Archive journalières: 13 novembre 2012

Des renards aperçus dans le parc des Buttes Chaumont (Paris 19e)

Parc des Buttes-Chaumont en automne, Paris 19e (75)

L’information a été révélée par le Parisien, dimanche dernier 11 novembre. Des renards ont été vus la nuit aux Buttes-Chaumont. Une présence qui avait déjà été signalée depuis l’été dernier dans le parc du 19ème arrondissement de Paris et plus tôt pendant l’hiver 2010, près de l’Assemblée nationale dans le boulevard Saint-Germain (Paris 7e) alors qu’il neigeait ainsi que dans le cimetière de Montmartre (Paris 18e).

Il y aurait actuellement une dizaine de couples de renards qui vivraient intra-muros selon Philippe Jacob, responsable du nouvel Observatoire parisien de la biodiversité. Ils sont apparus il y a une vingtaine d’années dans le bois de Vincennes (Paris 12e) et il y a environ cinq ans dans le Bois de Boulogne (Paris 16e). Ces petits mammifères au pelage roux seraient arrivés en empruntant la Petite Ceinture, l’ancienne voie ferrée de Paris qui est devenu un formidable corridor écologique.

Cerisiers d’or dans le parc Georges Brassens (Paris 15e)

Cerisier à fleurs avec le feuillage doré en automne, Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

Plus dorés qu’orangés, ces cerisiers à fleurs étalent leurs belles ramures lumineuses dans le parc Georges Brassens, dans le 15e arrondissement de Paris. Sous un beau soleil d’automne, la scène est éclatante et chaleureuse. L’automne dans toute sa splendeur !

Cerisier à fleurs avec le feuillage doré en automne, Parc Georges Brassens, Paris 15e (75)

Qu’ils soient d’ornement ou à fruits, les cerisiers (genre Prunus) se parent de belles couleurs d’automne, de façon souvent très fugace, les belles feuilles colorées ne tenant jamais longtemps sur l’arbre. Je suis passé au bon moment, quand les arbres étaient totalement dorés et pas encore trop défeuillés. Une chance !

Feuille d’arbre aux curieuses couleurs d’automne

Feuille d'arbre aux couleurs d'automne insolites, Parc Georges Brassens en automne, Paris 15e (75)

En automne, la nature montre combien elle sait être capricieuse et inattendue, colorant les feuillages de façon très diverse d’un arbre à l’autre pour une même espèce. Sur cet arbre que je n’ai pas su identifier, toutes les feuilles n’avaient pas la même forme, mais il en restait une plus découpée avec des coloris surprenants.

Pédoncule et nervures rouge framboise, limbe foliaire jaune d’or avec quelques grosses taches vertes et pourpres. C’est carnaval !

Conférence publique de Natureparif :  » Voyons-nous les sols et sous-sols d’Île-de-France ?  » 

Conférence publique : Voyons-nous les sols et sous-sols d'Île-de-France ?

Dans le cadre de son cycle de conférences mensuelles, Natureparif vous invite à rencontrer Marc LUCAS, Professeur à l’École des Mines Paris, TechPrésident de l’association Géomnis, le jeudi 15 novembre 2012 de 18h à 20h à l’auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) au 84 rue de Grenelle, Paris 7e (Métro ligne 12, station Rue du Bac). Entrée libre et gratuite, dans la limite des places disponibles.

Le minéral porte la biodiversité, structure les paysages et les activités humaines
Le minéral – la pierre, les cailloux comme on voudra – conditionne les activités humaines bien plus qu’on ne le croit. Il structure les reliefs et les paysages, porte et nourrit la biodiversité. Le minéral est la base des écosystèmes. Pourtant nous l’oublions ou le sous-estimons sauf s’il est exploitable (métaux, pétrole, eau…) ou mis en valeur par la main de l’homme (infrastructures, monuments, objets quotidiens…). Nous ne ne voyons pas ce sur quoi nous marchons. La plupart du temps, la géologie est considérée comme rébarbative, poussiéreuse et périmée ! L’est-elle ?

Notre vision de la nature, donc du minéral, est culturelle
Si nous acceptons l’hypothèse que nos mentalités changent moins vite que nos mœurs, nos connaissances et nos technologies, il s’ensuit que de vieux schémas de pensée déterminent notre regard. Notre vision de la nature est culturelle. Quels sont ces vieux schémas qui déterminent notre regard sur les sols, les sous-sols et le minéral ?

Découvrons un autre regard, nommons-le « géonomie »
Si de vieux schémas de pensée restreignent notre regard sans correspondre à nos connaissances et nos mœurs d’aujourd’hui, il est sans doute possible d’en changer ou de les adapter. Surtout, il est possible de prendre conscience des liens qui constituent le monde qui nous entoure. Portons un autre regard sur l’humain, le végétal et le minéral en voyant les liens qui les unissent. Exerçons-nous avec plaisir et curiosité à ce regard élargi. Nommons « géonomie » cette approche qui relève plus d’un état d’esprit que d’une discipline en souhaitant qu’elle reste simple, immédiate et savoureuse.

Appréhendez une autre façon de voir les sols et sous-sols d’Île-de-France lors de cette conférence !

Viorne rouge et ciel bleu

Viorne (Viburnum) au feuillage rouge dans le Parc Georges Brassens en automne, Paris 15e (75)

Le rouge soutenu de cette viorne (Viburnum) tranche avec le bleu intense du ciel pendant les courts instants d’éclaircie du 11 novembre dernier. L’arbuste est en feu !

Est-ce une viorne boule de neige (Viburnum opulus ‘Roseum’) ? Je n’ai pas vu l’arbuste au printemps et je ne suis pas un expert dans les viornes, pas suffisamment pour les reconnaître à partir du feuillage. Mais la couleur est vraiment entièrement rouge, un beau rouge soutenu. Quand on n’a pas les conditions idéales pour réussir les érables du Japon, on peut quand même s’offrir des belles teintes flamboyantes avec cet arbuste qui résiste mieux au terrain calcaire et qui se plaît en plein soleil.