Conférence de Philippe Ferret : « jardins naturalistes et plantes vivaces nouvelle vague »

Photo Nicole Marillier

Philippe Ferret, bien connu pour ses différentes activités (journaliste, photographe, auteur), a une formation horticole classique et a supervisé durant 12 ans le jardin expérimental du magazine « L’ami des jardins ». Consultant jardins et plantes, il collabore régulièrement, en tant que formateur, au Festival des Jardins de Chaumont-sur-Loire, où il a organisé l’été dernier un colloque international sur les jardins naturalistes. Il est également rédacteur en chef du site internet www.plantes-et-jardins.com et collabore avec plusieurs revues consacrées à l’univers du jardin.

Sa conférence présentera justement les nombreux attraits des plantations naturalistes qui prennent exemple sur la nature pour la magnifier : des plantations qui mettent principalement en scène des plantes vivaces robustes , longévives, saines et graphiques, qui assurent un spectacle durable jusqu’en hiver, demandent peu de soins et se naturalisent aisément. Un concept bien en phase avec les attentes de bien des jardiniers contemporains !

Philippe Ferret a écrit plusieurs ouvrages sur des sujets très divers : « Jardins de curé, l’art et la manière », « Jardins romantiques » (éditions Flammarion), « Buis et ifs » et « Graminées ornementales » dans la série « Pas à Pas », « Jardins d’ombre » chez Edisud, « Potagers décoratifs » chez Rustica Éditions.

Son blog : http://www.horti-culture.com

Le 26 novembre 2012 à 17h
FORUM 104
104, rue de Vaugirard, 75006 Paris.
Métro : lignes 4, 6, 12 et 13, stations Montparnasse ou ligne 4, station St Placide.

Commentaires (10)

  1. nicole

    le clos du coudray a fermé depuis un moment, au jugé je dirais 1 an …..oui, c’est toujours triste, les fermetures de jardins, pépinières …je me souviens de la fermeture de la pépinière de rosiers de Bernard Boureau …..

  2. jpp

    Merci à Nicole.
    Somme toute, si je comprends bien le Clos du Coudray pouvait être considéré comme « naturalisant ». Je dis « pouvait » parce que j’ai découvert en consultant le site de Philippe Ferret qu’il est fermé. Et ça me navre totalement.

  3. nicole

    OK jpp, je m’en occupe !
    je vais d’ailleurs faire un petit CR , j’ai noté pas mal de noms de plantes , après …à vos écrans pour retrouver les photos, toujours un sport sympathique !

  4. nicole

    il est toujours difficile de s’entendre sur un terme pour désigner quelque chose de nouveau ….et effectivement, « naturalisant » pourrait être plus représentatif, grammaticalement parlant, de l’action de rendre un jardin plus proche de la nature, et/ou plus ressemblant …
    l’établissement d’un tel jardin n’est pas forcément très « naturel » dans le fait de peut être bouleverser un terrain, ajouter des éléments tels que terre, rochers, ou retirer par ex la surface d’une prairie trop riche pour obtenir un biotope plus adapté , la démarche peut ensuite être plus « douce », faire ses semis soi même, choix de végétaux très proches des végétaux de la nature, et surtout l’entretien dans les années suivantes.
    j’ai visité en Belgique le « Jardin des Glaces » qui est totalement naturalisant/nauraliste, avec très peu d’actions de la part de son jardinier, c’est pourtant une totale création humaine, mais voilà maintenant un bon nombre d’années que ce jardin est mené au plus près de la nature, et a « racheté » les bouleversements de sa création …..
    de toutes façons, dès que l’on dit « jardin », on sous entend qaudn même une influence humaine ……

  5. jpp

    D’accord avec Olivier dont les propos sont confortés par le fait que Philippe Ferret nous a montré essentiellement des jardins anglais bien que « l’inventeur » de ce type de jardins soit un hollandais.
    Mais que ce fut « dense » ! Dommage que la doc qui devait figurer sur le site de Philippe Ferret (colloque de Chaumont sur Loire) ne soit plus en ligne . Donc message perso à notre amie de Vivaces et cie : j’ai oublié de laisser mon adresse mail pour recevoir la doc, si elle peut la rajouter…

  6. Olivier

    Je ne sais pas si le terme de « naturaliste » est le bon, car l’adjectif en français se rapporte au speécialiste des sciences naturelles, au mouvement littéraire et artistique (naturalisme) ou à l’activité du taxidermiste. On devrait dire un jardin « naturel » ou tentons un néologisme « naturalisant ». Il y a peut-être un anglicisme qui se cache derrière cette expression de « jardin naturaliste » puisque nos amis anglais parlent de « naturalistic garden », dans le sens d’un jardin qui à l’apparence de la nature. Comme quoi les Anglais tirent souvent les premier en matière de jardins.
    Savoir si apparence naturelle et réalité naturelle sont une même chose est une autre question.
    Merci Alain.

  7. FERRET

    Merci Alain pour le partage…
    Belle journée à toi
    Philippe

  8. Paule

    Très intéressant, je pense y aller. Merci Alain pour cette info !

  9. jpp

    J’y vais sûrement car l’article « jardins naturalistes » dans le blog de PH.Ferret est plus qu’alléchant.

  10. jpp

    Je pense y aller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 Partages
Partagez11
Tweetez
+1
Enregistrer3
Partagez