Archive journalières: 14 octobre 2012

Le poirier ‘Monchallard’ s’enflamme en automne

Poirier 'Monchallard', Verger du Quatrième des Onze, Potager du Roi en automne, Versailles (78)

Rouge et pourpre de haut en bas, cette variété ancienne de poirier se pare d’un feuillage vivement coloré en automne. À admirer en ce moment dans le Potager du Roi à Versailles (Yvelines).

Poirier 'Monchallard', Verger du Quatrième des Onze, Potager du Roi en automne, Versailles (78)

Poirier 'Monchallard', Verger du Quatrième des Onze, Potager du Roi en automne, Versailles (78)

Les poires ont une grosseur moyenne à assez grosse. Elles sont vert pâle à jaune mat, avec une chair blanche citrine, fine, fondante, sucrée et parfumée.

Le Potager du Roi
10, rue du Maréchal-Joffre
78000 Versailles
Tél. : +33 (0)1 39 24 62 62.
Avril à octobre : du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Visites commentées à 11h, 14h30 et 16h le week-end et les jours fériés sur la période d’avril à octobre.
Novembre à décembre : mardi et jeudi de 10h à 18h, le samedi de 10h à 13h.

Le dahlia bambou (Dahlia imperialis) ne cesse de grandir

Dahlia imperialis dans la Grande Perspective du Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Tant que les températures restent suffisamment douces, le dahlia bambou (Dahlia imperialis) continue sa croissance démesurée et se hisse toujours plus haut. Cette espèce exotique ne fleurit qu’en plein hiver dans les régions où il ne gèle pas. Ailleurs, comme ici au Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e), cette espèce est cultivée pour son feuillage imposant et son gigantisme qui donne un caractère exotique aux massifs et aux plates-bandes estivales.

Ce dahlia atteint une hauteur impressionnante, 2,50 à 3 m étant une taille assez fréquente. Quand ils s’apprêtent à fleurir (si l’hiver le permet), certains sujets peuvent atteindre les 4 m de hauteur. Végétation XXL !

L’or du Chionanthus retusus

Feuillage doré du Chionanthus retusus, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Après sa belle floraison printanière blanche, l’arbre de neige (Chionanthus retusus), aussi appelé arbre à franges, attire une nouvelle fois l’oeil des visiteurs du Jardin des Plantes de Paris en se parant d’un jaune d’or très lumineux, surtout quand le soleil peut se montrer et darder ses rayons chauds. La journée d’hier a été particulièrement arrosée, mais une éclaircie en fin d’après-midi m’a permis de prendre en photo cet arbre qui commence tout juste à se colorer.

Feuillage doré du Chionanthus retusus, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75) (suite…)

Top Roots d’Antoine Dorotte au Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e)

Top Roots, Antoine Dorotte, Fiac Hors les Murs, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Top Roots est une création de l’artiste français Antoine Dorotte qui présente une sorte de cocotier nain reposant sur ses trois uniques palmes, surplombé de ses racines, qui forment un casque de tresses “dreadlocks” rastafaries et renvoient aux cultures Rastafari et hippie.

Métaphore à la fois de l’exotisme et d’une certaine forme d’insouciance, mais aussi d’une surexploitation des matières premières naturelles au risque de mettre en péril les équilibres écologiques, le palmier reste largement “irrationnel et fictif” selon l’artiste, qui évoque notamment “sa présence dans les oasis, qui sont régulièrement le fruit de mirages”.

Top Roots, Antoine Dorotte, Fiac Hors les Murs, Jardin des Plantes de Paris en automne, Paris 5e (75)

Top Roots d’Antoine Dorotte / FIAC Hors les Murs au Jardin des Plantes
Bronze, 140 x 80 x 80 cm
Oeuvre présentée par la galerie ACDC, Bordeaux.

‘Waterlily’, le colchique nénuphar

Floraison d'un bulbe de Colchicum 'Waterlily' sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)

C’est la première fois que je cultive des colchiques. J’ai essayé trois variétés. Les bulbes ont été plantés fin août dernier. Et j’ai ma première fleur, celle de ‘Waterlily’, un colchique aux grandes fleurs doubles rose lilas. Je n’ai qu’une seule fleur, mais elle est de toute beauté !

Floraison d'un bulbe de Colchicum 'Waterlily' sur mon balcon en automne, Paris 19e (75)

La fleur ressemble à celle des nénuphars (Nymphaea). Elle est tellement lourde que son poids fait plier la hampe florale. Mais en jardinière sur balcon, ce n’est pas grave car je peux quand même apprécier cette floraison exceptionnelle. (suite…)