21 mars 2013 – Paris côté jardin

Archive journalières: 21 mars 2013

Jolies couleurs hivernales du petit lierre arbustif ‘Arbori Compact’

Hedera helix 'Arbori Compact', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Cette forme compacte du lierre arbustif (Hedera helix ‘Arbori Compact’) a pris des couleurs magnifiques pendant l’hiver. Habituellement vertes, les feuilles persistantes se sont teintées de rouge avec le froid. Un changement particulièrement intéressant pour les balcons, les terrasses ou les petits jardins toujours dénudés et un peu tristes pendant la mauvaise saison.

Hedera helix 'Arbori Compact', Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

(suite…)

Hellébore double jaune

Hellébore à fleurs doubles jaunes, Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

N’est-elle pas superbe cette petite merveille que j’ai découverte hier en allant dans la Jardinerie de Curiosités Taffin à Montmorency (Val d’Oise) ? C’est une création de Thierry Delabroye, mais vous pouvez la trouver ainsi que de nombreuses autres toutes aussi craquantes aux portes de Paris. Avis aux amateurs !

Hellébore à fleurs doubles jaunes, Jardinerie de Curiosités Taffin, Montmorency (95)

Un jaune vanille avec des fines ponctuations pourpres… Une couleur originale peu fréquente. Et une belle forme de fleur.

Taffin
Jardinerie de Curiosités et paysagisme
6 rue des Chesneaux, 95160 Montmorency.
Tél. : 01 39 64 57 01.

Exposition « L’Arbre qui ne meurt jamais » du 22 mars au 30 juin 2013

Samuel Rousseau - L’Arbre et son ombre (3), 2013 ©Samuel Rousseau / courtesy Claire Gastaud
La ville de Neuilly-sur-Seine présente au Théâtre des Sablons à partir du 22 mars et jusqu’au 30 juin 2013 « L’Arbre qui ne meurt jamais ». L’exposition réunit une quarantaine d’artistes internationaux et une cinquantaine d’œuvres dont quatre productions autour de la question de la représentation de l’arbre dans la création contemporaine. Les visiteurs pourront appréhender au fil du parcours la diversité de représentations et de points de vue de ce thème universel qui a traversé toutes les formes d’expression et toutes les sources de réflexion.
Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) compte 1 arbre pour 4,5 habitants : un record pour une ville de cette taille ! C’est à partir de cette force qui constitue son ADN que la Ville a choisi la thématique de l’arbre pour cette première exposition présentée dans son nouvel équipement culturel, le Théâtre des Sablons.
Protéiforme, l’arbre peut être à la fois source d’inspiration pour les artistes, miroir ou double végétal, compagnon, refuge mais aussi force difficile à domestiquer.
L’arbre, symbole de la vie, symbole de la verticalité, unit le monde souterrain par ses racines, au monde terrestre par son tronc et au monde céleste par ses branches. Il rassemble ainsi les quatre éléments naturels (eau, air, terre, feu).
L’arbre, symbole de l’immortalité, traduit le caractère cyclique de l’évolution cosmique par la mort et la renaissance de ses feuilles. Il est aussi le symbole de l’éternité.
Outre ces différentes symboliques, l’arbre a toujours été le compagnon de l’homme et continue à habiter son imaginaire; les désignations ne manquent pas : l’arbre du paradis, l’arbre de vie, l’arbre du monde, l’arbre sacré, l’arbre généalogique, l’arbre de la connaissance. L’arbre nourricier. L’arbre nourrit l’homme, lui fournit le bois pour différents usages, lui fournit l’ombre, protège le sol contre l’érosion, adoucit le climat… Seulement, l’homme ne cesse de détruire, pour s’enrichir et pour se développer. L’arbre se trouve en première ligne de cette destruction irréfléchie. A l’heure de la déforestation massive et du déracinement dans une grande partie du monde, l’arbre fait preuve de résilience.
Dans de nombreuses villes, l’homme a malmené l’arbre, l’a confiné, voire supprimé du paysage urbain. Aujourd’hui l’arbre reprend sa place, redevient le poumon vert incontournable et entretient une relation sensible et poétique avec l’homme et la ville. Quelles que soient les transformations urbaines, l’arbre ne disparaît jamais véritablement, il fait preuve de résilience au même titre que la permanence de son image et de sa place dans le champ artistique.
L’exposition « L’Arbre qui ne meurt jamais » se nourrit de cette idée de résilience, et porte sur la permanence de la représentation artistique de l’arbre, et du renouvellement de ces formes dans la création actuelle. Son titre emprunte à l’arbre indien Moringa oleifera, originaire de l’Inde, sa terminologie botanique tropicale – il possède des qualités nutritionnelles exceptionnelles qui lui donnent son immortalité, et s’appuie sur sa définition pour imaginer un concept autour du phénomène de résilience propre à cet élément. (suite…)

Conférence publique : « L’agroécologie : une éthique de vie »  

Affiche de la conférence publique « L'agroécologie : une éthique de vie »

Dans le cadre de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, et la Ville de Paris proposent une rencontre avec Pierre Rabhi, paysan, écrivain, fondateur de Colibris, le jeudi 21 mars 2013, de 19h à 21h au Forum des Images dans le 1er arrondissement de Paris.

La terre, une matrice vivante…
Il a fallu des milliards d’années pour que la terre devienne une matrice vivante, capable d’élaborer des substances pour nourrir les végétaux qui auront comme rôle de nourrir les humains et les animaux. C’est ainsi que s’est établi le lien vital et indéfectible entre la terre, le végétal, l’animal et l’être humain, ainsi que les autres éléments que sont l’eau, l’air, la chaleur, la lumière …
Pour obtenir des aliments de qualité, le rôle du paysan est essentiel car s’il ne tient pas compte des règles et des lois qui régissent la fécondité de la terre, les denrées qu’il obtiendra seront dénaturées. C’est en bafouant ces règles par des pratiques inconsidérées que l’alimentation moderne est devenue de la « bouffe », responsable des graves altérations de la santé publique. La terre fait partie des biens communs en péril qui nécessitent d’urgence l’attention et la mobilisation de l’ensemble de la communauté humaine.

(suite…)

2ème édition du Printemps des Jardiniers les 23 et 24 mars 2013

2ème édition du Printemps des Jardiniers les 23 et 24 mars 2013

Fortes du succès de la 1ère édition qui a attiré plus de 9000 visiteurs sur deux jours, la Ville de Savigny-le-Temple et l’association des amis du château de la Grange ont décidé de faire du Printemps des Jardiniers un évènement annuel. Facilement repérable et accessible à tous, il a lieu, désormais chaque premier week-end du printemps, au domaine de la Grange–la Prévôté de Savigny-le-Temple, commune de l’agglomération nouvelle de Sénart, en Seine-et-Marne. Pour la 2ème édition, rendez-vous est donné les 23 et 24 mars 2013, de 10h à 18h.

Après les bottes « marguerite » qui ont fleuri en Ile-de-France en 2012, ce sont les célèbres petits sabots plastiques, les chaussures de jardinage de madame et monsieur tout le monde, qui assurent la promotion 2013, aux couleurs printanières. Elles sont à l’image d’une manifestation qui s’affirme comme le rendez-vous populaire et écologique de jardinage du sud-est francilien. Tout petit, jeune, adulte ou senior, débutant, amateur ou confirmé, chacun pourra aiguiser sa découverte du jardinage au naturel, un jardinage autrement et diversifié, à travers des animations, des ateliers, et la passion d’exposants soigneusement choisis pour y participer. (suite…)