Archive journalières: 12 mars 2013

12 mars 1613 – 12 mars 2013 : il y a 400 ans naissait André Le Nôtre

Portrait d’André Le Nôtre par Carlo Maratta, vers 1680

Il y a quatre cents ans jour pour jour naissait le célèbre dessinateur de jardins et jardinier André Le Nôtre.

Quatre siècles après sa naissance, de nombreuses villes et en particulier Versailles, vont commémorer celui qui inventa, à partir de 1661, à Vaux le Vicomte puis à Versailles, aux Tuileries et dans bien d’autres lieux, le jardin classique français ; un modèle qui s’exporta à la fin du XVIIème siècle et au XVIIIème partout en Europe et inspira de nombreuses villes dans le monde comme Washington ou Saint-Pétersbourg.
La célébration des 400 ans d’André Le Nôtre est ainsi l’occasion de s’interroger sur les jardins et le paysage au XXIème siècle. Illustre jardinier français, auteur d’œuvres monumentales classées aujourd’hui dans notre patrimoine historique, André Le Nôtre reste une source d’inspiration pour toute une profession, de l’horticulture au paysage. Chacun s’y réfère avec sa propre culture, technique horticole, paysagère, artistique. Le Nôtre était à la fois jardinier, ingénieur, artiste, urbaniste, aménageur du territoire. Finalement assez proche de la diversité des métiers du paysage aujourd’hui, traitant toutes les échelles de l’aménagement – du jardin au territoire – et mobilisant une multitude de savoirs et de savoir-faire.

Quelques dates concernant André Le Nôtre

  • Naissance le 12 mars 1613
  • En 1635, Le Nôtre devient premier jardinier de Gaston de France, frère du roi Louis XIII, qui lui confie ses jardins de Saint-Cloud et du Luxembourg.
  • En 1637, il est nommé jardinier en chef des Tuileries.
  • En 1638, il devient premier jardinier du Luxembourg.
  • En 1645, André Le Nôtre est nommé « dessinateur des plants et parterres » de tous les jardins du roi. Il reste le jardinier de Louis XIV de 1645 à 1700.
  • En 1648, il devient directeur du Luxembourg.
  • Le Nôtre est engagé en 1652 par Fouquet, pour l’aménagement de son domaine de Vaux-le-Vicomte. Il y travaille jusqu’à la disgrâce du surintendant des finances en 1661.
  • En 1666, Colbert charge Le Nôtre d’embellir le jardin des Tuileries.
  • Entre 1670 et 1683, il travaille au remaniement des jardins du château de Sceaux, propriété de Colbert.
  • En 1675, André Le Nôtre est anobli par Louis XIV.
  • « Souvenez-vous de tout ce que vous avez vu de jardins en France, Versailles, Fontainebleau, Vaux-le-Vicomte, et les Tuileries, et surtout Chantilly » écrivit André Le Nôtre au comte de Portland le 11 juillet 1698.
  • Mort le 15 septembre 1700.

Doodle de Google à l'occasion du 400ème anniversaire de la naissance d'André Le Nôtre, le 12 mars 2013

Vous l’avez peut-être remarqué, mais le doodle affiché par Google sur sa page de recherche représente un jardin à la Française et si vous cliquez dessus, vous arrivez sur la page de recherche concernant André Le Nôtre.

12 mars : forte chute de neige sur Paris et la région parisienne

Carte de vigilance météorologique pour le 12 mars 2013 / Météo France

Réveil avec quelques flocons, mais plus la journée s’avance, plus la chute s’accentue et la couche de neige s’épaissit. Un superbe manteau blanc recouvre la capitale et l’Île-de-France. Et il neige toujours !

« S’il neige en mars, Gare aux vergers. »
« Neige en mars, Vaut blé en sac. »
« Neige de mars, Brûle le bourgeon. »

« Mars est fou, Mars n’a pas deux jours pareils. »

Phalaenopsis Willemstadt

Phalaenopsis Willemstadt, Vacherot & Lecoufle, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75)

Ce petit hybride de Phalaenopsis présenté par la maison Vacherot & Lecoufle lors de l’exposition Mille et une orchidées dans la grande serre tropicale du Jardin des Plantes de Paris présente un bel accord de teintes douces, mêlant le pêche et le rose. Ravissant !

Phalaenopsis Willemstadt, Vacherot & Lecoufle, exposition Mille et une orchidées, grande serre du Jardin des Plantes, Paris 5e (75) (suite…)

La grenouille et le saxifrage araignée

Saxifrage araignée dans un vase en forme de grenouille, en Galice (Espagne) en fin d'hiver

Non ce n’est pas une fable inédite de La Fontaine. Mais la météo n’incitant guère au jardinage à l’extérieur, je vous propose un retour dans la maison avec une amusante composition végétale réunissant un vase grenouille et un pied de saxifrage araignée.

Saxifrage araignée dans un vase en forme de grenouille, en Galice (Espagne) en fin d'hiver

Le saxifrage araignée (Saxifraga stolonifera) se cultive aussi bien dedans que dehors. Depuis plusieurs années, j’en ai plusieurs pieds dans une grande jardinière sur mon balcon ombragée qui prospèrent au fil des ans sans aucune protection hivernale. Quand l’hiver est rude, ils disparaissent, mais au printemps, j’ai toujours vu des pousses repartir et très vite de nouveaux stolons se forment et vont coloniser l’espace, parfois les potées voisines. Dans la maison, il faut l’installer dans une pièce pas trop chauffée, avec une lumière importante, sans soleil direct. Une ambiance trop sèche abime le joli feuillage et provoque le dessèchement des fines tiges qui portent les rejets. On peut s’amuser à cultiver ce saxifrage sur un tuteur en mousse, en fixant les stolons au fur et à mesure qu’ils se forment pour qu’ils s’enracinent dans la mousse humide.

Il existe de nombreuses variétés, mais il faut courir les fêtes des plantes ou les pépinières de collection pour les dénicher. En jardinerie, il y a rarement une identification variétale. Mais vous pouvez trouver la variété ‘Tricolor’ à feuillage panaché de crème et de rose.

Begonia boliviensis Santa Cruz

Suspension de Begonia boliviensis Santa Cruz

Le bégonia Santa Cruz Sunset a été élu plus belle nouvelle fleur pour l’année 2012 (American Award Winner 2012) parmi beaucoup d’autres par les visiteurs de 28 jardins botaniques américains. Son coloris lumineux orange écarlate et sa floraison abondante ont conquis les visiteurs.

Cette variété est robuste. Elle pousse vite et fleurit tout de suite. Elle produit des grandes fleurs en grappes, simples en forme de clochette effilée, qui forment de très belles cascades exubérantes tout l’été et l’automne. En mettant 5 plants dans une suspension de 30 cm, vous obtenez une cascade florale du plus bel effet.

Ce bégonia supporte très bien la chaleur. Il préfère le plein soleil ou un emplacement à mi ombre, avec un substrat bien drainant. L’arrosage doit être modéré, laissez la terre sécher en surface entre deux apports d’eau. Des apports d’engrais fréquents assurent une floraison plus intense. Cette variété se ramifie bien et retombe ensuite naturellement. Elle est recommandée pour une plantation en suspensions ou en jardinières. Il faut la placer un peu en hauteur pour l’avoir toujours à portée du regard et mieux en profiter.

Jardin Express vous livre ce bégonia exceptionnel à partir du 18 mars 2013. Les 6 Prestimottes pour 12,50 €  + les frais de port.

Nouvelle page Facebook pour la Parade des pommes de terre au jardin

Dans la perspective de la Parade des Pommes de Terre au Jardin qui débutera le 29 mars 2013, une page Facebook a été créée : facebook.com/LaParadeDesPommesDeTerre. Elle est régulièrement alimentée d’informations sur la culture de la pomme de terre au jardin et elle permettra aux jardiniers amateurs de suivre l’évolution du concours.

Le lancement de la Parade de la Pomme de Terre le week-end de Pâques a pour objectif de donner envie aux jardiniers de planter des pommes de terre dans leur jardin, et de remettre au goût du jour  les plants de pomme de terre dans les points de vente, à une période de l’année où jardiniers amateurs et vendeurs oublient trop vite que la saison n’est pas forcément terminée !

La Parade côté jardiniers : un grand concours photo et un concours SMS
Un jeu concours photo pour les jardiniers s’échelonnera sur toute la période de culture des pommes de terre. Les jardiniers amateurs ayant réalisé la plus belle prise de vue seront récompensés. Il suffit de prendre en photo sa culture de pomme de terre et de télécharger sa photo sur un site dédié accessible à partir de www.plantdepommedeterre.org ou à partir de Facebook entre le 29 mars et le 10 septembre 2013.

Pour marquer le coup d’envoi de la Parade le dernier week-end de mars 2013, un autre jeu concours sera mis en place pour les jardiniers dans les points de vente du vendredi 29 mars au dimanche 31 mars 2013 ou au 1er avril 2013 selon ouverture des magasins. Pour participer, il suffira au jardinier d’envoyer un mot-clé par SMS ; le numéro sera indiqué sur les affiches mises en place par les points de vente. Plus de 3 000 euros seront à gagner, en argent comptant ou en bons d’achat. Le jardinier saura instantanément s’il fait partie des heureux gagnants.

La Parade côté jardineries et points de vente : un concours photo pour la meilleure déco
Parce que les animateurs des points de vente de plants de pomme de terre sont les partenaires clés des jardiniers amateurs, un concours photo sera organisé pour eux entre le 29 mars et le 6 avril 2013. Les entreprises lauréates seront distinguées avant la fin du mois d’avril. Celles qui auront réalisé les plus belles mises en scène de leur zone de vente de plants de pomme de terre auront leur photo avec leurs coordonnées affichées sur le web jusqu’à la fin septembre 2013.