Archive journalières: 5 mars 2013

En mars, tailler les hortensias

Touffe d'hortensia en fin d'hiver dans le square Henri Collet, Paris 16e (75)

Dans les régions où les hivers sont souvent froids, il est préférable de laisser les grosses inflorescences des hortensias se dessécher à l’extrémité des tiges car elles assurent une protection du coeur de la touffe contre le gel trop intense. Avec la fin de l’hiver, des gros bourgeons sont apparus sur les tiges sous ces têtes fanées. L’heure est venue d’effectuer une taille de nettoyage.

Hortensia dans le parc de Bercy en fin d'hiver, Paris 12e (75)

(suite…)

Phaius wallichii

Phaius wallichii, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Cette superbe orchidée terrestre est une des vedettes de l’exposition Mille et une orchidées qui se déroule dans la grande serre tropicale du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e). On la remarque tout de suite avec son feuillage plissé et son bel épi dressé sur lequel s’ouvrent des grandes fleurs aux coloris originaux associant le caramel, le jaune beurre et le pourpre.

Phaius wallichii, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

(suite…)

Arbuste agrippé contre un mur

Arbuste poussant sur un mur près de la gare de Suresnes - Mont-Valérien, Suresnes (92)

Le mur en pierres cimentées qui surplombe l’un des quais de la gare de Suresnes – Mont Valérien (Hauts-de-Seine) accueille une végétation spontanée qui s’incruste dans les anfractuosités. Comme cet arbuste qui, à force de tailles successives, a formé une souche étalée et plaquée contre la paroi pentue.

Curieux développement ! Une preuve supplémentaire qu’il ne faut pas beaucoup de terre pour faire pousser des plantes, même si je suppose que les racines de cet arbuste se sont infiltrées dans des crevasses du mur pour essayer de trouver le sol en profondeur, au moins pour avoir une réserve d’eau pendant les heures les plus chaudes et sèches de l’été.

Mes plantes protégées contre le froid se portent bien

Potée de Sphaeralcea 'Newleaze Coral' et Tiarella 'Appalachian Trail' sur mon balcon en fin d'hiver, Paris 19e (75)

Avec le retour d’un temps plus clément et du soleil sur Paris, j’ai dégagé les plantes frileuses que j’avais soigneusement enveloppées pour mieux résister au froid hivernal. Toutes ont bien résisté aux frimas et devraient repartir très vite quand la douceur se sera installée.

Je n’ai pas encore complètement défait les protections hivernales car les nuits sont fraîches et les gelées menacent au petit matin. Il est plus prudent de protéger tout ce petit monde pour la nuit. Mais dans la journée, j’écarte les voiles pour que les plantes puissent profiter du soleil revenu et du grand air.

Je suis content car les plantes que j’avais installées tardivement en automne (après les Journées des Plantes de Courson) ont bien supporté l’hiver malgré leur plantation tardive. Sphaeralcea, Alcathea, Pavonia, Abutilon, tous sont en parfaite santé. Et c’est tant mieux !