Archive journalières: 23 mars 2013

Primevères Gold-Lace Hybrides

Primula Gold-Lace Hybride, Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

La fraicheur printanière offre aux fleurs de saison une meilleure exposition dans les points de vente de jardinage qui tardent à se charger en géraniums et autres fleurs d’été comme cela est de plus en plus fréquent dès la fin de l’hiver. On peut ainsi profiter de beaux arrivages de pensées, de violettes cornues et de primevères, plus adaptées aux basses températures du début de la belle saison. Comme ces ravissantes primevères Gold-Lace Hybrides aux bouquets de petites fleurs jaune vif et noir.

Primula Gold-Lace Hybride, Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

À installer dans un sol ou substrat frais, surtout après la plantation, mais toujours bien drainé. L’emplacement doit être frais, à l’abri des grands vents et du chaud soleil du midi et de l’après-midi. La culture en pot ou en jardinière permet de les installer à portée du regard, bien en vue. Et aussi de pouvoir les mettre davantage à l’abri quand un retour tardif du froid est annoncé.

(suite…)

Le Nouveau Rustica est en kiosque

Le Nouveau Rustica n° 2256 du 22 au 29 mars 2013

Je ne parle presque jamais de mon travail de journaliste et de rédacteur en chef sur mon blog, mais cette fois-ci l’évènement ne peut être passé sous silence tant il est d’importance. Il s’agit du lancement de la nouvelle formule du magazine Rustica avec sa maquette élégante, joyeuse et colorée, sa pagination étoffée, son nouveau format et ses nombreuses nouvelles rubriques. En kiosque désormais chaque vendredi.

Cette nouvelle formule se veut 100% utile et 100% naturelle.
Le mieux-vivre au naturel est présent dans toutes les rubriques du Nouveau Rustica : jardin, nature, cuisine, bricolage, faire soi-même, bien-être, santé, terroirs, savoir-faire, produits de qualité, écologie pratique, équipement de la maison… Plus de pages, plus de rubriques, avec toujours plus de bons plans, des idées, des conseils. Le seul rendez-vous hebdomadaire spécialiste de la vie pratique au naturel.

Feuilleter quelques pages du Nouveau Rustica en ligne.

Euonymus japonicus ‘Benkomasaki Erecta’

Euonymus japonicus 'Benkomasaki Erecta', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Cette variété de fusain du Japon pousse droite comme un I, avec un port érigé qui frise la perfection. Cet arbuste à feuillage persistant est idéal pour les petits jardins, les cours, les terrasses et les balcons car il n’occupe pas beaucoup de surface au sol.

Euonymus japonicus 'Benkomasaki Erecta', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Les longues tiges dressées sont accolées les unes aux autres et confèrent à l’arbuste un joli port fastigié. Les petites feuilles vert foncé brillant sont disposées très régulièrement le long des tiges. C’est un fusain très design, qui doit plaire autant qu’il peut déplaire, la raideur de la plante n’étant pas forcément toujours appréciée. Mais elle est utile dans les espaces confinés où il ne faut que des végétaux qui ne s’étalent pas en tous sens.

Vous pouvez l’installer en plein soleil, à mi ombre ou à l’ombre clair. Le substrat doit être riche, humifère et frais en permanence. Il faut éviter les situations trop ventées.

J’ai découvert ce fusain (Euonymus japonicus ‘Benkomasaki Erecta’) dans la Jardinerie de Curiosités Taffin à Montmorency (Val d’Oise).

Le 23 mars, fêtons la 10e nuit de la chouette

10e nuit de la chouette

La  Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France invitent petits et grands curieux de nature le 23 mars 2013, pour la 10e Nuit de la chouette, à la découverte des rapaces nocturnes et de toutes les richesses de la nature la nuit avec plus de 600 animations gratuites partout en France.
Le 23 mars prochain, rejoignez la LPO, la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et plus de 400 organisateurs locaux pour profiter de l’expérience et des anecdotes des nombreux guides naturalistes qui lèveront le voile sur la chouette hulotte, la chevêche d’Athéna, le hibou moyen, le grand-duc ou encore l’effraie des clochers…
Vous pourrez découvrir la vie de ces fascinants nocturnes — comme celles de leurs compagnons à poils — et les menaces qui les guettent, lors de sorties nocturnes, de conférences, de projections de films et diaporamas, de lectures, d’expositions et, pour les plus jeunes, d’animations dans les écoles.
Des ateliers permettront de s’initier à des gestes simples pour sauvegarder ces rapaces et de soutenir ainsi les actions mises en œuvre au quotidien, sur le terrain, par les associations comme la LPO et les Parcs naturels régionaux.
Les gestes « chouettes »
Vous pouvez venir en aide aux chouettes et hiboux ! Voici quelques actions simples à mettre en œuvre :
  • installez un nichoir là où les cavités de nidification font défaut ;
  • ne dérangez pas une chouette qui couve dans un arbre, un nichoir ou un bâtiment (généralement au printemps, de mars à mai selon les espèces) ;
  • laissez quelques ouvertures dans votre maison ou ses dépendances pour permettre un accès aux chouettes qui voudraient venir y nicher ;
  • restaurez ou plantez des haies et vergers traditionnels (arbres têtards, fruitiers, haies vives…) et préservez les vieux arbres creux ;
  • limitez l’utilisation de pesticides dans votre jardin ou votre verger ;
  • consommez des produits locaux (pommes et poires, cidre, jus de pomme…) liés au maintien du verger traditionnel ;
  • roulez moins vite la nuit pour limiter les risques de collision avec les chouettes mais aussi d’autres animaux comme les hérissons…
  • soutenez les associations qui protègent et agissent pour les rapaces nocturnes et la biodiversité en général.
  • NE RAMASSEZ PAS les jeunes nocturnes. Le ramassage des poussins tombés du nid est une réelle menace. Les jeunes nocturnes quittent le nid très tôt et continuent d’être nourris par les parents. Sans s’en rendre compte, de nombreuses personnes pensent bien faire en récupérant une jeune hulotte ou un petit-duc, alors qu’il faut au contraire les laisser sur place, ou les replacer en hauteur à l’abri des prédateurs terrestres.