Archive journalières: 1 novembre 2012

Boules de chrysanthèmes

Chrysanthème par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Les dimensions et le nombre de fleurs de certaines potées de chrysanthèmes me laissent chaque année rêveur, surtout quand on voit les prix pratiqués, les offres promotionnelles étant nombreuses. Il n’est pas rare de trouver des centaines de fleurs sur une potée, impressionnant !

S’il ne gèle pas dans les semaines qui suivent la Toussaint, ces fleurs vont s’épanouir chaque jour davantage pour finir par former une boule fleurie où il est difficile d’apercevoir le feuillage tant les capitules sont à touche touche. Et la floraison peut durer longtemps !

Le Faune Dansant au-dessus des chrysanthèmes dans le Jardin du Luxembourg (Paris 6e)

Faune Dansant de Louis Lequesne entouré d'un massif de chrysanthèmes, jardin du Luxembourg en automne

La statue du Faune Dansant installé dans le Jardin du Luxembourg (Paris 6e) a pris son décor d’automne, composé d’une multitude de chrysanthèmes dans des tons de jaunes et de rouille (pendant l’été, les fleurs annuelles et les feuillages décoratifs déclinaient différentes tonalités de rouge). Une scène qui reste lumineuse, même quand le ciel est gris et la météo pluvieuse.

Faune Dansant de Louis Lequesne entouré d'un massif de chrysanthèmes, jardin du Luxembourg en automne

Cette oeuvre a été réalisée par Eugène Louis Lequesne à Rome en 1850. Elle s’inspire du faune dansant découvert à Pompéi et exposé au Musée de Naples en Italie.
Elle fait le pendant d’une autre statue, l’Acteur grec, disposée aussi sur un piédestal.

37e édition du salon bio Marjolaine du 2 au 11 novembre 2012

Affiche du salon bio Marjolaine

C’est le plus grand et le plus ancien marché bio de France avec 550 exposants, représentatifs de tous les secteurs de l’éco-consommation, pour la plupart des petits producteurs et artisans. C’est aussi un lieu de rencontres avec des personnalités engagées dans la protection de l’environnement et le respect du vivant. Au programme : ciné-conférences et tables rondes, dédicaces, exposition, spectacle vivant, ateliers pratiques, dégustations…

Parmi les nouveautés 2012
Les céréales bio : thème clé et fil conducteur des animations adultes et enfants
Fait maison, les enfants aussi ! Le thème des céréales rythmera les cours de cuisine adultes et pour la première fois des initiations pour les enfants à partir de 7 ans : au menu, recettes gourmandes à base de céréales classiques (blé, seigle, sarrasin) ou plus exotiques (quinoa, fonio, amarante), aujourd’hui disponibles sous de multiples formes (en grain, en flocon, en feuille ou encore soufflée)… Associations avec des légumineuses, cuisine végétarienne et tendances « raw » (le cru), régime sans gluten et sans frustration…

Nutrition et terroirs
Des dégustations de pains et une exposition autour des variétés anciennes, de leurs apports nutritifs et de leur adaptation aux terroirs et moindre besoin en eau, ponctueront également le quotidien du salon grâce à l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique), Nature & Progrès, le réseau Semences Paysannes, le Syndicat du petit épeautre de Haute-Provence et Abiosol Île-de-France.

Mise en lumière
Le programme des ciné-conférences et débats défendra lui aussi l’intérêt des céréales tant sur le plan alimentaire qu’environnemental – et à contrario mettra en évidence les problèmes que posent la surconsommation de viande (monopolisation des terres arables, gaz à effets de serre…) et les agrocarburants – avec plusieurs films et tables rondes. Gageons qu’on y parlera aussi de la flambée des cours des céréales liée à la spéculation et de la répercussion sur les produits de premières nécessité alors que la France affiche des taux records de production.

Savoir-faire artisanal : faits mains sous vos yeux !
Des démonstrations sur stand (indoor et outdoor) : créations de savons artisanaux avec l’Association des nouveaux Savonniers qui défend la saponisation à froid, distillation de plantes avec L’âme des simples (Drôme), coutellerie d’art à la forge avec Eric Boisset (Ariège)… Autant de produits faits mains et fabriqués en France, comme beaucoup d’autres créations présentées sur le salon et recherchées par les visiteurs.

Spectacle vivant avec le Théâtre de l’Aquarium
Nouveau spectacle itinérant tout terrain « Mon père qui fonctionnait par périodes culinaires et autres » (François Rancillac, Elisabeth Mazeu – dimanche 11 novembre – 13h00) sur le salon et tarif préférentiel pour la pièce « La putain de l’Ohio » (Hanokh Levin – 8 au 30 novembre – Cartoucherie de Vincennes).

Marjolaine, c’est aussi…
30 ciné-conférences, des constats et des pistes d’avenir sur de nombreux sujets : écologie urbaine, écologie de la santé, souveraineté alimentaire, OGM, impact des nouvelles technologies…
À partager avec plus de 80 intervenants, enseignants, chercheurs, écrivains, réalisateurs, nouveaux entrepreneurs pour mieux comprendre les enjeux sanitaires, agronomiques, écologiques et sociaux qui conditionnent la transition vers un nouveau modèle de société.
En présence notamment de Jean-Paul Jaud et Gilles-Eric Seralini pour le film « Tous cobayes », Marie-Monique Robin pour « Comment on nourrit les gens », Luc Jacquet pour « La forêt des pluies »…
Plus 150 ateliers et un « café écolo », à la fois lieu de détente, librairie et espace de rencontres avec des auteurs, animé par Nature & Progrès.

Informations pratiques
Du 2 au 11 novembre 2012
Parc Floral de Paris, Paris 12e (75)
De 10h30 à 19h, nocturne jusqu’à 21h le vendredi 9 novembre
Entrée : 8 € (libre accès aux conférences, ateliers et à toutes les animations) – Tarif réduit : 6 € – Gratuit : moins de 12 ans / Accessible aux handicapés /
Non payant : navette salon (métro Château de Vincennes), parkings auto & vélo, livraison produits et courses de Noël jusqu’à la voiture / Garderie : (3 € par enfant). Nouveau : espace bébé

Alimentation, vin, beauté, bien-être, santé, enfant, bébé, mode, déco, maison, jardin, tourisme, édition, environnement…

Forte pénurie de tourbe annoncée pour 2013

Selon le communiqué de presse de la Chambre syndicale des Améliorants organiques et Supports de culture (CAS) en date du 29 octobre 2012, une forte pénurie de tourbe est prévisible pour la saison 2013.

L’été pluvieux, notamment en juin et juillet, a fortement perturbé la récolte, dans les principaux pays exportateurs de tourbe.
Pays le plus touché, l’Irlande a récolté seulement 35 % du volume habituel. Même constat du côté des pays baltes (Lituanie : 55 %, Lettonie : 70 %, Estonie : 55 %), et des pays scandinaves (Suède et Finlande : 50 %).
Le cumul des déficits de production, par rapport aux années moyennes, est estimé à plus de 10 millions de m3, ce qui représente plus de 5 fois la consommation française annuelle de tourbe pour l’usage horticole.

Cette situation risque d’entrainer à la hausse les prix des terreaux, d’autant que les coûts de transports augmentent aussi, en suivant la hausse du prix des carburants.
Cependant, les fabricants feront le nécessaire pour assurer les livraisons, et approvisionner leurs clients, en proposant éventuellement quelques légères modifications de composition des terreaux.

Gamm vert acquiert plantes-et-jardins.com

Logo Gamm Vert


Fort de sa position de n°1 de la jardinerie en France, Gamm vert poursuit son développement sur le web et annonce l’acquisition de www.plantes-et-jardins.com, un site pure player qui se présente aujourd’hui comme la plus grande jardinerie en ligne.

Site de référence des ventes en ligne sur le marché français du jardin, plantes-et-jardins.com est aussi un des médias leader du web avec un magazine fortement ancré chez les passionnés de jardinage, débutants ou experts. Fort de plus de 1,5 millions de visiteurs uniques par mois, plantes-et-jardins.com propose une offre unique sur le marché français de vente de plantes en ligne. Le site a réalisé en 2011 12,5 millions d’euros de chiffre d’affaires et devrait connaître des perspectives de croissance à la hauteur du développement constant des ventes en ligne en France .

Gamm vert rachète ainsi 100% du site, à son fondateur, Gilles Hamou, qui restera à la direction générale du site, ainsi qu’aux autres actionnaires dont Alven Capital, actionnaire financier de référence.
« Avec l’acquisition de « plantes-et-jardins.com » notre réseau se donne les moyens de développer son leadership, au-delà de ses 1000 magasins, et de devenir la première jardinerie de France en ligne. Gamm vert gagne ainsi du temps et de la visibilité, deux facteurs clés du e-business » souligne Jean-Pierre Dassieu, Directeur Général de Gamm vert.
L’offre Gamm vert et celle du site Plantes-et-jardins.com convergeront dans les mois qui viennent permettant au N°1 de la jardinerie d’accélérer sa présence sur le Web et d’ouvrir un nouveau canal de distribution capable de renforcer son développement.
Internet apparaît comme un mode de vente complémentaire du réseau physique Gamm vert avec ses 1 000 magasins. Ainsi, l’ensemble des Français, à la ville comme à la campagne, pourront trouver chez Gamm vert les produits qui feront leur bonheur pour le jardinage.

Gamm vert, les données clés

  • Créé en 1977
  • N°1 de la jardinerie en France, filiale d’InVivo
  • Près de 1000 magasins répartis sur l’ensemble du territoire
  • Un CA de 1050 millions d’euros (juin 2012) : une progression de +10%
  • Une progression de trafic de +8% vs 2011
  • Une surface totale du réseau d’1 million de m²
  • Un acteur économique fort avec plus de 5000 salariés en magasins
  • Une fréquentation totale de plus de 6 millions de clients par an
  • Une clientèle diversifiée et de plus en plus féminine
  • 3 types de magasins : Gamm vert nature, Gamm vert & Comptoir du Village Gamm vert

Plantes-et-jardins.com, les données clés

  • Créé en 1999
  • La plus grande jardinerie en ligne avec 1,5 millions de visiteurs uniques par mois
  • Un CA de 12,5 millions d’euros en 2011
  • Une vingtaine de salariés basés à Paris et Bordeaux
  • 8000 de références de plantes et 5000 références d’articles de jardins

Gamm vert, le goût du jardin
Née en 1977 dans le sillon des coopératives agricoles, l’enseigne Gamm vert est aujourd’hui le premier réseau français de jardineries de proximité avec près de 1 000 magasins implantés sur tout le territoire. Proche des attentes de ses clients, Gamm vert veut démocratiser le jardinage. L’enseigne propose un large choix de végétaux, d’outillages et de produits pour réaliser et entretenir son jardin et particulièrement son potager, le tout bénéficiant de l’expertise des conseillers spécialisés et formés.
Engagée dans la voie du développement durable, Gamm vert sʼattache à promouvoir le jardinage responsable par la valorisation des bonnes pratiques et plus de 800 références respectueuses de lʼenvironnement.
Fort de son ancrage local, Gamm vert cultive sa différence en invitant ses clients à retrouver le goût du terroir et de lʼauthenticité. L’enseigne développe notamment « Les Sens du Terroir », un espace réservé aux produits régionaux fabriqués par des producteurs locaux ainsi quʼaux ustensiles pour le « fait-maison ».
Gamm vert, c’est aussi un vaste choix de produits et dʼaliments pour les animaux domestiques et dʼélevage, sans oublier une offre unique de vêtements et de chaussants, approuvée par les professionnels, pour tous les amoureux de la nature.
Gamm vert, c’est enfin une marque dʼenseigne composée de plus de 1 200 références au meilleur rapport qualité/prix.