Archive journalières: 26 août 2012

Duo de fenouil et de dahlia

Dahlia cactus et fenouil, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Cet été, le jaune est à l’honneur dans le jardin du Luxembourg (Paris 6e). Les compositions estivales toniques mettent de la gaîté et de la lumière dans les grands parterres du Sénat. J’aime beaucoup ce mariage d’un gros dahlia cactus jaune vif avec les ombelles légères et vaporeuses du fenouil jaune chartreuse.

Le second allège les lourdes têtes du premier et fait perdre un peu de la rigidité du dahlia. Un bel accord, facile à réaliser et à obtenir.

Angelots aux surfinias

Vasque de surfinias soutenue par deux statues d'angelots, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

La promenade en été dans le jardin du Luxembourg (Paris 6e) permet d’admirer une profusion de fleurs, disposées en parterres, en plate-bandes, en corbeilles, en potées ou en vasques. Ces dernières sont remplies de pétunias Surfinias dégoulinants de part et d’autre. Elles sont portées très haut par des petits angelots potelés dans le plus simple appareil. Photo cocasse, avec en fond la Tour Montparnasse.

Superbes, les Surfinias… Des pétunias retombants fidèles à leur réputation de vigueur et de floraison généreuse. Des valeurs sûres qui ne semblent pas avoir souffert de cette année à la météo chaotique et souvent peu favorable aux fleurs d’été.

La centaurée barbeau mériterait davantage de place dans nos jardins

Centaurée barbeau, Domaine de Maninet, Valence (Drôme), Clause Vegetable Seeds et Oxadis

Appelée aussi centaurée bleuet ou bleuet tout simplement, cette fleur annuelle multipliée uniquement par semis est très florifère et facile à réussir. Avec elle, pas de repiquage, on sème directement en place, et si possible dans un coin bien ensoleillé et drainé. Il ne faut surtout pas couper ses fleurs fanées pour la laisser se ressemer d’une année sur l’autre.

Centaurée barbeau, Domaine de Maninet, Valence (Drôme), Clause Vegetable Seeds et Oxadis (suite…)

Scène d’automne en plein été

Pelouse jonchée de feuilles mortes sous les grands arbres du jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Cette photo a bien été prise hier dans Paris, un 25 août, mais l’ambiance dans le jardin du Luxembourg est déjà par endroits des plus automnales. Ramures éclaircies et lit de feuilles mortes, on se croirait presque déjà en octobre si les températures n’étaient pas encore clémentes dans la journée.

Pelouse jonchée de feuilles mortes sous les grands arbres du jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Et ce ne sont pas des marronniers, dont à priori, cela n’est pas l’effet de la mineuse du marronnier. Les arbres ont déjà perdu une bonne partie de leurs feuilles, en plein été !

Platanes et marronniers défeuillés

Platane défeuillé près du jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Alors que le mois d’août n’est pas terminé et que l’été bat son plein, les feuilles des arbres tombent comme des mouches ! Dans la capitale, entre les platanes sérieusement éclaircis et les marronniers défeuillés, les rues et les avenues prennent un sérieux coup d’automne.

Marronniers défeuillés près du jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Les marronniers sont victimes une nouvelle fois de la terrible mineuse. Mais les platanes, pourquoi perdent-ils si tôt leurs feuilles ? Est-ce le coup de chaud et un manque d’eau qui provoque cette défoliation ? Le résultat est spectaculaire, car les rues et les avenues parisiennes sont déjà jonchées de feuilles mortes, encore plus après les rafales de vent décoiffantes d’hier samedi. Triste spectacle…