Archive journalières: 14 novembre 2012

Petit érable en feu dans le parc André Citroën (Paris 15e)

Érable rougeoyant dans le Parc André Citroën en automne, Paris 15e (75)

Il n’est pas bien grand ni bien touffu ce petit érable, mais sa couleur rouge flamboyante ne fait voir que lui dans cette allée du parc André Citroën (Paris 15e). L’intensité du coloris du feuillage encore bien dense est vraiment spectaculaire. Difficile de trouver plus rouge !

Érable rougeoyant dans le Parc André Citroën en automne, Paris 15e (75)

Le château de Versailles recycle ses bâches d’exposition

©THOMAS GARNIER-EPV

Le 15 novembre 2012 sera mise en vente en exclusivité sur la boutique en ligne du Château de Versailles, une série de pièces uniques réalisées par l’entreprise Bilum à partir des bâches de l’exposition « Les Dames de Trianon » qui s’est achevée en octobre dernier.

Le Château de Versailles a conçu en collaboration avec Bilum des produits uniques, chacun issu de parties différentes des bâches installées au sein même du domaine de Versailles pendant la durée de l’exposition. Pour ce projet, le Château a choisi Bilum, entreprise française spécialiste du recyclage de bâches publicitaires, et s’inscrit à ses côtés dans une démarche responsable et raisonnée, respectueuse de l’environnement et de la confection française.

La collection imaginée, Les Dames de Trianon, se décline en cinq modèles : trousse de maquillage, compagnon de voyage, housse pour tablettes numériques, sac cabas et sac cabine. De 25 € pour la trousse de maquillage à 155 € pour le sac cabine, ces produits seront proposés uniquement sur le site www. boutique-chateauversailles.fr.
Cette série limitée séduira aussi bien les amateurs de pièces « collector » que les passionnés du Domaine de Versailles.

©THOMAS GARNIER-EPV

À propos de la boutique en ligne du château de Versailles
Depuis 2010, l’Établissement public de Versailles a souhaité valoriser sa propre marque « château de Versailles » dans une démarche qualitative en choisissant des produits spécialement conçus pour sa e-boutique ainsi que des produits sélectionnés pour leur résonnance avec l’univers de Versailles (son histoire, ses collections, son actualité…). La boutique en ligne s’adresse aux internautes, français et étrangers, familiers ou non de Versailles mais soucieux de retrouver un peu du savoir-faire et de l’art de vivre à la Française.

À propos de Bilum
Depuis 2005, Bilum, pionnier français de l’upcycling donne une seconde vie aux matières mises au rebus pour créer des pièces uniques. De la préparation des matières à la confection, en passant par le transport des produits, Bilum est engagé pour une fabrication totalement française et une production responsable et résolument écologique. Recherchant un savoir-faire de qualité, Bilum travaille avec une dizaine d’ateliers situés en France et specialisés en sellerie, maroquinerie et bagagerie. Toutes les matières sont récupérées en France, principalement à Paris, et les systèmes de fermetures (boucles, zip..) ainsi que les petits accessoires sont de facture française et européenne. Le nettoyage des morceaux sélectionnés s’effectue avec des lessives vertes et respectueuses de l’environnement. La récupération, le stockage, la découpe et le nettoyage sont concentrés et réalisés chez Bilum.

Feuille de vigne aux couleurs d’automne

Feuille de vigne avec des couleurs d'automne dans le Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

Beau dessin et superbes couleurs sur cette feuille de vigne encore solidement accroché à son cep en ce mois de novembre assez doux pour permettre la prolongation des feux de l’automne.

Le saviez-vous ?
Les vignes du parc Georges-Brassens (15e) ont été plantées en 1983 sur une superficie de 1200 m2 avec les cépages Pinot noir, Perlette et Pinot Meunier. La production est d’environ 200 à 600 kilos de raisin selon les années. Il y a aussi du raisin de table, du Chasselas de Fontainebleau.

Jusqu’à la fin du 18e siècle, un grand vignoble couvrait tout le sud du hameau de Vaugirard. On y produisait le clos des Morillons et le clos des Périchots, qui ont donné leur nom aux rues voisines. Leur remplacement progressif par des cépages de moins bonne qualité, mais plus productifs, a entraîné la désaffection des consommateurs. Peu à peu, les vignes ont laissé la place aux cultures maraîchères et en 1897 aux abattoirs de Vaugirard.
Pour renouer avec la tradition, 700 pieds de pinot noir ont été plantés en 1983 sur quatre grandes terrasses bien ensoleillées. La terre rapportée a été mélangée avec du sable de Loire et de roche calcaire qui restituent la chaleur accumulée durant la journée et permettent un drainage efficace.

Cerisier d’ornement en majesté

Prunus surélevé dans le Parc André Citroën en automne, Paris 15e (75)

Je n’avais jamais fait attention à cette rangée de cerisiers d’ornement (Prunus) plantés sur des piédestals que l’on peut gravir par quelques marches abruptes dans une des allées qui permet d’accéder au Parc André Citroën (Paris 15e). Comme une mini pyramide ou un trône pour chacun de ces arbres aux couleurs chaudes et lumineuses en automne.

Prunus surélevé dans le Parc André Citroën en automne, Paris 15e (75)

Idée curieuse, qui met bien en valeur les arbres surélevés. Je suppose que les racines de l’arbre peuvent s’enfouir en profondeur dans le sol sous ce piédestal doublé d’une petite haie d’ifs à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur autour du cerisier. Mais en été, cela impose quand même un arrosage plus fréquent car le monticule formé entraîne un drainage plus intense. À revoir dans quelques années…

Jolis cosmos de novembre

Cosmos dans un coin de prairie fleurie dans le Parc de Passy en automne, Paris 16e (75)

Un peu moins fringants qu’en été, mais toujours aussi élégants, les cosmos profitent de l’automne sans gelée dans la capitale. Inlassablement, ils continuent à fleurir, tant que le froid ne viendra pas les griller.