Les achats de chrysanthèmes en pots en 2011

Chrysanthèmes par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Les achats des ménages en matière de végétaux d’ornement sont suivis à travers un panel réalisé par TNS Sofres. Selon les résultats de ce panel, en 2011, les Français ont acheté 24,9 millions de pots de chrysanthèmes pour un montant global de 208,7 millions d’euros.

Achats pour le cimetière : 22,5 millions de pots achetés pour un montant de 190 millions d’euros.
Achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir : 2,4 millions de pots achetés pour un montant de 18,7 millions d’euros.

Les mois d’octobre et novembre 2011 ont représenté 93 % des volumes pour 89 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour le cimetière et 84 % des volumes pour 86 % des sommes dépensées en ce qui concerne les achats pour la décoration d’intérieur ou pour offrir.

Les changements intervenus dans la méthodologie du panel en 2011 ne permettent pas de pouvoir comparer les résultats 2011 avec les résultats des années antérieures.

Des achats à tous les prix

  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour le cimetière
    35,1 % – de 4 €
    28,5% de 4 à 8 €
    9,2 % de 8 à 10 €
    10,4 % de 10 à 15 €
    16,8 % + de 15 €
  • La répartition des achats de chrysanthèmes par tranche de prix en 2011 pour la maison ou pour offrir
    35,1 % – de 4 €
    34 % de 4 à 8 €
    16% de 8 à 10 €
    14,7 % de 10 à 15 €
    10% + de 15 €

Les lieux d’achat
Le marché des chrysanthèmes présente la particularité d’avoir une répartition des achats selon les lieux d’achat beaucoup plus homogène que l’ensemble du marché des végétaux d’intérieur.
Selon les résultats du panel TNS Sofres, en 2011, les principaux lieux d’achat des chrysanthèmes ont été les hyper / supermarchés / jardineries d’hyper avec 33 % des volumes et 23,3 % des sommes dépensées, suivis par les achats sur l’exploitation (16,9 % des volumes et 19,2 % des sommes), les fleuristes (15,5 % des volumes et 22 % des sommes), les jardineries spécialisées (12,8 % des volumes et 14,8 % des sommes).

(Panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7 000 ménages interrogés mensuellement)

Commentaires (2)

  1. jpp

    Moi j’attends les soldes pour mettre ces pauvres chrysanthèmes industriels en sanatorium

  2. Paule

    Hélas, combien d’affreuses protubérances de chrysanthèmes sont mises sur le marché (oh combien juteux) du souvenir… On est tellement loin de la fleur et de la douce pensée aux êtres aimés qui ont disparu..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Enregistrer
Partagez