Archive journalières: 5 août 2012

Visite estivale du jardin partagé Le Bois Dormoy (Paris 18e)

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

La visite d’été des jardins partagés organisée par l’équipe Main Verte de la DEVE de la Ville de Paris hier samedi s’est terminée dans le jardin partagé du Bois Dormoy, dans le 18ème arrondissement de Paris. Un jardin partagé, mais aussi un véritable petit bois en plein coeur de Paris !

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

Situé sur un terrain abandonné depuis une vingtaine d’années, le jardin partagé Le Bois Dormoy a gardé un aspect de friche arborée et s’est doté de plusieurs parcelles de jardinage collectives. Sa localisation dans une zone urbaine très dense, entre deux grands ensembles de voies ferrées et à proximité d’une des rues les plus passantes de l’arrondissement (la rue Marx Dormoy), sa superficie importante (plus de 1400m²) ainsi que l’ampleur de son boisement font de cet espace un véritable poumon vert pour le quartier.

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

Le bois est principalement composé d’arbres aux papillons (Buddleia davidii), d’érables, de saules, de peupliers et d’ailantes qui présentent des sujets aux formes contorsionnés pour rechercher la lumière. La balade et le pique-nique sous ces arbres est un moment unique, qui vous fait immédiatement oublier le brouhaha de la capitale.

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

(suite…)

Hibiscus à la fenêtre

Jardinière d'hibiscus (Hibiscus x rosa-sinensis) à une fenêtre dans la rue des Oiseaux, Paris 3e (75)

Superbes roses de Chine (Hibicus x rosa-sinensis) aux grandes fleurs épanouies et vivement colorées installés sur la rambarde d’une fenêtre dans la rue des Oiseaux, dans le 3e arrondissement de Paris.

Jardinière d'hibiscus (Hibiscus x rosa-sinensis) à une fenêtre dans la rue des Oiseaux, Paris 3e (75)

L’installation est un peu de fortune avec des cartons qui ne demandent qu’à s’éclater davantage, mais la floraison de ces fleurs habituellement cultivées comme plantes d’intérieur et vraiment belle. D’ailleurs, si vous avez une potée d’hibiscus qui ne veut pas fleurir ou qui végète dans votre maison ou votre appartement, faites lui faire un séjour estival dehors, en l’habituant progressivement au soleil. Le résultat est vite perceptible, avec des nouvelles pousses et des boutons floraux qui se forment rapidement.

Paris en photo : la basilique du Sacré Coeur de Montmartre (Paris 18e)

Basilique du Sacré Coeur de Montmartre, Paris 18e (75)

Quand le ciel est bien bleu et que le soleil brille, la basilique du Sacré Coeur est d’un blanc éclatant, sa couleur changeant avec le temps. Malgré l’été incertain, il y a eu quelques belles journées ensoleillées en juillet, comme le montre cette photo prise dans le jardin pentu situé sous le monument.

Avec une mappemonde de fleurs installée dans la pelouse du square Louise Michel. Et la foule des grands jours !

Soleil parisien

Tournesol (Helianthus annuus), jardin partagé Le Jardin Nomade, rue Trousseau, Paris 11e (75)

Malgré les averses annoncées, la pluie ne s’est pas manifestée hier sur Paris. Le soleil dans le ciel a joué un peu à cache cache avec les nuages, mais la journée a été plutôt belle et agréable. J’ai donc profité pleinement de la visite d’été des jardins partagés organisée par l’équipe Main Verte de la DEVE de la Ville de Paris. Et dès le premier jardin, c’était soleil dans le ciel et… dans le jardin !

Superbe non, ce tournesol parisien ?
A voir dans le Jardin Nomade, rue Trousseau, Paris 11e (75).