La cardère des champs, élégance et graphisme

//La cardère des champs, élégance et graphisme

La cardère des champs, élégance et graphisme

Cardère des champs, Dipsacus sylvestris, Dipsacacées, Jardins passagers, parc de la Villette, Paris 19e (75)

Encore trop peu cultivée dans les jardins privées, la cardère cultivée (Dipsacus sativus) est pourtant un chardon très décoratif et très utile pour la petite faune sauvage de nos jardins.

Cardère des champs, Dipsacus sylvestris, Dipsacacées, Jardins passagers, parc de la Villette, Paris 19e (75)

Cardère des champs, Dipsacus sylvestris, Dipsacacées, Jardins passagers, parc de la Villette, Paris 19e (75)

La cardère des champs est une plante bisannuelle à port érigé, pouvant atteindre jusqu’à 1,80 m avec une tige principale forte et creuse. En terrain favorable, c’est à dire fertile et frais, la cardère sauvage peut atteindre 2,40 mètres, le record étant de 2,60 mètres !

Les feuilles sont lancéolées avec des piquants qui ont la particularité d’être soudées deux par deux à la base pour former comme des petits réservoirs d’eau de pluie très utilisés par les oiseaux. Les inflorescences sont en épi d’environ 8à 12cm, où apparaissent progressivement des petites fleurs bleu mauve et blanches très mellifères. Le bal des abeilles, bourdons et syrphes se renouvellent à longueur de journée. Les épis en séchant deviennent très abrasifs (surtout de bas en haut).

Cardère des champs, Dipsacus sylvestris, Dipsacacées, Jardins passagers, parc de la Villette, Paris 19e (75)

Après la floraison, les épis se dessèchent mais restent décoratifs longtemps, bien au-delà de l’été et de l’automne. Quand ils sont séchés, ils tiennent aussi longtemps en bouquet.

Cardère des champs, Dipsacus sylvestris, Dipsacacées, Jardins passagers, parc de la Villette, Paris 19e (75)

Cette belle espèce sauvage porte aussi les noms suivants : Cabaret des oiseaux, cuvette de Vénus, grande Verge à Pasteur, laitue aux ânes, peignerolle.

La cardère cultivée, Dipsacus sativus ou D. fullonum (ou cardère à foulon), espèce autrefois largement répandue, s’est vue attribuer plusieurs noms populaires locaux comme : peignes-bourriques, chardon de loup, roncines, grattoirs, hérissons ou porcs-épics. Cette espèce se reconnaît aux épis différents : les griffes sont recourbées en crochet vers le bas et la collerette d’épines est orientée horizontalement.

By |2012-07-28T21:53:01+00:00juillet 29th, 2012|plante annuelle|9 Comments

About the Author:

Agronome de formation et jardinier passionné depuis sa plus tendre enfance, collectionneur de plantes, Alain Delavie a exercé différents métiers toujours en étroite relation avec le monde végétal et le jardin, en commençant par celui de pépiniériste collectionneur avant de devenir journaliste, spécialisé dans le jardinage et la météorologie. Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine Rustica Hebdo et conseiller éditorial du site www.rustica.fr

9 Comments

  1. Alain of Paris 30 juillet 2012 at 23 h 17 min

    Apparemment, il est conseillé d’attendre le printemps : « il vous suffit de semer les graines en avril sur un sol nu, soigneusement désherbé et biné, d’enterrer légèrement les graines d’un coup de râteau (comme des graines de salade ou de radis) puis d’arroser. Au fur et à mesure de la levée, il faudra éclaircir la plantation de façon à ne conserver que des pieds espacés les uns des autres d’au moins 40 à 50 cm. Pour bien se développer, les cardères ont besoin de beaucoup de soleil : il faut donc éviter de les semer sur des sites ombragés. »
    Mais ce sont des plantes bisannuelles, qui dans la nature, se ressèment au cours de l’été…

  2. lilou 30 juillet 2012 at 13 h 30 min

    j’ai envoyé le 29 juillet un mail à la Hulotte , 2h après la
    Hulotte m’a répondu que les graines allaient arriver chez moi , si c’est pas du service rapide ça !
    je ne sais si c’est le moment de les semer ou si je dois attendre l’année prochaine ?

  3. Marguerite Oursenoir 30 juillet 2012 at 7 h 40 min

    Tout à fait d’ accord pour le Biau Germe.

  4. christian @ conseils jardinage 29 juillet 2012 at 23 h 06 min

    Une très belle plante qui a tout de même tendance à envahir un peu quand elle se plait dans un endroit. Effectivement très utiles pour la faune.

  5. jpp le jardinier 29 juillet 2012 at 21 h 19 min

    Il y a de fortes chances pour que la cardère des foulons des Jardins passagers vienne de mon jardin puisque je leur ai donné des plans il y a un an ou deux. J’en avais à ce moment là beaucoup, issus de graines vendues par Biau Germe en soutien à la campagne de la Hulotte.Chez Biau germe, tout germe !

  6. navarro 29 juillet 2012 at 12 h 22 min

    J’aime beaucoup.

  7. mamiefanfan 29 juillet 2012 at 12 h 19 min

    j’avais aussi reçu les graines de la Hulotte qui n’ont pas germé du tout chez moi !!!! cette plante est très graphique et très décorative !!!

  8. bellaciao 29 juillet 2012 at 10 h 57 min

    j’aime tout particulièrement la dernière photo !
    j’avais reçu des graines de cardère à foulon envoyées par la Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers, et j’ai eu de magnifiques plantes 2 ou 3 ans de suite ….

  9. lilou 29 juillet 2012 at 10 h 46 min

    très belles photos et très belle plante

Leave A Comment


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website uses cookies and third party services. Oui