais le feuillage commence maintenant à se dessécher. L’automne est déjà là pour ces belles plantes de sous-bois ou de balcons ombragés.Chaque année c’est la même chose, ils démarrent très trop en fin d’hiver, dès que les gelées disparaissent. La floraison commence dès avril et se prolonge jusqu’en mai. Ensuite le beau feuillage reste opulent jusqu’en juillet. Quand l’été est très chaud et surtout sec, ces plantes qui ressemblent à du muguet géant entrent très vite en repos, le feuillage se desséchant complètement bien avant toutes les autres plantes vivaces.
Cette année, seul la variété géante entre maintenant en repos, plus tard que l’an dernier. Les autres variétés sont encore bien vertes, signe que l’été a été… pourri ! Mais bon, ça sent l’automne…

Dahlias : concours et expositions au Parc floral de Paris

Jusqu’au 14 septembre, vous êtes invités à choisir vos trois variétés préférées de dahlias parmi les 134 présentées en compétition dans le Parc floral de Paris (12ème arrondissement).

Cette année, 134 variétés soigneusement étiquetées, présentées dans des jardinières en tresse de bois d’azobé, rassemblent chacune 6 à 8 pieds d’une même variété. Réunies et suivies sur 2 ans, ces variétés nouvelles ou commercialisées depuis moins de 5 ans, et anciennes datant de plus de 25 ans, remises au goût du jour, sont estimées par un jury composé d’élus, de personnalités désignées « es qualité » et d’agents de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement de la Mairie de Paris.

Les dahlias sont jugés sur la beauté, la forme et la qualité de l’inflorescence, le degré de vigueur de la plante, sa végétation, son port, sa résistance aux maladies parasitaires et sa floraison. En fonction de ces critères, les variétés retenues reçoivent prix ou certificats. Une attention particulière est portée à la résistance aux maladies, garante de la restriction d’utilisation de produits phytosanitaires.

Mais depuis l’été 1992, les visiteurs du parc choisissent aussi leur dahlia préféré. Dès votre entrée dans le site, un bulletin de vote vous sera remis. Les bulletins remplis sont déposés dans une urne à l’entrée du jardin du dahlia. Le jury délibérera le 19 septembre, tous les résultats (jury et critérium du public) seront proclamés le 20 septembre prochain.

Les récompenses offertes par la Mairie de Paris comprennent :

– un premier prix du dahlia toute catégorie, qui récompense le meilleur choix des professionnels pour une utilisation des dahlias dans les jardins.
– un premier prix pour les dahlias nains, qui couronne les dahlias les plus intéressants pour les décorations florales des villes.
– un premier prix critérium du public attribués aux dahlias les plus appréciés par le grand public.
– un premier prix des amateurs qui permet de faire connaître et de développer la recherche de nouveautés par les amateurs hybrideurs.
– un ou plusieurs certificats.
D’autres prix spécifiques sont attribués :
– le prix de la presse horticole attribué par l’association des journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH).
– le prix des fleuristes attribué par un jury composé de fleuristes.
– autres prix mis en place par des professionnels.

Ne manquez pas les deux expositions sur les dahlias :
– « Images de dahlias », du 27 août au 11 novembre. Présentée au pavillon 21, elle propose des aquarelles de Jacqueline Candiard et des photographies de Dany Gander-Gosse qui mettent en lumière les qualités artistiques du dahlia. Une documentation très complète permet de découvrir l’histoire du dahlia, sa provenance, ses méthodes de culture, les périodes de floraison et les multiples variétés qui en font sa spécificité : à fleurs simples, sphériques (balles, pompons, nains…), à collerette ou bien à fleurs d’anémone, de pivoine, d’orchidée… ou encore les dahlias décoratifs ou les dahlias cactus (dentelles, rayonnants…).
– « Intemporel dahlia », du 27 septembre au 5 octobre.